ORALIA renoue avec les profits en 2010 | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

Orolia (ALORO) FR0010501015


€ 11.62  0%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

ORALIA renoue avec les profits en 2010

Vendredi 29 Avr 2011 à 18:33

Oralia a réalisé en 2010 un résultat net de 0,987 million d'euros contre une perte de 3,071 millions en 2009. Le résultat net 2009 avait été impacté à hauteur de 2,45 millions par une dépréciation d'actifs portant sur la totalité de l'écart d'acquisition de la société Pendulum Instruments AB dont les activités avaient été fortement affectées par la crise. Le résultat net avant amortissement des écarts d'acquisitions est multiplié par 6,7 à 2,8 millions. Il représente 4,8% du chiffre d'affaires total contre 1,3% en 2009, a souligné le groupe spécialisé dans les équipements et systèmes GPS.

Le résultat d'exploitation consolidé est multiplié par plus de trois à 5,1 millions contre 1,6 million sur l'exercice 2009. Cette forte progression s'accompagne d'une forte appréciation de la marge opérationnelle qui ressort à 8,8% du chiffre d'affaires contre 5,1% en 2009.

Au-delà de la croissance du chiffre d'affaires, ce rebond de la profitabilité est le fruit d'une amélioration des marges brutes (notamment dans les activités spatiales compte tenu de l'entrée en phase de production sur Galileo après les phases de développement initiales moins profitables), d'un mix produit plus favorable et des efforts de rationalisation et d'amélioration de la performance réalisés tant en 2009 qu'en 2010. Tous ces facteurs positifs se retrouveront au cours de l'exercice 2011, a précisé Oralia.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 57,8 millions, en croissance de 85,9%. Hors acquisitions de Kannad et McMurdo (opérations réalisées fin 2009), la croissance organique sur le coeur historique du groupe est de 25,4%, démontrant la sortie de crise dans les métiers de la Navigation et du Timing.

Pour 2011, le groupe se fixe comme objectif de poursuivre sa croissance rentable.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Opérateurs télécoms

Une bataille mondiale s'est engagée dans le domaine des services pour mobiles. Trois grands types d'acteurs s'affrontent : les opérateurs des télécoms, les fabricants de téléphones mobiles et les éditeurs de services Internet et mobiles. Alors que les opérateurs des télécoms bénéficient du contact avec le client final, ils craignent d'être réduits à seulement investir dans les réseaux sans en tirer les bénéfices. Pour preuve, des taux de croissance limités à 1 ou 2% par an, alors qu'Apple et Google affichent des progressions respectives de 39 et 23%. Les opérateurs choisissent donc de renforcer leur coopération, en particulier dans les applications mobiles. Selon Gartner, elles devraient représenter cette année 15,1 MdUSD, contre 5,2 MdUSD en 2010. Après avoir décidé de créer une plate-forme commune, la WAC (Wholesale Applications Community), huit grands opérateurs (dont Orange, China Mobile et Vodafone) ont annoncé qu'ils étaient désormais tous connectés à cette plate-forme. Cette dernière, qui compte 12 000 applications, devrait s'ouvrir d'ici à la fin de l'année à huit autres opérateurs des télécoms.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
PROWEBCE : l'Ebitda a bondi de 70% en...
Article Suivant :
France Télécom: le suicide doit...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Apple   Crise   Euros   Ra  
Sociétés citées dans cette news : Orange  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?