A SUIVRE AUJOURD'HUI - INGENICO | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

Ingenico (ING) FR0000125346


€ 28.05  +0.84%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

A SUIVRE AUJOURD'HUI - INGENICO

Jeudi 26 Jun 2008 à 08:06

Ingenico, leader mondial des systèmes de transactions et de paiements sécurisés, a pris une participation de 55 % dans le capital de Fujian Landi, l'un des leaders chinois des solutions de transactions et de la fabrication de matériel de point de vente. Le montant de la transaction, entièrement réglée en numéraire, s'élève à 17,05 millions de dollars (environ 11 millions d'euros), a précisé le groupe dans un communiqué. Pour Ingenico, le rapprochement des deux entreprises donne naissance à un acteur de premier plan sur le marché asiatique et au leader chinois en parts de marché.

Fujian Landi, société non cotée dont le siège se trouve à Fuzhou, présente dans 23 régions de Chine, a été la pionnière dans le secteur des terminaux de paiement électroniques en Chine depuis sa création en 1992.

Philippe Lazare, directeur général d'Ingenico, déclare : « Avec cette acquisition, nous poursuivons résolument notre stratégie d'implantation dans les marchés à forte croissance. Notre partenariat avec Landi fera d'Ingenico le leader du marché chinois et lui permettra d'utiliser cette position en Chine comme une formidable plateforme commerciale pour travailler avec le reste de l'Asie. Nous réunirons NOS deux gammes de produits pour viser non seulement le marché chinois, mais aussi les marchés de l'Asie du Nord?Est comme la Corée du Sud.»

EN SAVOIR PLUS

ACTIVITE DE LA SOCIETE

Ingenico a été l'inventeur, il y a une vingtaine d'années, du premier terminal monétique. Depuis le groupe conçoit, développe et commercialise des solutions de paiements sécurisés. Ingenico est un fournisseur de dimension mondiale des solutions de paiements fixes, mobiles, intégrés ou automatisés. Le marché des transactions sécurisées concerne un nombre toujours croissant de secteurs d'activité tels que le commerce, la grande et moyenne distribution, le pétrole, les parcs de stationnement, les transports, les services publics, les télécommunications, l'industrie, les services, la santé, les assurances, ou encore l'administration.

FORCES ET FAIBLESSES DE LA VALEUR

Les points forts de la valeur

- Ingenico profite de son statut de leader mondial et d'une gamme complète de produits.

- La transaction avec Sagem Sécurité permet d'envisager une rentabilité plus élevée grâce aux effets d'échelle.

- Le marché américain, où Ingenico réalise le tiers de son chiffre d'affaires, présente un fort potentiel de croissance, en raison du passage à la carte à puce dans cette région.

- La poursuite de la migration vers la nouvelle norme de carte à puce EMV (Europay MasterCard Visa) mais aussi avec la forte croissance de secteurs émergents, comme le commerce mobile sécurisé et l'identité électronique devraient soutenir la croissance du groupe.

Les points faibles de la valeur

- L'opération avec Sagem Sécurité sera dilutive sur le plan du bénéfice par action en 2008.

- A terme, les opérateurs télécoms, qui souhaitent faire du téléphone portable un moyen de paiement, pourraient représenter une menace pour le groupe.

COMMENT SUIVRE LA VALEUR

- Après 5 années difficiles, la lourde restructuration mise en place à partir de juin 2005 porte ses fruits. L'objectif est de retrouver un niveau de croissance organique de plus de 10% et de redresser la marge opérationnelle à 12% en 2008.

- Si Ingenico veut atteindre 40 % de part de marché en 2009, il devra réaliser des acquisitions.

- Si le marché américain est porteur dans le domaine des terminaux de paiement, l'exposition du groupe à cette zone lui confère une sensibilité au dollar.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Electronique

Selon l'institut GfK, après trois mois de morosité, le marché de l'électronique grand public a connu une nette amélioration en avril. Toutes les familles de produits ont bénéficié d'une croissance de leur activité. C'est notamment le cas pour les téléviseurs à écran plasma et les LCD, qui continuent de tirer la croissance du secteur. Pour la première fois depuis treize mois, les ventes de lecteurs et enregistreurs de DVD ont même augmenté. Les ventes de caméscopes sont également en progrès, avec une hausse sensible des modèles haute définition et à disque dur. Les GPS et les baladeurs MP3 et multimédias se sont aussi développés par comparaison au premier trimestre. L'année fiscale 2007-2008, qui s'est clôturée en mars, a été difficile pour certains groupes japonais de l'électronique grand public. Toshiba et Sharp ont subi une dégradation de leurs performances du fait d'une concurrence exacerbée, de la faiblesse du dollar et du ralentissement économique américain. Le cabinet d'études DisplaySearch estime que le sud-coréen LG Electronics est devenu, au premier trimestre 2008, le premier fabricant mondial d'écrans plasma avec 34,8% du marché, grâce à la progression de 97% de ses ventes en volume. Pour la première fois, le Japonais Panasonic, leader historique du marché, est relégué à la troisième place derrière Samsung avec 27% du marché, contre 36,8% au dernier trimestre 2007.

Informatique - SSII

Selon le cabinet d'études Gartner, la société de services informatiques américaine, Accenture, a réalisé l'an dernier une excellente performance en Europe, marquée par une croissance de 18%, plus de trois fois supérieure à celle du marché. En comparaison, ses rivaux ont enregistré des hausses d'activité beaucoup plus limitées : les revenus de Capgemini ont progressé de 8,6%, ceux d'IBM de 6,8%, tandis que ceux de l'allemand T-Systems ont même reculé de 7,6% à la suite du plan de réduction des coûts de Deutsche Telekom. Ces très bons résultats ont permis à Accenture de conquérir la deuxième place sur le marché européen, reléguant ainsi son concurrent Capgemini au troisième rang. Sur le plan mondial, la société américaine a également surperformé le marché avec une croissance de 19,7% l'an passé pour un marché en hausse de 10,5% dans le monde. Néanmoins les cartes vont être prochainement redistribuées sur le marché international des SSII suite à l'annonce, en mai dernier, par Hewlett-Packard de l'acquisition du numéro deux mondial des services informatiques, EDS (Electronic Data System). L'objectif du constructeur informatique est de concurrencer IMB, leader mondial du marché. En fusionnant avec EDS, HP voit, en effet, son chiffre d'affaires dans les services passer de 16,6 milliards de dollars à 38 milliards (de 10,7 à 24,5 milliards d'euros).

Partager sur Facebook
Article Précédent :
INGENICO poursuit son implantation en...
Article Suivant :
EADS : L'appel d'offres mené par...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Dollar   Dollars   Euros   Ingenico   Fujian   Landi   Socia  
Sociétés citées dans cette news : IBM   Deutsche Telekom   Capgemini   Ingenico   NOS   IBM  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?