BOUYGUES relève son objectif de chiffre d'affaires 2011 | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

BOUYGUES relève son objectif de chiffre d'affaires 2011

Lundi 16 Mai 2011 à 18:15

Bouygues a revu à la hausse son objectif de chiffre d'affaires 2011 à 31,9 milliards d'euros, contre 31,7 milliards d'euros auparavant. Au premier trimestre, le conglomérat a réalisé un résultat net part du groupe de 34 millions d'euros, en recul de 81%. « Cette évolution s'explique essentiellement par deux éléments : la baisse de la contribution d'Alstom et la prise en compte au premier trimestre 2010 d'un produit financier net non récurrent lié à l'opération Alstom Hydro Holding à hauteur de 41 millions d'euros », a précisé le groupe.

Le résultat opérationnel courant a, lui, baissé de 10% à 153 millions d'euros pour un chiffre d'affaires en hausse de 4% à 6,686 milliards d'euros.

Le résultat opérationnel courant de Bouygues Telecom a reculé de 22% à 153 millions d'euros et celui de Bouygues Immobilier de 36% à 36 millions d'euros. En revanche, le résultat opérationnel de TF1 a augmenté de 41% à 62 millions d'euros et celui de Bouygues Construction d'1% à 77 millions d'euros. Colas (construction de route) a essuyé une perte opérationnelle courante de 165 millions d'euros, à comparer avec une perte de 194 millions d'euros au premier trimestre 2010.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- La diversification de Bouygues au travers de 5 métiers (Construction, Immobilier, Route/Infrastructure, Médias et Telecom), à laquelle s'ajoute la participation dans Alstom, permet au groupe d'être mieux armé pour résister à la crise : sa présence dans des métiers porteurs tels que la téléphonie est un atout indéniable et compense la cyclicité de la construction et l'immobilier ;

- La stratégie 4-play de Bouygues Telecom est jugée convaincante par les analystes ;

- Colas et Bouygues Construction sont chacun numéro un mondial dans leur secteur ;

- L'Asie représente 25% de prises de commandes de Bouygues Construction. La participation dans Alstom permet également à Bouygues de profiter de la croissance des besoins énergétiques sur l'Inde et de la Chine ;

- Son caractère familial assure au groupe une gestion patrimoniale prudente ;

- Grâce à une structure financière saine, le groupe peut non seulement faire face à un ENVIRONNEMENT difficile mais aussi être réactif et saisir les opportunités ;

- Bouygues mène une politique constante de hausse du dividende ; le titre offre un rendement attrayant de près de 5%.

Les points faibles de la valeur

- Le statut de conglomérat du groupe implique une décote en Bourse ;

- Bouygues Immobilier a été frappé par la crise. Les performances de Colas ont été affectées par une baisse de la demande mais aussi par le décalage des effets des plans de relance ;

- Du fait d'une forte pression concurrentielle dans l'immobilier, le groupe doit faire des efforts promotionnels sur les programmes de logements dans cette division, ce qui a continué de peser sur la marge opérationnelle ;

- A moins de 12 mois de l'arrivée de Free en tant que quatrième opérateur mobile, le marché mobile français est entré dans une phase de surenchère commerciale et d'accélération de sa déflation tarifair ;

- Le groupe évolue dans un contexte réglementaire défavorable aux opérateurs télécoms.

Comment suivre la valeur

- Du fait de ses diverses activités, les performances du groupe dépendent d'un certain nombre de facteurs : l'activité Construction sera influencée par l'état général de l'économie (notamment le niveau des taux d'intérêt, le niveau de confiance des ménages et les mises en chantier) et par les actions de relance des gouvernements ;

- Dans les médias, l'évolution des recettes publicitaires sera à étudier avec attention ;

- Les performances opérationnelles et boursières d'Alstom et TF1 peuvent influencer le cours de Bourse ;

- Quant aux télécoms, l'évolution du contexte concurrentiel avec l'arrivée de Free est également à suivre.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Construction - BTP

Selon certains analystes, le secteur du BTP devrait bénéficier en 2011 du niveau des taux d'intérêt et de l'attrait de l'immobilier comme valeur refuge. Les ventes de logements neufs devraient progresser de 14,6% en volume cette année. Ces prévisions rejoignent celles de l'Insee, qui anticipe pour 2011 le retour de l'investissement des ménages dans l'immobilier neuf ainsi que le développement des achats de biens d'équipement du logement. Les travaux publics reprendraient également légèrement, en dépit de contraintes budgétaires pesant sur les finances publiques, dans un contexte de future élection présidentielle. Dans le secteur du matériel de BTP, le Seimat, syndicat qui représente les importateurs de matériel de travaux publics et d'engins de levage, prévoit pour 2011 une hausse des volumes de 15% ainsi qu'une progression du chiffre d'affaires comprise entre 15 et 20% (après une hausse de 17%, à 2,1 MdEUR, en 2010).

Partager sur Facebook
Article Précédent :
JCDECAUX renouvelle 15 contrats de...
Article Suivant :
Cafom: c.a. 2010 en hausse de 4% à...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Bouygues telecom   Cours de bourse   Crise   Euros   Immobilier   Logement   Rela  
Sociétés citées dans cette news : TF1   Bouygues   Colas   Alstom   Environnement  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?