La valeur du jour à Wall Street - GOOGLE dopé par le mobile | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

La valeur du jour à Wall Street - GOOGLE dopé par le mobile

Vendredi 14 Oct 2011 à 17:39

Google gagne 5,91% à 592,02 dollars, porté par des résultats trimestriels nettement meilleurs que prévu. Le célèbre moteur de recherche a enregistré une accélération de sa croissance au troisième trimestre grâce à ses activités à l'international, mais surtout dans le mobile. Il édite le système d'exploitation Android, dont le succès n'est plus à démontrer et qui a permis une démocratisation des smartphones. Google a indiqué que les revenus tirés du mobile évoluaient actuellement sur une tendance de 2,5 milliards de dollars en rythme annuel.

Au troisième trimestre, la firme de Mountain View (Californie) a réalisé un bénéfice net de 2,73 milliards de dollars, soit 8,33 dollars par action, à comparer avec 2,17 milliards de dollars, soit 6,72 dollars par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 9,72 dollars, ce qui est très nettement supérieur au consensus Thomson Reuters de 8,74 dollars.

Le chiffre d'affaires a progressé de 33% à 9,72 milliards de dollars. En excluant les coûts d'acquisition du trafic (recettes reversées aux partenaires publicitaires), il s'est élevé à 7,51 milliards de dollars, à comparer avec un consensus de 7,22 milliards de dollars.

Google a fait état d'une hausse de 28% des clics sur les liens commerciaux et d'environ 5% du coût moyen par clic, c'est-à-dire le prix payé par un annonceur quant un internaute clique sur une publicité.

JPMorgan explique cette forte accélération de la croissance du nombre de clics par la pénétration plus importante des smartphones et la prolifération des tablettes multimédias. « Nous pensons que la montée en puissance de l'utilisation des tablettes - sur un mode plus proche de celle des PC que des téléphones - soutient la croissance du nombre de recherches et de clics payants chez Google, même si cela se traduit pour l'instant par une baisse des prix », écrit l'analyste.

Credit Suisse estime que ces résultats supportent sa thèse selon laquelle les nouvelles initiatives du groupe comme le mobile, le display (bannière publicitaire, vidéo...) et YouTube portent leurs fruits et entraînent une accélération de la croissance dans la recherche sponsorisée, métier historique et mine d'or de la firme Internet. « Dans le mobile en particulier, Google a souligné que les revenus tirés du mobile évoluent sur une tendance de 2,5 milliards de dollars en rythme annuel, en progression par rapport à 1 milliard de dollars, un an plus tôt à la même époque », précise le broker.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Internet - FAI et sites internet

Créé il y a tout juste vingt ans, le 6 août 1991, Internet a aujourd'hui un poids certain dans l'économie mondiale. Il génère une activité de 1 672 MdUSD, qui représente près de 3% du PIB mondial. 463 millions de sites Internet existent à travers le monde, contre 30 millions il y a dix ans. Selon l'Union internationale des télécommunications, 2 milliards d'internautes sont connectés dans le monde, soit près de 30% de la population mondiale. En France, 700 000 emplois ont été créés dans la filière sur les quinze dernières années, ce qui constitue le quart des nouveaux emplois sur notre territoire sur cette période. Internet est soumis à de constantes mutations. Au Web 1.0 des années 1990, qui permettait uniquement de consulter des informations et d'effectuer des achats, a succédé le Web 2.0. Ce dernier est apparu au début des années 2000 avec les blogs, l'encyclopédie en ligne Wikipedia et les réseaux sociaux tels que Facebook. La prochaine étape n'est pas encore déterminée : pour certains, elle pourrait voir communiquer les objets entre eux grâce à une carte SIM et sans intervention humaine. Le marché de la connectivité a représenté 3,1 MdEUR dans le monde en 2010, et devrait quasiment doubler en quatre ans, selon l'Idate. Pour d'autres experts, la prochaine mutation d'Internet concernera la gestion des données à travers une analyse très fine des informations notamment disponibles sur les réseaux sociaux. Mais là apparait la problématique de la protection de la vie privée.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Les salariés de L'Est Républicain...
Article Suivant :
Décryptage AOF du palmarès SBF 120...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Dollars   Facebook   Wall street   Google   Dopa  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?