Toyota: Obama rappelle les constructeurs automobiles à leurs devoirs | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

Toyota: Obama rappelle les constructeurs automobiles à leurs devoirs

Vendredi 12 Fév 2010 à 16:56

Le président américain Barack Obama a demandé à Toyota et à ses concurrents de veiller à la sécurité de leurs voitures, alors que le PDG du constructeur automobile nippon est prêt à venir s'expliquer devant le Congrès à Washington selon plusieurs médias.

"Lorsque la sécurité publique est en jeu, chaque constructeur a une obligation de réagir rapidement et résolument dès que les problèmes sont identifiés", a déclaré le président dans une interview au magazine Bloomberg BusinessWeek paru vendredi, sa première intervention sur le sujet.

"Nous ne savons pas encore si c'est ce qui c'est passé dans le cas de Toyota. Il va y avoir une enquête", a précisé M. Obama qui s'est dit toutefois confiant dans la capacité du géant japonais à "rester un constructeur extraordinaire, malgré ce pépin".

L'attente est forte aux Etats-Unis, où ont été rappelés la majeure partie des 8,67 millions de véhicules Toyota concernés dans le monde par des problèmes de freins et d'accélérateur.

Inquiet des conséquences pour l'image du +Made in Japan+, le ministre japonais de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie Masayuki Naoshima a demandé à M. Toyoda de "s'expliquer clairement".

Mis sous pression pour venir s'expliquer au Congrès à Washington à la fin du mois, le PDG Akio Toyoda s'est dit prêt à le faire s'il était officiellement convoqué, selon des responsables de Toyota cités vendredi par l'agence de presse Kyodo.

Deux quotidiens japonais ont également rapporté vendredi que M. Toyoda avait bien l'intention de se rendre au Congrès.

Le groupe avait auparavant fait savoir que M. Toyoda ne se rendrait pas aux Etats-Unis avant début mars. "Le PDG prévoyait de se rendre à Washington dès le 10 février, mais il a dû changer ses projets à cause des fortes chute de neige", a déclaré une porte-parole de Toyota.

Selon le Yomiuri Shimbun, M. Toyoda prévoit en outre d'annoncer, lors de son voyage aux Etats-Unis, que l'entreprise va publier tous les défauts découverts sur ses voitures, afin de regagner la confiance des consommateurs.

Toyota deviendrait le premier constructeur à divulguer l'ensemble de ses pannes, jusqu'aux plus mineures comme une porte qui ferme mal, a précisé le journal.

Le temps presse toutefois pour le groupe visé par une avalanche de plaintes aux Etats-Unis, dont la dernière série émane de consommateurs lui reprochant d'avoir fait chuter le prix de leur Toyota sur le marché de l'occasion.

L'affaire Toyota "est le plus grave et le plus important cas de dommages économiques aux consommateurs américains que j'ai eu à traiter", a déclaré Tim Howard, un professeur de droit qui tente de coordonner ces procédures en une seule plainte en nom collectif.

M. Howard s'était rendu célèbre en contribuant, dans les années 90, à la condamnation des fabricants de tabac à 20 milliards de dollars de dommages en Floride.

D'autres plaintes de conducteurs ont déjà été déposées contre le défaut de sécurité des voitures et la marque autrefois synonyme de fiabilité fait désormais l'objet de moqueries.

"Aux jeux Olympiques d'hiver à Vancouver, (...) pour mettre un peu de piment, tous les bobsleighs seront conçus par Toyota", s'est amusé l'humoriste vedette de la chaîne américaine NBC, Jay Leno.

Le constructeur nippon n'est pourtant par le seul impliqué. Jeudi, son concurrent allemand Volkswagen a annoncé le rappel de près de 200.000 véhicules au Brésil pour un défaut dans le roulement des roues arrière de deux modèles.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
François-Henri Pinault et Pierre...
Article Suivant :
La valeur du jour à Wall Street -...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Barack obama   Dollars   Etats unis   Toyota   Nippon   Washington   Vehicules   Toyoda   Howard  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?