Le groupe japonais TDK va supprimer 11.000 emplois dans le monde | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

Le groupe japonais TDK va supprimer 11.000 emplois dans le monde

Lundi 31 Oct 2011 à 11:40

Le groupe japonais TDK, spécialisé dans les composants électroniques et le stockage informatique, a annoncé lundi qu'il allait supprimer 11.000 emplois dans le monde pour augmenter sa rentabilité.

Le groupe emploie actuellement quelque 88.000 personnes et la restructuration concernera plus de 12% de son effectif.

Il a expliqué vouloir "optimiser la production", "lancer des mesures visant ses activités non rentables" comme son activité de production d'écrans électro luminescents et "réduire ses coûts".

Un porte-parole du groupe a précisé à l'AFP que cette restructuration serait conduite "sur un ou deux ans", mais que le groupe devait encore décider des détails géographiques de ces suppressions de postes.

"Nous faisons face à de nombreux facteurs négatifs comme l'impact du tremblement de terre dans le nord-est du Japon, le renchérissement du yen et les conséquences des inondations en Thaïlande", a-t-il souligné.

TDK a dévoilé lundi des résultats financiers en fort recul au premier semestre de l'année budgétaire du 1er avril 2011 au 31 mars 2012.

Le bénéfice net du groupe a fondu de près des trois quarts à 6,7 milliards de yens (61 millions d'euros) et son bénéfice opérationnel des deux tiers à 13,8 milliards de yens.

Le séisme et le tsunami du 11 mars ont dévasté la région du Tohoku (nord-est), faisant près de 20.000 morts et rompant les circuits d'approvisionnement des entreprises. TDK estime que son bénéfice opérationnel a perdu 3,6 milliards de yens par rapport à l'année précédente à cause de cette catastrophe.

Il évalue en outre à 10,9 milliards la réduction de son résultat d'exploitation, toujours en comparaison annuelle, due à la flambée du yen qui réduit la compétitivité de ses produits à l'étranger.

Son chiffre d'affaires semestriel s'est contracté par ailleurs de 5,7% à 417 milliards de yens.

Lors des six mois d'avril à septembre, le groupe a subi une baisse de 5,6% de ses ventes de composants électronique, façonné pour divers secteurs dont l'automobile et l'électronique grand public.

Il a également écoulé pour 13,2% de moins de capacités de stockage informatique.

Les inondations en Thaïlande, qui privent temporairement TDK d'une base de production importante, ont poussé le groupe, entre autres facteurs, à abaisser ses prévisions de résultats annuels.

Il s'attend désormais à un chiffre d'affaires de 820 milliards de yens, contre 870 milliards espérés cet été, un bénéfice opérationnel de 35 milliards (67 milliards jusqu'à présent) et un bénéfice net de 20 milliards (50 milliards).

Au coeur de la récession économique mondiale de 2008-2009, le groupe avait déjà annoncé la suppression de 8.000 emplois hors du Japon et des fermetures de sites.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
VINCI : signature d'un contrat de...
Article Suivant :
Neil Gregson prendra la gestion du...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Euros   Resultats annuels   Informatique   Electronique  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?