AEROWATT soutenu par les pouvoirs publics dans le programme EnerStock | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

AEROWATT (ALWAT) FR0010396119


€ 13.05  +0.38%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

AEROWATT soutenu par les pouvoirs publics dans le programme EnerStock

Mercredi 01 Jun 2011 à 09:26

Les pouvoirs publics viennent d'accorder une aide de près de 1 million d'euros pour soutenir le programme EnerStock, piloté par Aérowatt. Ce projet de recherche et développement, labellisé par les pôles de compétitivité Capernergies, S2E2 et Tenerrdis, vise à développer des technologies de stockage associées à la production d'énergie renouvelable (EnR).

Les financements obtenus dans le cadre du programme EnerStock vont permettre de préparer la construction d'un démonstrateur sur le site Aérowatt de La Perrière (La Réunion) qui accueille une centrale éolienne de 10 MW et une centrale photovoltaîque de 3,3 MWc.

Ce démonstrateur, regroupant stockage hydraulique et batteries, permettrait de stocker une énergie de 6 à 8 MWh. La mise en service est prévue en 2014.

Le stockage d'énergie fait partie des enjeux majeurs des énergies renouvelables, notamment en zone insulaire, indique Aérowatt. En effet ajoute le groupe, en raison du caractère intermittent de la production d'énergie d'origine éolienne ou photovoltaîque, le taux de pénétration de ces technologies a été limité (30% en France et sur les réseaux isolés d'Outre-mer) pour prévenir les risques d'instabilité du réseau électrique.

Selon Aérowatt, ces contraintes sont un frein évident au développement des EnR, et un obstacle de plus sur le chemin déjà tortueux qui doit permettre à la France d'atteindre les objectifs ambitieux fixés par les pouvoirs publics en terme de mix énergétique. Le stockage est selon le groupe incontournable pour insérer davantage de production intermittente au-delà de la limite des 30%, bientôt atteinte dans plusieurs départements d'Outer-mer.

Pour Aérowatt, le stockage d'énergie se révèle donc indispensable pour réduire les aléas de la production d'EnR intermittentes et faciliter la poursuite de leur développement. Ces moyens de stockage sont utilisés pour soutenir le réseau, respecter les prévisions de production et lisser la puissance produite.

Le programme EnerStock vise à développer deux procédés de stockage complémentaires, l'un par batterie Lithium-Ion, l'autre, hydraulique, via un procédé gravitaire par retenues collinaires. Dans ce procédé, l'énergie produite par la centrale alimente une pompe à eau qui remplit un bassin haut. Le déversage dans un bassin bas active une turbine qui restitue les MWh stockés et les injecte dans le réseau.

De son coté, la batterie Lithium-Ion, apportant une puissance immédiatement disponible et un rendement très élevé, permet de pallier à la relative lenteur de démarrage du stockage hydraulique et assure l'efficacité du système quels que soient le mode opératoire et la puissance demandés.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Services aux collectivités

Le deuxième acteur mondial dans le domaine de l'électricité est né. Deux ans après la fusion entre Gaz de France et Suez, GDF Suez vient de reprendre le britannique International Power. Il est ainsi propulsé du neuvième au deuxième rang des producteurs mondiaux d'électricité, derrière EDF. Il devient également le leader mondial des groupes de services aux collectivités (utilities) en tenant compte de la production de gaz. Toutefois, cette opération va accroître la dette de GDF Suez, qui va passer de 33,5 à 42,4 milliards d'euros. Le groupe français compte donc lancer des cessions de 4 à 5 milliards d'euros.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Les ventes de voitures neuves...
Article Suivant :
SOLUCOM vise de 170 à 200 millions...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Euros   Fusion   Gdf suez   Da  
Sociétés citées dans cette news : Suez (rompus)   Engie   EDF  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?