DANONE a finalisé la vente de Frucor | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

Danone (BN) FR0000120644


€ 45.49  -0.24%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

DANONE a finalisé la vente de Frucor

Lundi 02 Fév 2009 à 10:00

Danone a annoncé que sa filiale Danone Asia Pte Ltd avait finalisé la vente de sa filiale Frucor, un des leaders des boissons non-alcoolisées en Nouvelle-Zélande et en Australie, à SuntoryLimited, pour un montant de plus de 600 millions d'euros. "Cette cession est le fruit du recentrage récent du groupe sur les eaux minérales naturelles et les boissons à base d'eaux de source. Elle permettra à Danone de se focaliser sur la croissance de ses activités stratégiques", a indiqué le géant de l'agroalimentaire dans un communiqué.

EN SAVOIR PLUS

ACTIVITE DE LA SOCIETE

Danone est l'un des leaders mondiaux de l'industrie agroalimentaire. Il occupe des positions de premier rang sur ses trois principaux métiers : les produits laitiers (numéro 1 mondial), les boissons avec principalement l'eau conditionnée (numéro 2 mondial) et les biscuits et produits céréaliers (numéro 2 mondial).

Présent dans environ 120 pays, le groupe compte près de 90 000 salariés. En 2007, le groupe a vendu son activité biscuits et produits céréaliers à l'américain Kraft Foods. Dans le même temps, il a racheté le groupe néerlandais de nutrition clinique et d'alimentation pour bébés, Numico.

Les marques les plus connues de Danone sont :

- Produits Laitiers Frais : Danone, Actimel, Activia (Bio en France), Danonino (Petit Gervais aux Fruits), et Vitalinéa (Taillefine, Vitasnella ou Ser dans certains pays).

- Eaux en bouteille : Evian, Volvic, Bonafont, Aqua.

- Produits infantiles : Blédina, Gallia.

FORCES ET FAIBLESSES DE LA VALEUR

Les points forts de la valeur

- Danone, qui bénéficie d'une excellente maîtrise de ses métiers, dispose à la fois d'un portefeuille de marques internationales dynamiques et de très solides positions locales. Le groupe réalise notamment 40% de ses ventes sur les marchés émergents.

- Sur un marché mature, le groupe dispose de deux atouts fondamentaux : une excellente capacité d'innovation et d'adaptation aux tendances de consommation. Sa stratégie vise également à se renforcer sur des marchés porteurs.

- Danone profite d'une image forte en tant que spécialiste des aliments cosmétique ou à connotation « santé ». Le groupe ne cesse de renforcer la crédibilité scientifique de ses produits en augmentant les études cliniques.

- Potentiellement opéable (flottant de plus de 85 %, sans noyau dur), le titre présente un intérêt spéculatif, dans la perspective d'une consolidation du secteur.

Les points faibles de la valeur

- Le pôle eau conditionné souffre de l'envolée des cours du pétrole, qui augmente les coûts de fabrication et de transport des bouteilles en plastique et pèse sur les marges.

-Danone affronte également une concurrence aff-tée dans l'eau aux Etats-Unis face à Pepsi (Aquafina) et Nestlé (Perrier).

- Les grandes marques sont de plus en plus soumises à la concurrence du hard discount et des marques distributeurs.

-L'issue du conflit de Danone avec le fabricant de boissons chinois Wahaha est incertaine.

COMMENT SUIVRE LA VALEUR

- Danone est considéré comme une valeur défensive, son domaine d'activité et ses positions fortes le mettant à l'abri de lourdes difficultés. En effet, même en période de crise, les besoins de base des consommateurs demeurent. Toutefois, le titre n'est pas entièrement décorrélé de la situation économique générale, et en particulier du niveau de consommation des ménages.

- Selon certains analystes, un retrait de Wahaha ferait de Danone un acteur focalisé sur les segments les plus rentables et les moins concurrencés de l'agroalimentaire, grâce à un recentrage dans les Boissons.

- On sera attentif aux rumeurs d'OPA sur le groupe.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Agroalimentaire

En France, et pour la première fois depuis de nombreuses années, les volumes vendus des produits de grande consommation ont fléchi depuis début 2008. Cette évolution n'est plus compensée par la progression des ventes en valeur, autorisée par les innovations des industriels et la demande des consommateurs pour certains produits de qualité. Les ménages se tournent plutôt vers les marques de distributeurs (MDD), qui ne cessent de grignoter des parts de marché. Les grandes marques réagissent en cherchant à consolider leur référencement chez les hard-discounters (Lidl en distribue ainsi aujourd'hui près de deux cents) ou en développant des produits de base (Danone a par exemple lancé un pack de 6 yaourts vendus à 1 euro). Se distinguer des MDD est néanmoins vital. Si Danone compte adapter ses produits à l'évolution du pouvoir d'achat, il continuera, dans le même temps, à soutenir ses marques en focalisant ses efforts sur l'innovation, la communication et la publicité.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
GLAXOSMITHKLINE envisage de supprimer...
Article Suivant :
RIO TINTO confirme la discussion avec...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Consommation   Crise   Etats unis   Euro   Euros   Opa   Pouvoir d achat   Numa  
Sociétés citées dans cette news : Nestlé   Danone  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?