SELOGER.COM suspendu à la demande de la société | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

SELOGER.COM suspendu à la demande de la société

Mardi 18 Jan 2011 à 08:58

La cotation des actions Seloger.com est suspendue mardi matin à la demande de la société. Le titre a clôturé hier en repli de 0,17% à 34,84 euros. Le numéro un français des annonces immobilières sur internet est la cible depuis septembre dernier d'une OPA du groupe allemand Axel Springer au prix de 34 euros par action. Le conseil de surveillance de Seloger.com a rejeté cette offre « inamicale », estimant qu'elle ne reflétait ni sa valeur intrinsèque, ni ses perspectives de croissance. Depuis un mois, le titre fluctue entre 34,67 euros et 35,45 euros.

Le 5 janvier dernier, le conseil de surveillance SeLoger.com a décidé de convoquer une assemblée générale extraordinaire en vue de soumettre au vote des actionnaires un projet de résolution instaurant une clause limitative des droits de vote, fixée à 15% des droits de vote attachés aux actions de la société.

« Cette clause deviendrait caduque dans le cas où un actionnaire détiendrait, seul ou de concert, au moins 50,01% du capital ou des droits de vote de la société à l'issue d'une offre publique », précise le spécialiste des annonces immobilières.

Le conseil de surveillance souhaite ainsi « empêcher toute tentative de prise de contrôle rampante de la société ». SeLoger.com est actuellement l'objet d'une OPA d'Axel Springer. « Elle ne vise cependant en aucun cas à empêcher la réussite de toute offre publique qui serait libellée à des conditions jugées satisfaisantes par les actionnaires de SeLoger.com et acceptée par eux », ajoute la société.

L'assemblée générale extraordinaire est prévue le 20 janvier 2011.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Immobilier

La Fédération des promoteurs constructeurs (FPC) anticipe une sensible augmentation de prix pour tous les logements. Cette évolution résulterait de l'arrivée sur le marché à partir du deuxième semestre d'une génération de programmes immobiliers Bâtiments basses consommations (BBC). Ces bâtiments devraient engendrer une hausse de prix de vente comprise entre 3,5% et 5%. A cela s'ajoute la réforme en cours des aides d'accession à la propriété, qui sera effective à partir de début 2011. Cette réforme entraîne la suppression à la fin de l'année du crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt. Les acquéreurs seraient donc incités à prendre leur décision d'achat avant fin 2010. De même, une diminution de l'avantage fiscal dans le cadre de la loi Scellier devrait également accélérer les achats d'ici fin 2010. Autre facteur très important : le niveau particulièrement bas des taux d'intérêt. L'Observatoire Crédit Logement CSA estime qu'ils devraient encore se tasser dans les prochains mois.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
MERCIALYS : hausse de 11,4% des...
Article Suivant :
GLAXO provisionne 2,2 milliards de...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Euros   Immobilier   Logement   Loi scellier   Opa   Socia  
Sociétés citées dans cette news : SELOGER.COM  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?