ORPEA ajuste le ratio d'attrbution d'actions de ces Océanes | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

ORPEA ajuste le ratio d'attrbution d'actions de ces Océanes

Mercredi 28 Sep 2011 à 09:06

Orpea informe les porteurs d'Océanes de la modification du ratio d'attribution d'actions en raison du détachement du dividende de 0,23 euro par action réalisé le 12 septembre dernier. Ce nouveau ratio d'attribution d'actions est porté, à compter du 12 septembre 2011, de 1 action à 1,008 action Orpea pour 1 Océane (déterminé avec trois décimales par arrondi au millième le plus proche).

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

oceane : Les obligations convertibles en actions nouvelles ou existantes permettent à leur émetteur d'échanger les obligations contre des actions préexistantes. Les Océane ont généralement un taux inférieur à celui d'une obligation classique, puisque le porteur peut bénéficier de l'avantage de la conversion, et par ailleurs, elles évitent à l'émetteur le risque de dilution du capital.

Les points forts de la valeur

- Orpea profite de sa double appartenance à des secteurs à caractère défensif : les services à la personne, en tant que premier exploitant de maisons de retraite médicalisées en France, et la santé, en tant que gestionnaire de cliniques médicales et d'établissements psychiatriques ;

− Orpea dispose d'une bonne capacité à faire passer des augmentations de prix ;

− La visibilité sur la croissance est très bonne ;

− Les barrières à l'entrée sont conséquentes sur ce marché ; sa fragmentation rend les opérations de croissance externe intéressantes ;

- La prise de contrôle à l'automne 2010 de 100% de Mediter et de 49% de Medibelge renforce le potentiel de croissance du groupe. C'est la plus grosse opération de son histoire ;

- Depuis 2005, Orpea a aussi misé sur l'international en mettant la priorité sur les pays fortement réglementés, où les autorisations de lits sont strictes ;

- Orpea dispose, par rapport aux autres groupes cotés de maison de retraite, d'un véritable attrait spéculatif. Le docteur Jean-Claude Marian, âgé de 73 ans, sera en effet tôt ou tard amené à céder son groupe.

Les points faibles de la valeur

- Le groupe entre dans une phase de maturité, qui correspond à un ralentissement progressif de son développement ;

- La question des déficits publics et d'une restriction des remboursements en France et en Europe fait régulièrement ressurgir le spectre d'une évolution réglementaire défavorable ;

- Orpea est propriétaire de 50% de son parc immobilier, ce qui le rend sensible aux évolutions du marché immobilier mais également à celle des taux longs ;

- Le rendement est quasi nul (moins de 1%) ;

- Les investisseurs sont habitués à la publication de résultats de qualité. Leur niveau d'exigence est donc élevé. Les bons résultats du groupe ne sont par conséquent pas toujours salués en Bourse.

Comment suivre la valeur

- Orpea est considérée comme une valeur défensive ;

- La valeur est dépendante de la courbe de vieillissement de la population qui lui est structurellement favorable dans les pays où le groupe est positionné ;

- La valeur est sensible aux politiques publiques qui sont actuellement à son avantage avec le lancement de l'allocation personnalisée à l'autonomie ;

- Le groupe a pour habitude d'annoncer en octobre, chaque année, l'acquisition d'établissements et l'obtention d'autorisations/extensions de lits.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Pharmacie - Santé

De nombreuses opérations de croissance externe ont déjà eu lieu. Merck & Co. est devenu le numéro deux mondial en rachetant Schering-Plough pour 41 milliards de dollars. Roche a finalement réussi à acquérir Genentech, la deuxième société américaine de biotechnologies, pour 47 milliards. Abbott a repris le pôle médicaments du belge Solvay pour 5,2 milliards d'euros. La phase de consolidation se poursuit. Sanofi-Aventis cherche à acquérir la biotech américaine Genzyme pour 18,5 milliards de dollars. Le leader mondial du secteur, son concurrent américain, Pfizer est également très actif dans le domaine des acquisitions. Moins d'un an après avoir repris son compatriote Wyeth pour 68 milliards de dollars, il est de nouveau prêt à investir plusieurs milliards de dollars pour se renforcer dans les pays émergents et dans plusieurs domaines d'activité : les médicaments génériques, les traitements contre la douleur, le cancer, la maladie d'Alzheimer, les anti-inflammatoires et les neurosciences.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
BIOMERIEUX : retrait obligatoire des...
Article Suivant :
OFFICE DEPOT limoge son président de...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Dollars   Euro   Euros   Immobilier   Retraite   Orpea   Oca  
Sociétés citées dans cette news : Solvay   Biotech   Sanofi   Orpea   Merck  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?