Yen fort: Tokyo engagé dans "une guerre des nerfs" contre les spéculateurs (ministre) | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Devises

Yen fort: Tokyo engagé dans "une guerre des nerfs" contre les spéculateurs (ministre)

Mardi 01 Nov 2011 à 03:07

Le ministre japonais des Finances a prévenu mardi que les autorités nippones étaient engagées dans "une guerre des nerfs" contre les spéculateurs qui ont propulsé le yen à des niveaux historiques, au lendemain d'une intervention directe de Tokyo sur le marché des changes.

"Nous sommes engagés dans une guerre des nerfs" avec les spéculateurs, a déclaré Jun Azumi lors d'une conférence de presse.

Lundi, les autorités japonaises ont vendu des yens en masse sur le marché contre des dollars, afin d'élever la valeur du billet vert et d'abaisser celle du yen dont le renchérissement ces derniers mois inquiète Tokyo.

"Nous suivons de près les développements sur le marché des devises et prendront les décisions appropriées le moment venu", a ajouté M. Azumi, ce qui signifie que Tokyo est prêt à intervenir de nouveau si le yen devait trop remonter.

Les autorités japonaises sont passées à l'action lundi après la chute du dollar jusqu'à 75,32 yens, son plus faible niveau depuis 1945.

Elles n'ont pas dévoilé le montant des sommes mises sur le marché, mais la presse japonaise y voyait mardi la plus importante action unilatérale jamais lancée par le gouvernement, estimant que les autorités avaient vendu entre 6.000 et 10.000 milliards de yens (entre 55 et 92 milliards d'euros).

Lors de sa précédente intervention, en août, quelque 4.500 milliards de yens avaient été mobilisés pour faire baisser la monnaie nippone.

Soutenu par ces rachats massifs, le dollar s'est envolé lundi au-delà de 79 yens mais s'est quelque peu affaibli depuis et cotait 78,20 yens mardi peu avant 02H00 GMT.

Fin septembre, M. Azumi a annoncé que le Japon allait augmenter de près de 50% ses fonds disponibles pour intervenir sur le marché des changes.

Tokyo doit élever de 15.000 milliards de yens (143 milliards d'euros au taux de change actuel) les finances utilisables à cette fin et en porter le montant total accessible à 46.000 milliards de yens.

A deux jours de l'ouverture du sommet du G20 de Cannes (sud-est de la France) où la question des monnaies sera abordée, M. Azumi a souligné que l'intervention du Japon ne visait qu'à mettre un terme à des mouvements "excessifs" et "désordonnés" sur le marché des changes.

L'action unilatérale de Tokyo pourrait aviver les divergences entre les pays du club des pays développés et émergents. Les Etats-Unis, qui accusent la Chine de manipuler le cours de sa monnaie pour gonfler ses exportations, pourraient notamment ne pas apprécier ce coup de canif planté dans leur argumentaire par leur allié japonais.

Le Japon était déjà intervenu unilatéralement en septembre 2010 et en août dernier, ainsi qu'une autre fois en mars 2011 avec l'appui des autres pays riches du G7. Ces actions ont temporairement diminué la valeur du yen, mais jamais de façon durable.

Le billet vert n'en finit plus de chuter depuis des mois face à la monnaie japonaise, à cause des incertitudes pesant sur la croissance économique mondiale et de la crise d'endettement de pays européens, menaçant la reprise de l'activité du Japon en récession.

Un yen trop élevé renchérit le coût des produits fabriqués au Japon sur les marchés extérieurs, oblige les entreprises nippones à rogner leurs marges et amoindrit la valeur de leurs revenus tirés de l'étranger.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
L'euro repasse sous 1,39 dollar...
Article Suivant :
L'euro continue à s'affaiblir, les...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Devises' »




Mots-clés : Crise   Dollar   Dollars   Etats unis   Euros   G20   Tokyo   Speculateurs   Nippones   Azumi  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?