TECHNIP : accord avec Bluewater dans l'offshore | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

Technip (TEC) FR0000131708


€ 60.4  -0.13%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

TECHNIP : accord avec Bluewater dans l'offshore

Mercredi 05 Oct 2011 à 08:38

Technip et Bluewater ont signé un accord international exclusif pour la commercialisation du Spiral Stacked Turret (SST), un élément du touret des plates-formes flottantes. Le SST est une alternative au traditionnel dispositif de joint tournant. Pour Technip, cet accord représente un débouché pour les conduites de transfert de fluides que le Groupe fabrique dans ses usines de conduites flexibles du Trait (France), de Vitoria (Brésil) et de Tanjung Langsat (Malaisie).

Technip concevra et fournira la partie supérieure du SST (le système de transfert de fluides), tandis que Bluewater concevra et fournira la partie inférieure (le mécanisme du touret). Les deux sociétés commercialiseront conjointement le SST à leurs clients.

Basé sur l'utilisation de conduites flexibles, il permet de transférer des fluides depuis le touret vers les installations de surface de la plate-forme flottante, qui pivote en fonction des conditions climatiques, a indiqué la société française de services pétroliers.

Le dispositif SST permet à chaque flexible de s'enrouler et de se dérouler sur un plateau conique, offrant une liberté de rotation significative et une prolongation de la durée de vie du dispositif. Le SST convient particulièrement aux systèmes de transferts de flux à haute pression et de grande capacité.

AOF - EN SAVOIR PLUS

=/Les points forts de la valeur/=

- Le spécialiste de l'ingénierie et de la construction de projets clés en main destinés aux secteurs pétrolier et pétrochimique bénéficie de la croissance structurelle de la demande de pétrole avec l'industrialisation et la montée du niveau de vie dans les pays émergents ;

- En étant présent sur tous les segments porteurs de la chaîne pétrolière, Technip est bien positionné pour remporter un certain nombre d'appels d'offres lancés par les compagnies pétrolières ;

- Technip a mis en place une stratégie qui privilégie la rentabilité plutôt que la conquête effrénée de contrats géants, une plus grande sélectivité des commandes et une meilleure diversité en termes de segments, marchés et zones géographiques ;

- Le marché de la construction offshore est dynamique car, selon les spécialistes, plus de 30 gisements de plus de 1.000 mètres de profondeur d'eau entreront en service d'ici à 2014 ;

- Technip a développé une politique de proximité et bénéficie désormais d'une offre à « contenu local » avec des implantations au Brésil et en Angola. Il a annoncé début 2011 un nouveau projet d'investissement au Brésil, qui lui permettra de renforcer localement sa capacité de fabrication de conduites flexibles, segment sur lequel il est leader mondial ;

- Le groupe a réussi à redresser sa rentabilité ;

- Le niveau du carnet de commandes offre une très bonne visibilité sur l'activité du groupe ;

- Un bilan solide, avec un taux d'endettement faible, procure au groupe davantage de flexibilité ;

- L'action peut présenter un intérêt spéculatif car, avec un actionnariat très fragmenté, Technip fait régulièrement l'objet de convoitises ;

- L'intégration de la valeur au sein du CAC 40 en septembre 2009 a accru sa liquidité.

=/Les points faibles de la valeur/=

- La visibilité s'améliore sur la reprise des investissements des majors pétrolières mais les investisseurs attendent avant tout des contrats d'envergure. D'autant que la valeur a connu un beau parcours en 2010 (+40%) avec de nouveaux plus hauts historiques ;

- Après un tel parcours, les exigences des investisseurs vont être fortes pour cette année. Or le groupe prévoit un léger tassement de sa marge ;

- Les capacités excédentaires du marché restent élevées ;

- Technip évolue sur un marché très concurrentiel, marqué par l'apparition de nouveaux acteurs.

Comment suivre la valeur

- Le cours de l'action est très lié à l'évolution du prix de baril de pétrole. Les prix élevés actuels rendent beaucoup de projets rentables ;

- Le niveau d'investissements menés par les compagnies pétrolières influe sur l'activité de l'entreprise. Mais elles sont confrontées à un double défi : compenser le déclin naturel de leurs champs matures, plus précoce qu'anticipé, et trouver de nouvelles réserves. Elles vont donc devoir investir massivement ;

- Le secteur devrait bénéficier à l'avenir du retour sur le marché de projets retardés et de la reprise progressive de l'activité dans le golfe du Mexique (GoM). L'évolution au sein du GoM sera en effet déterminante puisqu'une réouverture de ce marché pourrait rapidement provoquer une raréfaction de l'offre ;

- Un renforcement de la sécurité des forages en mer, suite à la marée noire dans le Golfe du Mexique, pourrait se traduire par un surcroît de demande pour les sociétés de services, et qui plus est pour des produits à haute valeur ajoutée ;

- Les performances du groupe sont sensibles à l'évolution du cours du dollar ;

- Surveiller le carnet de commandes qui permet de prévoir les tendances futures d'activité ;

- A suivre notamment les projets du géant brésilien Petrobras qui envisage d'investir plus de 220 milliards de dollars d'ici à 2014. Technip est l'un des groupes parapétroliers ayant tissé des liens importants avec le Brésilien et pourrait donc en profiter ;

- Avec 23% de son activité réalisée au Moyen-Orient en 2009, la conjoncture politique de cette région est à examiner de près ;

- Le secteur est en pleine concentration.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Pétrole et parapétrolier

Les perspectives d'avenir du secteur des hydrocarbures sont portées par les projets en eaux profondes. Le Britannique Tullow Oil, spécialiste de l'exploitation de gisements pétroliers et gaziers, Shell et Total ont découvert un gisement de pétrole très prometteur au large des côtes de Guyane. Ce gisement pourrait contenir quelque 700 millions de barils de brut, voire beaucoup plus. Ce type de découverte consolide la volonté des opérateurs de se développer dans les infrastructures sous-marines. Ainsi, Technip réalise sa plus grosse acquisition depuis dix ans en choisissant de reprendre, pour 1,1 MdUSD, l'Américain Global Industries. Le groupe français d'ingénierie compte renforcer ses capacités dans l'offshore profond. Sur les quatorze bâtiments détenus par Global Industries, deux sont extrêmement innovants et permettent l'exploration en grande profondeur, jusqu'à 3 000 mètres. Selon Technip, l'industrie «subsea» (infrastructures sous-marines) devrait enregistrer cette année un record de prises de commandes.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
A suivre aujourd'hui : DEXIA
Article Suivant :
GECINA limoge son directeur général

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Cac 40   Dollar   Dollars   Technip   Fluides   Flexibles   Bra  
Sociétés citées dans cette news : Technip   CAC 40  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?