A suivre aujourd'hui : VINCI | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

A suivre aujourd'hui : VINCI

Mercredi 31 Aoû 2011 à 08:07

Vinci a réalisé une solide performance d'ensemble au premier semestre 2011 lui permettant de relever les objectifs de croissance du chiffre d'affaires et du résultat pour 2011 annoncés à l'occasion de la publication des résultats annuels 2010 en mars dernier. Le numéro un mondial du BTP et des concessions table sur un chiffre d'affaires 2011 en progression d'environ 7%. De son côté, le résultat net devrait progresser de 5% à 6%. Il anticipait auparavant une hausse d'au moins 5% de ses ventes et une progression analogue de son résultat net.

Au premier semestre, Vinci a réalisé un résultat net part du groupe en hausse 15,7% à 814 millions d'euros. Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) est en hausse de 15,3%. Il s'établit à près de 1,6 milliard d'euros et représente 9,1% du chiffre d'affaires.

Le chiffre d'affaires s'établit à 17,3 milliards d'euros, en progression de 17,3%. Cette hausse traduit la forte croissance organique des métiers du contracting, la solidité des concessions autoroutières et l'impact positif en année pleine des acquisitions réalisées en 2010.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Vinci est le leader mondial du BTP et des concessions, deux métiers complémentaires : la concession d'autoroutes (60% du résultat opérationnel) dépend très peu des cycles économiques et compense en grande partie la cyclicité de l'activité de construction ;

- Avec ASF, Cofiroute et Escota, Vinci est le plus grand acteur français sur le marché autoroutier. Il contrôle près de la moitié du réseau français. En plus des autoroutes, Vinci est présent dans les parkings, les aéroports et les tunnels ;

- La concession d'autoroutes nécessite de lourds investissements au départ, mais offre une excellente visibilité par la suite. La concession est accordée par l'Etat pour de très longues durées, proches de trente ans. Les augmentations de tarifs sont calculées par des formules liées à l'inflation ;

- Cette activité génère un important cash flow. Elle est également très rentable et environ 10 fois supérieure à celle des métiers de travaux du groupe. Le développement de l'automatisation des péages permet d'améliorer encore la rentabilité ;

- Le carnet de commandes se situe à un niveau historique, ce qui confère une très bonne visibilité sur les perspectives de croissance ;

- L'acquisition en septembre 2009 de Cegelec, spécialisé dans l'ingénierie électrique, est jugée comme une avancée stratégique prometteuse ;

- Vinci a pleinement adapté son modèle opérationnel aux exigences nouvelles du marché, de plus en plus demandeur de solutions intégrées, tous corps d'état. Le groupe peut gérer toutes les phases du projet : l'amont (conception, programmation et financement), l'équipement puis l'exploitation de l'ouvrage ;

ce modèle opérationnel permet à Vinci de s'imposer comme partenaire privilégié des autorités publiques ;

- L'annonce de l'entrée dans le capital de Vinci du fonds souverain Qatari Diar est positive : le groupe commence ainsi à structurer son capital jusqu'alors très ouvert.

Les points faibles de la valeur

- Le redémarrage de l'activité BTP dépendra de la vitesse de mise en oeuvre de certains projets en France, notamment des lignes de TGV. Les différents plans de relance dans les pays développés sont d'une manière générale plus lents que prévu à mettre en oeuvre ;

- La branche construction dégage une rentabilité très faible ;

- Malgré une politique de réduction de la dette, la structure financière reste tendue ;

- Vinci est encore très présent en France ce qui limite le bénéfice qu'il peut tirer du développement dans les pays émergents ;

Comment suivre la valeur

- L'intérêt que suscite Abertis, le leader européen de la gestion d'infrastructures, pourrait relancer l'intérêt des investisseurs pour les autoroutes à péages et permettre une revalorisation des autres valeurs du secteur ;

- L'activité Construction du groupe est étroitement liée à la conjoncture économique et au niveau des taux d'intérêt ;

- La dynamique de l'activité Concessions s'inscrit, elle, dans le long terme. En partie axés sur les infrastructures, les plans de relance économique lancés dans les différents pays où intervient Vinci devraient contribuer à stimuler l'activité à plus long terme ;

- Le chiffre d'affaires de la branche Concession dépend de la croissance du trafic de véhicules, notamment de celle des poids lourds, plus sensible aux cycles économiques ;

- Le carnet de commandes est à surveiller car un niveau élevé rassure sur l'activité future du groupe ;

- La stratégie d'internationalisation du groupe est également à suivre.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Construction - BTP

Selon certains analystes, le secteur du BTP devrait bénéficier en 2011 du niveau des taux d'intérêt et de l'attrait de l'immobilier comme valeur refuge. Les ventes de logements neufs devraient progresser de 14,6% en volume cette année. Ces prévisions rejoignent celles de l'Insee, qui anticipe pour 2011 le retour de l'investissement des ménages dans l'immobilier neuf ainsi que le développement des achats de biens d'équipement du logement. Les travaux publics reprendraient également légèrement, en dépit de contraintes budgétaires pesant sur les finances publiques, dans un contexte de future élection présidentielle. Dans le secteur du matériel de BTP, le Seimat, syndicat qui représente les importateurs de matériel de travaux publics et d'engins de levage, prévoit pour 2011 une hausse des volumes de 15% ainsi qu'une progression du chiffre d'affaires comprise entre 15 et 20% (après une hausse de 17%, à 2,1 MdEUR, en 2010).

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Altran: perte nette semestrielle de...
Article Suivant :
A suivre aujourd'hui : HAVAS

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Euros   Immobilier   Inflation   Logement   Vinci   Ra  
Sociétés citées dans cette news : VINCI  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?