LVMH : l'AMF ouvre une enquête sur l'entrée dans Hermès | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

LVMH : l'AMF ouvre une enquête sur l'entrée dans Hermès

Vendredi 05 Nov 2010 à 08:44

L'Autorité des marchés financiers a décidé d'ouvrir une enquête sur l'entrée de LVMH au capital d'Hermès à la fin du mois dernier, selon les informations du Figaro. Le gendarme de la bourse souhaite, selon le quotidien, « vérifier la régularité des opérations qui ont permis à LVMH sa montée en puissance, et s'assurer que les règles de l'information financière ont bien été respectées ». Fin octobre, le numéro un mondial du luxe a surpris le marché en annonçant avoir pris 14,2% du capital du groupe Hermès.

Il était ensuite monté dans les jours suivants à 17,1% grâce à l'exercice d'instruments financiers.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

AMF (Autorité des marchés financiers) : L'autorité des marchés financiers est née du rapprochement de la COB, du CMF et du CDGF (conseil de discipline de la gestion financière). Créée par la loi de sécurité financière du 1er août 2003, cette nouvelle structure a pour objectif de renforcer l'efficacité et la visibilité de la régulation des marchés. L'AMF a quatre missions principales, réglementer, autoriser, surveiller et sanctionner. Ses compétences s'étendent aux opérations et informations financières, aux produits d'épargne collective, aux marchés, aux professionnels, sur lesquels elle peut exercer des contrôles ou lancer des enquêtes.

Les points forts de la valeur

- En tant que leader mondial du luxe, LVMH bénéficie de positions concurrentielles extrêmement solides à travers le monde et de marques fortes, comme Louis Vuitton, Dior, Givenchy et Guerlain.

- Les moyens importants dont dispose le groupe lui permettent de soutenir ses marques fortes, en particulier Louis Vuitton, marque phare, qui a bénéficié, en pleine crise, d'un taux de croissance et d'une rentabilité exceptionnels en 2009. La marque du groupe LVMH aurait même décidé, d'après Challenge, de fermer ses boutiques françaises une heure plus tôt de mi-septembre à fin novembre, afin d'éviter une éventuelle rupture de stocks avant les fêtes de Noêl.

- Le dynamisme de la zone Asie soutient la croissance. Alors qu'en 2003, LVMH réalisait seulement 17% de ses ventes avec les pays émergents, ce montant était de 30% en 2009. 40% du chiffre d'affaires des pays émergents est réalisé en Grande Chine (Chine Continentale, Hong Kong et Macao).

- LVMH cherche à contrôler étroitement ses canaux de distribution.

- Le cash-flow disponible a très fortement progressé grâce à une gestion rigoureuse des stocks et à des investissements ciblés. Cette évolution permet au groupe de sensiblement améliorer son taux d'endettement (environ 20%).

Les points faibles

- La valeur évolue à son plus haut historique et progresse de 30% à mi-septembre depuis le début de l'année. Le potentiel de hausse pourrait donc être plus limité.

- Les activités vins & spiritueux et montres & joaillerie sont des activités très sensibles à la dégradation de la conjoncture.

- Dans un contexte défavorable, il sera difficile pour LVMH de réussir à réduire encore ses coûts opérationnels car la majorité des synergies, liées aux nombreuses acquisitions réalisées au début de la décennie, ont déjà été opérées.

Comment suivre la valeur

- LVMH réalise près de 40% de ses ventes en dollar et devises assimilées contre 10% seulement en yen et 30% en euro. C'est l'une des valeurs qui bénéficie le plus de la remontée du dollar.

- Son activité est liée à l'évolution des flux touristiques, car une part conséquente de son activité est réalisée par les achats de touristes.

- Les ventes étant traditionnellement élevées durant la période de Noêl, les résultats de fin d'année sont donc à étudier en détail.

- La valeur est considérée comme l'un des meilleurs véhicules cotés pour profiter de la croissance chinoise.

- En tant leader de son secteur, la valeur se traite avec une prime en Bourse.

- Les intentions du groupe britannique Diageo sont à suivre. Il s'est dit intéressé par la reprise de 66% des parts de la maison Moêt Hennessy, qu'il ne détient pas encore.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Luxe et cosmétiques

Certains analystes parient sur une croissance mondiale du secteur supérieure à celle anticipée par le cabinet de conseil Bain & Co (+4%), en affirmant que le marché pourrait croître de 7%. Cet optimise est corroboré par les prévisions des acteurs. Ils tirent partie d'un effet devise positif grâce à un euro (monnaie de production) déprécié face au dollar et au yen (monnaies de vente). De plus, les clients du secteur ont cessé de différer leurs achats. Tous les secteurs bénéficient de taux de progression à deux chiffres, y compris les montres, la joaillerie et le champagne, victimes de déstockage l'an passé.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
LAFARGE maintient ses prévisions...
Article Suivant :
TOTAL : contrat de 2 à 3 milliards...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Crise   Dollar   Euro   Hong kong   Prime   Lvmh   Enqua  
Sociétés citées dans cette news : LVMH   Diageo  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?