A SUIVRE AUJOURD'HUI... BIOMERIEUX | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

A SUIVRE AUJOURD'HUI... BIOMERIEUX

Lundi 08 Sep 2008 à 08:14

Le résultat net de BioMérieux a affiché une progression de 5,8 % au premier semestre. Il a atteint 56,5 millions d'euros. Exprimé en pourcentage du chiffre d'affaires, il s'est établi à 10,7 %, contre 10,3 % au 30 juin 2007. Le résultat opérationnel courant a atteint 84 millions d'euros, en progression de 7,6 %. Exprimé en pourcentage du chiffre d'affaires, le taux de marge opérationnelle courante s'est élevé à 15,9 %. La marge brute s'est établie à 286 millions d'euros, en progression de près de 5 %.

Au cours du premier semestre 2008, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 528,2 millions d'euros, en progression, à devises et périmètre constants, de 7,6 % par rapport à celui du premier semestre 2007. La progression a atteint 9 % en prenant en compte la croissance de 1,4 % de l'activité liée aux accords de business development.

Au vu de la bonne dynamique globale des ventes et de l'amélioration de la rentabilité, la société confirme, en tenant compte de la récente acquisition d'AB BIODISK , ses objectifs 2008.

BioMérieux table sur une croissance de son chiffre d'affaires, à devises et périmètre constants, comprise entre 7,4 % (croissance organique de 2007) et 9 % après prise en compte des accords de business development. Le groupe entend également réaliser une marge opérationnelle courante proche de 15,7 % (marge opérationnelle de 2007), à taux de change 2007.

EN SAVOIR PLUS

ACTIVITE DE LA SOCIETE

bioMérieux est un groupe mondial leader dans le secteur du diagnostic in vitro destiné à des applications cliniques et industrielles. bioMérieux conçoit, développe, produit et commercialise des systèmes (réactifs, instruments et logiciels) permettant :

- dans les applications cliniques : le diagnostic, à partir d'un prélèvement biologique (sang, salive, urine, etc.), de maladies infectieuses telles que l'hépatite, le VIH, la tuberculose et les infections respiratoires, et de pathologies telles que certaines maladies cardio-vasculaires et certains cancers ;

- dans les applications industrielles : le contrôle, à partir d'un échantillon industriel ou environnemental, de la qualité microbiologique d'aliments, d'éléments naturels (eau, air), de surfaces et de produits pharmaceutiques et cosmétiques.

FORCES ET FAIBLESSES DE LA VALEUR

Les points forts de la valeur

- bioMérieux bénéficie d'un haut niveau d'expertise dans le diagnostic des maladies infectieuses.

- Des technologies propres (BOOM (TM) ou NASBA (TM) ) justifient son ambition de compter parmi les acteurs de la biologie moléculaire.

- bioMérieux bénéficie d'une position de pionnier en microbiologie industrielle et de fortes positions commerciales.

- Le groupe dispose d'une présence géographique mondiale. 80 % du chiffre d'affaires est réalisé à l'international.

- bioMérieux est actionnaire à 6% de la société de biotechnologie ExonHit.

Les points faibles de la valeur

- L'environnement dans lequel le groupe évolue est très concurrentiel.

- Les marges du groupe sont impactées par la hausse du coût des matières premières, du transport et le renforcement des systèmes d'assurance qualité.

- Certains analystes jugent que le groupe n'est pas assez présent aux Etats-Unis (26 % des ventes pour 40 % du marché mondial).

COMMENT SUIVRE LA VALEUR

- La stratégie de développement de BioMérieux présentée en janvier 2007 s'appuie sur le savoir faire du groupe en matière de diagnostic des maladies infectieuses et sur les besoins croissants de diagnostic dans le cancer ou les maladies cardio-vasculaires. La réalisation de ce plan sur 5 ans repose aussi sur une stratégie d'acquisition agressive qui permettra au groupe d'acquérir des "savoir faire" ou des parts de marchés sur certains segments (applications industrielles par exemple).

- Cette stratégie devrait permettre au groupe de générer une croissance des ventes comprises entre 7 et 9% par an entre 2007 et 2012 dont 5-6% lié à l'activité de R&D, 1% lié à l'optimisation du réseau commercial et 1-2% lié aux acquisitions. Le taux de marge opérationnelle devrait progresser de 100 à 150 points de base sur cette période.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Pharmacie - Santé

Tiré par les efforts de prévention contre des menaces telles que la grippe aviaire, et par les lancements de nouveaux produits, le marché des vaccins fait preuve d'une belle vitalité. S'il ne représente que 2% des ventes de l'industrie pharmaceutique mondiale, le secteur croît néanmoins de 15%. En tenant compte de cette progression, les vaccins devraient représenter un marché mondial de 26 milliards de dollars en 2011, contre 15,6 milliards en 2007. Il s'agit d'un marché concentré, dominé par quelques intervenants dont Sanofi Pasteur, la filiale de Sanofi-Aventis, qui est leader mondial. Elle est suivie par le britannique Glaxo-SmithKline, puis par les américains Merck et Wyeth. L'activité de ces quatre groupes, constitue environ 80% du marché mondial. Les lancements de nouveaux vaccins, ayant le profil de « blockbusters », c'est-à-dire réalisant un chiffre d'affaires potentiel supérieur au milliard de dollars, dynamisent les ventes. Ces vaccins très innovants sont commercialisés à des prix beaucoup plus élevés, impactant positivement les marges. Ainsi le vaccin Prevenar de l'américain Wyeth contre les infections à pneumocoque comme la méningite, a généré des recettes mondiales de 2,4 milliards de dollars en 2007.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
BIOMERIEUX : Résultat net en hausse...
Article Suivant :
Air France-KLM: trafic passagers en...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Dollars   Etats unis   Euros   Ra  
Sociétés citées dans cette news : Sanofi   bioMérieux   Environnement   EXONHIT   Merck  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Forum Message