Sécheresse : dix millions de victimes en Afrique | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Interviews - Articles

Sécheresse : dix millions de victimes en Afrique

Mardi 28 Jun 2011 à 17:26
Sécheresse : dix millions de victimes en Afrique

Plus de 10 millions de personnes sont touchées par la pire sécheresse en 60 ans dans la Corne de l’Afrique et ont un besoin urgent d’aide humanitaire.

« Plus de 10 millions de personnes sont touchées à un stade ou à un autre par la sécheresse, confrontant certaines populations du Kenya, de Somalie et d’Ethiopie à de graves problèmes de malnutrition », a indiqué Elisabeth Byrs, la porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaire de l’ONU. « On n’a pas vu de telle sécheresse depuis 60 ans » a-t-elle ajouté, expliquant que le manque de pluies avait provoqué « une crise alimentaire importante ».

Selon les données de l'ONU, la sécheresse touche notamment 3,2 millions de personnes au Kenya, 2,6 millions en Somalie, 3,2 millions en Ethiopie et 117.000 à Djibouti. Cette sécheresse a été provoquée par un déficit de pluie depuis deux ans qui a affecté les récoltes et déclenché une flambée des prix des céréales, rendant l'accès à la nourriture critique, notamment pour les bergers dont le bétail souffre également durement. La malnutrition des enfants est particulièrement importante, s'inquiète encore l'ONU. « Le seuil d’urgence qui est de 15% d’enfant mal nourris a été largement dépassé dans chacune des trois zones », a souligné Mme Byrs à l'AFP. « Un enfant sur trois en Somalie est en sous-nutrition », a-t-elle poursuivi, expliquant que le taux de mortalité était élevé parmi les plus jeunes.

Malgré une situation qui ne cesse de se détériorer, les Nations Unies peinent à trouver les financements pour les missions de secours, a encore relevé Elisabeth Byrs. L'appel de fonds 2011 pour Djibouti (39 millions de dollars) n'est actuellement financé qu'à 30%. Celui pour la Somalie, de 529 millions de dollars, ne l'est qu'à 50% tandis que celui pour le Kenya (525 millions) est financé à 54%. «Ce manque de fonds limite les activités des humanitaires alors que la situation s'aggrave de jour en jour pour les populations les plus vulnérables», a insisté Elisabeth Byrs.

Pierre Saussois.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Mieux vaut ne pas divorcer en 2011...
Article Suivant :
Les otages français libérés!

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 
Réactions à cet Article :

Nacmich - Mercredi 29 Juin 2011 à 12:06

famine

je suis d'accord pour l'aide à ces pays mais il est dommage de se rappeler voici 20 ans du riz pour la somalie détourné par des voyous et ce peuple n'en a pas profité
par ailleurs ils ont de l'argent pour acheter des kalachnikovs et des canons et rien pour la nourriture
apprenons a vivre et a travaillersans attendre l'aide internationale
l'érytrée dépensait 100°/° de son budget a l'armement
aussi réflexion?

Signaler


Les autres actualités





Mots-clés : Crise   Dollars   Afrique   Kenya   Byrs   A  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?