CFAO affiche sa confiance pour la fin de l'année | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

CFAO (CFAO) FR0000060501


€ 26.55  +0.21%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

CFAO affiche sa confiance pour la fin de l'année

Vendredi 28 Oct 2011 à 09:49

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2011 de CFAO a atteint 778,3 millions d'euros, en progression de 13,2% en valeurs réelles et 8,1% en comparable. Sur 9 mois, le chiffre d'affaires du distributeur spécialisé dans l'automobile et les produits pharmaceutiques en Afrique et DOM-TOM est de 2,265 milliards d'euros, en hausse de 14% en valeurs réelles et de 8,8% en comparable. Hors Côte d'Ivoire, la progression a atteint 16,9% et 11,2% en comparable.

Les activités de distribution d'Automotive ont réalisé un chiffre d'affaires de 468,4 millions d'euros au troisième trimestre, en progression de 17,8% en réel et de 7,6% en comparable. La progression sur 9 mois a atteint 8,6% en comparable. « Les difficultés de sourcing résultant des événements au Japon ont finalement eu un impact assez limité sur les ventes du trimestre. Le yen, principale devise d'achat de la division est resté à un niveau élevé au cours du trimestre », a précisé CFAO.

Les activités de distribution de produits pharmaceutiques d'Eurapharma ont réalisé un chiffre d'affaires de 220 millions d'euros au cours du troisième trimestre, en progression de 7,1% en réel et de 8,8% en comparable. La progression sur 9 mois a atteint 8,1% en comparable. « La demande reste forte en Afrique subsaharienne francophone, ce qui tire également les ventes export à partir de France », a commenté le distributeur.

Les activités Industries, Equipement et Services ont réalisé un chiffre d'affaires de 89,6 millions d'euros au troisième trimestre en hausse de 6,9% par rapport à l'an dernier et 9,1% en comparable. Sur 9 mois, il a augmenté de 11,9%.

Commentant ces chiffres, Richard Bielle, Président du directoire de CFAO, a déclaré : « ce troisième trimestre confirme la forte progression de NOS ventes enregistrée depuis le début de l'année et démontre à nouveau la solidité du business modèle de CFAO ». Avant d'ajouter : « Ces bonnes performances nous permettent d'aborder la fin de l'année avec confiance ».

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur/=

- CFAO, filiale de PPR dont l'activité est la distribution spécialisée en Afrique et dans les Collectivités d'Outre Mer, bénéficie du dynamisme de l'économie africaine. Le groupe y détient des positions de leader avec plus de 40% de part de marché en Afrique subsaharienne francophone et 15% en zone anglophone ;

- La société réalise plus de 70% de son chiffre d'affaires sur ce continent à travers l'importation et la vente de véhicules automobiles (62% de l'activité), de médicaments (24%), ou encore de divers biens de consommation et d'équipement ;

- CFAO profite de l'émergence de la classe moyenne, qui accompagne le boom économique du continent africain ;

- La faiblesse du taux d'équipement des populations confère un important potentiel de rattrapage de ces marchés et donc de croissance pour CFAO. Le nombre d'immatriculations en Afrique rapporté à la population est cinq fois inférieur à celui rapporté à la population mondiale. Les dépenses pharmaceutiques par habitant oscillent autour de 4 euros contre 196 euros en Europe ;

- La stratégie du groupe consiste à ne dépendre ni d'un seul métier ni d'un seul pays. CFAO souhaite accélérer son développement dans de nouveaux métiers ;

- La situation bilancielle particulièrement saine permet d'envisager des acquisitions ;

- Le groupe garantit la distribution de 40 à 60% du résultat net.

Les points faibles de la valeur/=

- La croissance de CFAO pourrait être fragilisée par les tensions géopolitiques sur le continent africain. Le Maghreb (Algérie-Maroc) représente environ 19% du chiffre d'affaires. Le groupe est également présent en Côte d'Ivoire (6% du chiffre d'affaires) où la situation politique reste très tendue ;

- La catastrophe japonaise de mars 2011 et ses conséquences sur l'activité des usines nippones peuvent avoir un impact sur l'exercice 2011 : si 40% des approvisionnements de l'activité Automotive (près de 60% du CA) proviennent directement du Japon, cette part est portée à 56% en ajoutant les achats indirects ;

- Le groupe est sensible à la dévaluation des monnaies locales et à l'appréciation du yen.

Comment suivre la valeur/=

- L'évolution de la situation géopolitique en Afrique est à surveiller ;

- Le groupe réalise près de deux tiers de ses ventes en euros et est donc sensible aux variations de l'euro ;

- Le groupe est également sensible aux variations du yen, principale devise d'achat dans son activité Automobile ;

- L'éventuel repositionnement géographique du groupe est à suivre. CFAO a mis un pied au Vietnam en 2008, en guise de test ;

- Le groupe a délivré au premier trimestre 2011 un message offensif en matière de développement avec la création d'un pôle Equipement dédié à la vente et la maintenance de matériels pour les secteurs Travaux publics, Mines et Agriculture, le renforcement de la Location et la volonté d'accentuer la présence du groupe en Afrique sur de nouveaux métiers de distribution. Les concrétisations de ces annonces sont à suivre.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Distribution spécialisée

Les gares séduisent de plus en plus les enseignes spécialisées. Dans ces lieux, l'offre est toujours plus variée avec des produits allant des chaussures aux cosmétiques, en passant par l'électronique grand public. La branche dédiée à cette activité de la SNCF, Gares et Connexions, estime que depuis deux ans, soixante commerces sont ouverts par an, alors qu'auparavant, ce chiffre s'élevait plutôt aux environs de quarante. Gares et Connexions gère aujourd'hui 1 500 commerces et a perçu 126 MEUR de redevances (fonctions du chiffre d'affaires) en 2010. Ce chiffre devrait croître de 6% cette année. Les gares sont toutefois très différentes des centres commerciaux, car si les seconds sont des lieux de destination, les gares ne sont que des lieux de passage, tout en offrant une forte exposition aux enseignes du fait de leur grande fréquentation. Rendre les commerces de gare rentables n'est pas facile, car aux loyers ou redevances élevés s'ajoute la précarité des baux. Leur durée moyenne est de cinq à sept ans, contre douze ans dans un centre commercial.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Airbus (EADS) : engagement d'achat...
Article Suivant :
UBISOFT va étendre son offre de jeux...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Consommation   Euro   Euros   Sncf   Cfao   Ra  
Sociétés citées dans cette news : CFAO   NOS  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?