GECINA : réorganisation du conseil d'administration | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

GECINA : réorganisation du conseil d'administration

Mercredi 25 Mai 2011 à 08:45

A l'occasion de l'arrivée à leur terme des mandats de quatorze administrateurs, l'assemblée générale de Gecina a procédé à la réorganisation du conseil en diminuant le nombre de ses membres et en mettant en place un renouvellement échelonné des mandats des administrateurs, indique le groupe dans un communiqué. Le mandat du président du conseil d'administration, Bernard Michel, a été renouvelé par le conseil d'administration, réuni à l'issue de l'assemblée, pour la durée de son mandat d'administrateur, soit jusqu'à l'assemblée générale qui se tiendra en 2014.

L'assemblée générale a par ailleurs décidé de verser un dividende de 4,40 euros en numéraire qui sera mis en paiement le 30 mai prochain.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Le patrimoine global de plus de 10 milliards d'euros, composé notamment des adresses les plus prestigieuses de Paris, en fait l'une des premières foncières françaises.

- Le controversé Joaquin Rivero, à l'origine d'une croissance tout azimut et de problèmes de gouvernance, a cédé son poste à de nouveaux dirigeants fin 2009. La nouvelle direction a mis en place une stratégie consistant à recentrer la société sur ses principaux métiers, sur le plan géographique et opérationnel ;

- Le nouveau périmètre stratégique de la foncière s'articule autour de deux pôles, l'un tertiaire (bureaux, logistique et hôtels) et l'autre démographique (résidences étudiants et santé) ;

- Les actifs hôteliers et logistiques ne sont désormais plus considérés comme stratégiques. Les actifs espagnols vont être cédés ;

- Le groupe est passé dans la catégorie « investment grade » avec le relèvement de sa note à BBB- par l'agence Standard and Poor's en octobre 2010. Cela devrait lui faciliter l'accès au marché du crédit.

Les points faibles de la valeur

- La confiance des investisseurs pourrait mettre du temps à revenir et la décote par rapport à l'ANR du temps à se résorber étant donné que les deux associés controversés, Joaquin Rivero et Bautista Soler, possèdent encore 31,4% du capital, quand Metrovacesa et Predica en contrôlent 35% ;

- Gecina est très dépendante de la santé du marché local parisien (96% des loyers du groupe sont perçus à Paris et en région parisienne). La foncière possède également des actifs très orientés logement ;

- Les analystes estiment que les ambitions de cession du groupe pénalise sa croissance ;

- Avec un rebond de près de 20% sur le premier trimestre 2011, ils estiment également que les perspectives de la foncière sont largement intégrées dans les cours.

Comment suivre la valeur

- L'actif net réévalué (ANR) est une donnée clé du secteur foncier en Bourse. Le cours de Bourse comparé à cet ANR par action permet d'apprécier le niveau de valorisation d'une foncière ;

- Les perspectives des foncières en termes de cash flow comme d'ANR sont sensibles aux prévisions macroéconomiques ;

- Comme toute valeur foncière, le titre est dépendant également du niveau des taux d'intérêt ;

- Le taux de vacance (ou son contraire, le taux d'occupation) est un bon indicateur de tendance du marché immobilier ;

- Gecina va pouvoir reprendre sa marche en avant, d'une manière plus raisonnée et sans doute plus convaincante vis-à-vis des investisseurs. La concrétisation de la nouvelle stratégie du groupe sera néanmoins déterminante ;

- A suivre notamment l'objectif de faire progresser le portefeuille foncier de 3 milliards d'euros d'ici à 2014, ce qui représente une hausse de 50% ;

- Les investisseurs institutionnels et particuliers pourraient jouer les arbitres en cas de reprise des hostilités entre les différentes parties prenantes au capital. D'une manière générale, la consolidation du secteur pourrait reprendre.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Immobilier

Les Notaires de France parient sur une progression des prix immobiliers en 2011 . Celle-ci devrait dépasser la barre des 10% à Paris et dans les quartiers historiques des grandes métropoles comme Lyon, Nantes et Bordeaux, et rester légèrement inférieure à ce seuil en petite et grande couronnes parisiennes. En province, les hausses attendues seraient comprises entre 3 et 5%. Le marché s'annonce en tout cas plus dynamique au premier semestre 2011 qu'au second : dans le contexte de l'élection présidentielle et de la réforme de la fiscalité du patrimoine, conjuguées à la hausse des taux de crédits immobiliers, cette fin d'année 2011 devrait plutôt favoriser l'attentisme des investisseurs. Bénéficiant d'une situation financière assainie, les foncières pourraient se lancer dans une vague d'acquisitions. Unibail a récemment annoncé une prise de participation de 7,25% au capital de la Foncière Lyonnaise. Gecina est également une cible pour de futurs acquéreurs.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
REXEL a placé ses 500 millions...
Article Suivant :
EDF veut devenir le premier...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Cours de bourse   Dirigeants   Euros   Immobilier   Logement   Gecina   Mandats   Ga  
Sociétés citées dans cette news : Foncière Lyonnaise   Gecina  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?