A SUIVRE AUJOURD'HUI... GUYENNE ET GASCOGNE | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

A SUIVRE AUJOURD'HUI... GUYENNE ET GASCOGNE

Mardi 21 Avr 2009 à 07:59

Le chiffre d'affaires consolidé de la société mère de Guyenne & Gascogne a perdu 2% à 127 millions d'euros au premier trimestre. Celui de Sogara a chuté de 4,6% à 381,4 millions d'euros, tandis que les ventes des hypermarchés Centros Comerciales Carrefour ont plongé de 8,9%. "En France, les trois premiers mois de cette année sont marqués par la forte baisse du prix des carburants qui pénalise artificiellement les chiffres d'affaires globaux et fausse la comparaison avec le premier trimestre 2008", a précisé le distributeur.

"En Espagne, la détérioration du marché de l'emploi a affecté le pouvoir d'achat des consommateurs et

une véritable guerre des prix s'est instaurée entre les différentes enseignes. Le groupe Centros

Comerciales Carrefour apparaît cependant bien armé pour traverser cette période difficile grâce à son

programme de réduction des coûts de distribution, à sa puissance d'achat, à l'attractivité

commerciale de ses réseaux et à la politique de convergence mise en place : multi-format, mono-

enseigne et mono-marque", a ajouté le groupe.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Activité de la société

Guyenne et Gascogne est le premier franchisé Carrefour en France. Les trois entités du groupe opèrent dans la distribution alimentaire. Ainsi, la société mère exploite directement en franchise 6 hypermarchés Carrefour et 27 supermarchés Champion.

De plus, Guyenne et Gascogne détient une participation de 50 % dans Sogara, filiale créée conjointement avec Carrefour en 1966. Le parc de magasins de Sogara comprend 13 hypermarchés de très grande taille, commercialement gérés par la structure nationale de Carrefour France, Guyenne et Gascogne intervenant sur les aspects stratégiques et financiers.

Enfin, Sogara détient une participation de 8,23 % dans Centros Comerciales Carrefour, leader sur le segment des hypermarchés en Espagne à travers un réseau de 161 hypermarchés Carrefour renforcé par 87 supermarchés Carrefour Express et 3 magasins Carrefour City.

Les points forts de la valeur

- Sur le plan économique, l'alliance avec le géant de la distribution alimentaire Carrefour est un gage de stabilité pour Guyenne et Gascogne.

- L'endettement du groupe est nul et sa trésorerie lui permet de financer ses projets de développement.

- Guyenne et Gascogne a un profil défensif : il réalise l'essentiel de ses ventes en France dans l'alimentaire et devrait donc profiter du retour de l'inflation.

Les points faibles de la valeur

- Le principal défaut de la valeur est sa faible liquidité sur le marché : les échanges quotidiens s'élèvent à quelques milliers de titres seulement.

- En France, la zone d'implantation géographique du groupe est limitée.

- Comme Carrefour, Guyenne et Gascogne subit la guerre des prix en France dans la grande distribution et la concurrence du hard discount.

Comment suivre la valeur

- Afin de valoriser son patrimoine immobilier, Guyenne et Gascogne a entamé une réflexion en vue de regrouper les murs de la plupart des hypermarchés de Centros Comerciales Carrefour au sein de la foncière Carrefour Property.

- Le groupe a renouvelé son contrat de franchise avec Carrefour fin 2008. Les supermarchés Champion de Guyenne et Gascogne vont donc pouvoir passer sous enseigne Carrefour Market.

- A l'image des autres distributeurs, toutes les crises alimentaires auxquelles le public est de plus en plus sensible sont susceptibles de peser sur les ventes (vache folle, grippe aviaire, maîs transgénique).

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Distribution alimentaire

Les groupes de grande distribution sont engagés dans une réflexion sur leur modèle, qui passe par le redimensionnement de leurs hypermarchés, le développement de réseaux de proximité et une importance accrue accordée à leurs marques propres. Dans cette optique, les marques de distributeurs (MDD), qui représentent déjà près de 30% des ventes en grandes surfaces, innovent de plus en plus. Elles empiètent ainsi sur le territoire des grandes marques nationales. Selon une étude menée par le cabinet XTC, 21,2% des produits innovants lancés entre juillet 2007 et juin 2008 sont le fait de MDD et non de marques nationales. Cette proportion a beaucoup progressé comparée à son niveau de l'année précédente (à 17,6%) et d'il y a cinq ans (entre 7% et 8%). Pour cela, les distributeurs maîtrisent désormais le processus de production. Des responsables marketing, anciens de l'industrie, ont également été recrutés. L'avantage de cette stratégie pour les distributeurs est de fidéliser les clients. Les industriels eux-mêmes produisent presque tous aujourd'hui pour le compte de MDD.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
A SUIVRE AUJOURD'HUI... BNP PARIBAS
Article Suivant :
AUDIKA : ventes trimestrielles en baisse

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Emploi   Euros   Immobilier   Inflation   Pouvoir d achat   Socia  
Sociétés citées dans cette news : Carrefour   Gascogne  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?