TECHNICOLOR en hausse malgré un troisième trimestre décevant | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

TECHNICOLOR en hausse malgré un troisième trimestre décevant

Jeudi 27 Oct 2011 à 12:12

Tiré par le marché, Technicolor (+1,18% à 2,22 euros) est reparti à la hausse après un début de séance dans le rouge. Le spécialiste des technologies de l'image a publié un chiffre d'affaires trimestriel décevant en raison de la faiblesse de son activité décodeurs en Europe. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires des activités poursuivies s'est élevé de 837 millions, en baisse de 7,4% à taux de change constants. Le consensus était de 864 millions d'euros.

Le groupe n'a pas réitéré ses objectifs 2011 d'un chiffre d'affaires en légère croissance à taux de change et d'un Ebitda ajusté comparable ou en légère hausse par rapport à 2010. Ce dernier objectif est désormais conditionné à la réalisation d'une performance sur ses segments Technologie (licence) et Services Entertainment (Effets spéciaux, postproduction, copies de films et DVD) au quatrième trimestre.

En revanche, Technicolor prévoit toujours de générer un flux de trésorerie disponible positif au second semestre 2011.

Enfin, une forte majorité de ses créanciers senior ont approuvé les modifications sur ses contrats de crédit, permettant à la société d'accroître sa flexibilité stratégique. Ces modifications portent principalement sur sa capacité à réaliser des joint-ventures ou à procéder à des opérations de cessions et acquisitions. Le spécialiste des technologies de l'image souhaite en effet pouvoir participer à la consolidation en cours dans son secteur.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Ex-Thomson, le groupe de technologie pour les médias a pris le nom de Technicolor en février 2010. Ce nom est à l'origine une marque de grande notoriété, qui appartient au groupe depuis début 2001. Ce changement de nom a crédibilisé, selon les analystes, la stratégie du groupe français articulée autour des services aux créateurs de contenu ;

- Au-delà de ce changement de nom, le groupe connaît un nouveau démarrage avec la conclusion, fin mai 2010, du processus de restructuration de son bilan. Après avoir frôlé la faillite en 2009, Technicolor est revenu dans le vert au premier semestre 2010 ;

- Le groupe bénéficie d'un profil diversifié suite à son repositionnement sur l'ensemble de la chaîne de l'image, au travers notamment de services aux créateurs de contenus et diffuseurs (studios de cinéma, diffuseurs de chaînes de télévisions, opérateurs télécoms...) ;

- Le groupe bénéficie d'un des premiers portefeuilles de brevets au monde et d'une expertise technologique reconnue dans son domaine.

Les points faibles de la valeur

- Le changement de stratégie ne se matérialise pas encore dans les cours de Bourse ;

- Il s'avère difficile d'anticiper le rythme de déploiement de la révolution numérique ainsi que le modèle gagnant sur lequel elle va déboucher, ce qui crée un manque de visibilité sur le dossier ;

- Les spécialistes s'interrogent sur la capacité du groupe à renouveler son portefeuille de brevets et à développer ses propres innovations en dehors des opérations de croissance externe.

Comment suivre la valeur

- Technicolor est une valeur de « restructuration » ;

- Le plan de restructuration financière vise à restaurer une structure d'actionnariat varié et stable ;

- Le titre est considéré comme une valeur dollar, du fait de sa forte exposition à l'Amérique du Nord (environ 40% des ventes). Il est également sensible à la conjoncture américaine et plus généralement au moral des ménages.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Electronique

Le succès des tablettes tactiles ne se dément pas. Fin août 2011, l'iPad d'Apple s'était vendu à 30 millions d'exemplaires en un peu plus d'un an à travers le monde. En 2011, les ventes pourraient atteindre 44 millions. Globalement, en dépit de ventes plutôt décevantes au premier trimestre 2011, avec 7,2 millions d'unités (-28% par rapport au dernier trimestre 2010), le cabinet IDC a relevé ses estimations pour 2011. Il prévoit désormais que 53,5 millions de tablettes devraient être commercialisées dans le monde, contre une prévision initiale de 50,4 millions. Les acteurs ne s'y trompent pas et multiplient les lancements dans ce domaine. Durant l'IFA de Berlin, le Salon européen de l'électronique grand public qui a ouvert ses portes début septembre, les tablettes ont dominé les annonces. Sony a dévoilé ses premières tablettes tactiles, la S et la P. Samsung et Toshiba ont présenté de nouveaux modèles. Le constructeur informatique taîwanais Asus investit ce segment avec réussite grâce au positionnement accessible de l'EePad Transformer.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
PAGESJAUNES confirme ses objectifs 2011
Article Suivant :
Décryptage AOF du palmarès SBF 120...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Apple   Cours de bourse   Dollar   Euros   Technicolor   Apra  
Sociétés citées dans cette news : Technicolor  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?