EUROPLASMA accroît ses pertes mais confiant pour la suite | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

EUROPLASMA accroît ses pertes mais confiant pour la suite

Vendredi 07 Oct 2011 à 08:37

Europlasma a réalisé une perte nette de 2,6 millions d'euros au premier semestre, contre une perte de 1,3 million réalisée un an plus tôt. Le résultat courant du groupe spécialisé dans les technologies propres s'établit à -2,3 millions, contre -2 millions un an plus tôt. L'excédent brut d'exploitation est un déficit de 0,5 million contre un déficit de 0,4 million au 30/06/2010. Les performances opérationnelles au premier semestre ont été impactées par des éléments défavorables non récurrents. Le chiffre d'affaires s'établit à 25,76 millions, soit une croissance organique de 60%.

Commentant ces chiffres, Didier Pineau, Directeur Général, a indiqué : « Ce premier semestre a été impacté par des évènements non récurrents, notamment sur Inertam. En règle générale, les six premiers mois d'activité ne reflètent pas la performance de fin d'année, comme constaté par le passé, compte tenu d'une saisonnalité du chiffre d'affaires dans la plupart de NOS activités. Et cette année, les bonnes nouvelles sont arrivées après le premier semestre, comme par exemple le succès de l'achèvement du contrat SHARP avec l'obtention d'une prime. Le conseil a analysé l'atterrissage de fin d'année et reste confiant quant à une nette amélioration pour le groupe au second semestre. Le groupe confirme une forte croissance de 50% du chiffre d'affaires pour l'exercice 2011 »

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Biens d'équipement

L'intérêt marqué par les intervenants pour la société italienne Ansaldo STS, la division système ferroviaire du groupe Finmeccanica, souligne qu'une consolidation de la filière ferroviaire en Europe est envisageable. Elle permettrait aux acteurs de contrer la montée en puissance de la Chine. L'industrie européenne comprend plusieurs opérateurs importants comme Alstom, Siemens, Ansaldo et Talgo. L'acquisition d'Ansaldo STS permettrait à Alstom de créer un géant mondial de la signalisation ferroviaire. Mais le groupe français n'est pas seul sur les rangs. Le Canadien Bombardier serait également intéressé et l'Américain General Electric pourrait aussi être un repreneur potentiel. En attendant, pour gagner des marchés, les initiatives sont de mise. Pour remporter le marché de la très grande vitesse entre Moscou et Saint-Pétersbourg, qui représente plus de 20 MdEUR, Alstom est prêt à faire de grandes concessions. Il accepte de transférer toutes ses dernières technologies et de localiser au maximum sa production en Russie.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
A suivre aujourd'hui... VALLOUREC
Article Suivant :
SOPRA : l'acquisition de Delta...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Euros   Prime   Accroa  
Sociétés citées dans cette news : General Electric   Siemens   EUROPLASMA   Alstom   NOS   General Electric  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?