NETFLIX : forte déception sur les abonnés et les perspectives | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

NETFLIX : forte déception sur les abonnés et les perspectives

Mardi 25 Oct 2011 à 14:07

Netflix paie cher ses erreurs stratégiques de ces derniers mois : forte hausse du prix de ses abonnements et scission, désormais abandonnée, de ses activités location de DVD par la poste et de vidéo à la demande sur internet (streaming). L'action a plongé hier de 25% lors des transactions après Bourse après avoir annoncé avoir perdu 800 000 abonnés sur son marché domestique, soit 200 000 de plus que prévu. Netflix a fini le troisième trimestre avec 23,8 millions d'abonnés aux Etats-Unis. Sur cette période, son bénéfice net a bondi de 63% à 62 millions de dollars, soit 1,16 dollar par action.

Le consensus Thomson Reuters était de 94 cents par action.

Son chiffre d'affaires a augmenté de 49% à 822 millions de dollars.

Pour le quatrième trimestre, Netflix s'attend à ce que son activité de streaming aux Etats-Unis affiche entre 20 et 21,5 millions d'abonnés et contribuent à hauteur de 462 à 477 millions de dollars au chiffre d'affaires et de 30 à 42 millions de dollars aux bénéfices. Cette activité avait 21,45 millions d'abonnés au troisième trimestre.

Son activité de location de DVD par la poste devrait afficher entre 10,3 et 11,3 millions d'abonnés et contribuer à hauteur de 354 à 368 millions de dollars au chiffre d'affaires et de 177 à 192 millions de dollars aux bénéfices. Cette activité avait 13,93 millions d'abonnés au troisième trimestre.

Au niveau consolidé, il vise un bénéfice par action situé entre 36 et 70 cents.

Netflix a également indiqué qu'il devrait enregistrer des pertes pendant quelques trimestres à partir du premier trimestre en raison du lancement de ses opérations en Royaume-Uni et en Irlande au début 2012.

La forte baisse du nombre d'abonnés risque de mettre en péril le cercle vertueux envisagé par le groupe. Netflix souhaitait en effet utiliser les bénéfices supplémentaires obtenus grâce à la hausse des prix de la location de DVD pour augmenter la qualité et le volume du contenu disponible en streaming. L'objectif étant d'attirer ainsi de nouveaux clients, avec à la clé une croissance des profits permettant d'accroître encore la librairie de contenus du groupe.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Communication - Medias

La télévision connectée, qui va notamment faciliter l'accès des programmes en différé grâce à un accès à Internet, va sensiblement modifier le paysage audiovisuel français. Aux Etats-Unis, des services comme Netflix ou Hulu proposent leur catalogue sur les téléviseurs comme sur les PC. Le succès du modèle Netflix est à l'origine du déclin des câblo-opérateurs, qui offrent des bouquets de chaînes payantes. Netflix est également présent au Canada et en Amérique latine. Il devrait intervenir en Europe dès 2012, le Royaume-Uni étant le premier marché visé. Certains tentent de prendre les devants. CanalSat a récemment présenté un moteur de recherche, baptisé «Eureka», qui propose une offre de programmes correspondant aux goûts de chaque FOYER abonné. L'ambition est de guider l'abonné dans ses choix face à une offre très abondante. De même, AB Groupe se lance dans la télévision connectée à travers sa chaîne Mangas, qui a conclu un partenariat avec le constructeur Samsung. Cette nouvelle offre sera lancée début octobre.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
TEXAS INSTRUMENTS : forte baisse des...
Article Suivant :
DUPONT bat le consensus et relève...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Dollar   Dollars   Etats unis   La poste   Netflix   Apra  
Sociétés citées dans cette news : Foyer  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?