A la dernière minute, ArcelorMittal laisse Peabody racheter seul Macarthur | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

A la dernière minute, ArcelorMittal laisse Peabody racheter seul Macarthur

Mardi 25 Oct 2011 à 18:10

ArcelorMittal a décidé mardi, de manière inattendue, de renoncer à l'acquisition de 40% de Macarthur Coal et de céder ses parts à son partenaire américain Peabody Energy, au lendemain de leur prise de contrôle réussie du producteur de charbon australien.

Le numéro un mondial de l'acier "a fait savoir aujourd?hui à Peabody Energy que (...) le groupe a résilié" l'accord passé en juillet pour mettre la main conjointement sur Macarthur, selon un communiqué du groupe luxembourgeois.

Associés à 40%/60% dans une coentreprise baptisée PEAMCoal, ArcelorMittal et Peabody bataillaient depuis plusieurs mois pour imposer leur offre de rachat à 16 dollars australiens (11,8 euros) par action, valorisant Macarthur à plus de 3,5 milliards d'euros.

Depuis lundi, en obtenant enfin le ralliement du chinois Citic, le premier actionnaire de Macarthur, les deux groupes --désormais à la tête de 60% du capital-- étaient sûrs de remporter la mise.

Mais, finalement "ArcelorMittal a décidé qu?il ne serait plus convenable d?allouer un capital important à l?acquisition d?une participation ne donnant pas le contrôle", explique le sidérurgiste.

A la Bourse de Paris, le titre ArcelorMittal a fini la séance en recul de 1,98% à 14,14 euros, dans un marché en recul de 1,43%.

Le groupe européen, qui était déjà au départ le 2e actionnaire de Macarthur, s'est dit "convaincu qu?il est plus convenable de concentrer ses capitaux sur d?autres secteurs de ses activités".

Contactée par l'AFP, une porte-parole du sidérurgiste a souligné qu'il ne s'agissait "pas d'une décision soudaine", mais "une OPTION qui a toujours été possible".

Cette décision "signifie que nous n'aurons pas à dépenser 1,2 milliard de dollars et que nous recevrons environ 800 millions de dollars pour la vente de notre part actuel" de 16% dans Macarthur, a ajouté la porte-parole.

ArcelorMittal reste toutefois engagé auprès de PEAMCoal pour encore environ 90 jours, le temps "que les dispositions de résiliation soient achevées".

Le choix de Macarthur Coal comme cible s'inscrivait dans la stratégie d'ArcelorMittal de se protéger de plus en plus des fluctuations des matières premières, en s'approvisionnant le plus possible en interne en minerai de fer et en charbon, indispensables pour fabriquer l'acier.

Avec 445 employés et deux mines déjà exploitées en Australie, Macarthur est présenté comme leader mondial d'un certain type de charbon pulvérisé, justement injecté dans les hauts fourneaux pour fabriquer de l'acier.

"ArcelorMittal est d?avis que l?engagement en capital qui serait nécessaire, pour conserver ses intérêts dans Macarthur et les développer matériellement au-delà, dépasse ce qu?il serait convenable d?allouer à une entreprise qu?ArcelorMittal ne contrôle et ne consolide pas entièrement", argumente le communiqué.

La porte-parole du groupe a souligné qu'il ne fallait pas y voir une remise en cause de la stratégie minière d'ArcelorMittal, alors qu'il vient de démarrer une mine au Liberia.

Son annonce intervient alors que le ralentissement économique mondial commence clairement à peser sur les commandes du sidérurgiste, le poussant à mettre plusieurs hauts-fourneaux en veille en Europe et même à en fermer définitivement deux à Liège, en Belgique.

Le retrait d'ArcelorMittal "est une bonne nouvelle pour Peabody", s'est réjoui, lors d'une conférence téléphonique, le PDG de Peabody, Gregory Boyce, assurant garder "de très bonnes relations" avec le sidérurgiste.

S'il avait signé un partenariat avec ArcelorMittal, c'était surtout "pour accroître (ses) chances de prendre le contrôle" de l'Australien. "Ce qui est maintenant le cas", s'est-il félicité, alors que Peabody avait échoué une première fois en 2010 à racheter Macarthur en solo.

Son offre reste ouverte, sans modification jusqu'au 11 novembre.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
La valeur du jour à Wall Street - 3M...
Article Suivant :
Décryptage AOF du palmarès SBF 120...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Bourse de paris   Dollars   Euros   Arcelormittal   Coal   Charbon   Peamcoal  
Sociétés citées dans cette news : Option   ArcelorMittal  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?