A suivre aujourd'hui : BIOMERIEUX | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

Biomerieux (BIM) FR0010096479


€ 63.7  -0.08%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

A suivre aujourd'hui : BIOMERIEUX

Vendredi 21 Oct 2011 à 08:04

Biomérieux a réalisé au troisième trimestre 2011 un chiffre d'affaires de 347 millions d'euros, en progression de 3,2 %, à devises constantes et périmètre d'activité comparable. Sur neuf mois, le chiffre d'affaires du spécialiste du diagnostic in vitro ressort à 1,021 milliard d'euros, en hausse de 5,2 % à devises constantes, dont une progression de 4 %, à devises constantes et périmètre d'activité comparable (hors impact des acquisitions récemment réalisées et de l'arrêt de l'activité milieux de culture cliniques de routine en Amérique du Nord).

La situation du secteur de la santé est contrastée, a commenté Biomérieux. Dans les pays matures, les incertitudes économiques et les mesures d'austérité budgétaire, notamment en Europe du Sud, freinent les ventes. A l'inverse, dans les pays émergents, l'activité est dynamique : les gouvernements poursuivent leurs ambitieux programmes et la demande intérieure reste élevée. L'activité des pays émergents, qui représente 26 % des ventes du groupe, s'est donc inscrite en croissance rapide, tirée notamment par la Chine (+19 %), le Brésil (+22 %) et l'Inde (+20 %, hors impact de l'arrêt d'un contrat de distribution de produits non stratégiques).

Au troisième trimestre, les conditions de marché se sont durcies en Europe de l'Ouest et dans les applications industrielles. Toutefois, les ventes ont continué de progresser en Amérique du Nord et, plus rapidement, dans les pays émergents.

«Dans les conditions actuelles de marché, forts de notre diversification géographique, de notre large base installée d'instruments et du portefeuille de commandes en cours de négociation, nous pouvons maintenir nos objectifs pour 2011», a déclaré le PDG Jean-Luc Bélingard.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- bioMérieux bénéficie d'un haut niveau d'expertise dans le diagnostic des maladies infectieuses. C'est le leader mondial de la microbiologie avec 35% de parts de marché mais également, depuis peu, de l'application industrielle avec l'acquisition d'AES ;

- Le groupe dispose d'une présence géographique mondiale. La France représente moins de 16% du chiffre d'affaires. Il réalise déjà 25% de son chiffre d'affaires dans les pays émergents ;

- Le diagnostic in vitro est un secteur d'activité bénéficiant de tendances de long terme extrêmement favorables ;

- Le groupe bénéficie d'un modèle économique solide fondé sur l'importante proportion des ventes de réactifs qui assurent des revenus récurrents (85% du chiffre d'affaires) et d'un mix produit positif : nouveaux automates, enrichissement des menus par des tests à forte valeur ajoutée, montée en puissance de la biologie moléculaire et du théranostic (association entre le diagnostic et le médicament pour une meilleure efficacité des traitements, considérée comme l'un des grands relais de croissance de la médecine de demain) ;

- La situation de trésorerie positive, ainsi que la forte récurrence du cash-flow de bioMérieux, devraient lui permettre de maintenir sa politique de dividendes généreuse (30% du résultat net).

Les points faibles de la valeur

- L'ENVIRONNEMENT dans lequel le groupe évolue est très concurrentiel ;

- L'année 2011 sera une année préparatoire à de nombreux lancements anticipés sur 2012 et 2013. Les marges devraient donc être sous pression cette année ;

- L'exercice 2012 devrait être meilleur (lancements de produits et nouvelles plateformes, effets des investissements industriels, baisse des prix de revient liée aux fermetures de sites effectuées en 2010, reprise des volumes aux USA...), mais cet HORIZON apparaît encore un peu lointain pour servir de catalyseur boursier ;

- La tendance à la baisse des dépenses de santé en Europe de l'Ouest et aux Etats-Unis pèse sur les perspectives du groupe. Le groupe a d'ailleurs revu à la baisse ses prévisions de croissance organique ;

- Certains analystes jugent que le groupe n'est pas assez présent aux Etats-Unis (22% des ventes) ;

- Les investisseurs ont accueilli fraîchement l'annonce du changement de direction. Alain Mérieux a laissé la place à l'ex-patron d'Ipsen Jean-Luc Bélingard depuis le 1er janvier 2011 ;

- bioMérieux jouit d'une prime plutôt élevée sur ses comparables.

Comment suivre la valeur

- La volonté des gouvernements occidentaux de réaliser des économies dans les dépenses de santé est un catalyseur pour la médecine préventive et donc le marché du diagnostic ;

- La reconnaissance acquise du théranostic par l'ensemble du corps médical devrait se traduire à terme par un fort développement de ce marché encore balbutiant ;

- Le groupe souhaite mettre l'accent sur le développement dans les pays émergents ainsi qu'aux Etats-Unis.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Pharmacie - Santé

Moody's juge que les perspectives du secteur pharmaceutique mondial sont négatives. L'agence de notation tient compte des prochaines expirations de brevets sur des produits phares et d'un portefeuille de développement actuel limité. Elle estime que la croissance des résultats des grands groupes devrait continuer à décliner en 2011. La pression sur les résultats se fera sentir davantage en 2012. Le marché demeure toutefois largement profitable et peu endetté. Les notes de crédit des acteurs de la pharmacie sont donc généralement meilleures que dans d'autres secteurs. En France, suite au scandale du Médiator (commercialisé par Servier), la réglementation va être durcie. Un projet de réforme du médicament a été élaboré, destiné à offrir davantage de transparence sur les liens entre l'industrie pharmaceutique et les experts qui évaluent les médicaments. Certaines dispositions de ce projet sont remises en cause par le LEEM (groupement professionnel des entreprises du médicament), notamment les règles régissant la visite médicale et les conditions plus restrictives d'obtention des autorisations temporaires d'utilisation.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Mines: ArcelorMittal et Peabody près...
Article Suivant :
A suivre aujourd'hui : VALEO

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Etats unis   Euros   Prime   Usa   Pa  
Sociétés citées dans cette news : Horizon   Moody's   bioMérieux   Ipsen   Environnement   NOS  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?