La valeur du jour à Paris - EDF : capitaine de l'Equipe De France | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

La valeur du jour à Paris - EDF : capitaine de l'Equipe De France

Mardi 22 Fév 2011 à 11:12

EDF cède 0,39% à 31,79 euros tandis qu'Areva cède 1,66% à 36,22 euros. GDF Suez recule pour sa part de 1,87% à 28,795 euros. Le secteur de l'énergie est pénalisé par le regain des tensions dans le monde arabe qui menacent de pénaliser les exportations de pétrole. La répression meurtrière de l'insurrection qui sévit en Libye empêche l'action GDF Suez de bénéficier de l'information de presse selon laquelle le prix du gaz allait augmenter de 5% en France le 1er avril. De la même manière, le cours d'EDF ne reflète pas la confirmation par l'Elysée d'Henri Proglio comme chef de file du nucléaire.

En effet, pour renforcer l'attrait de la filière française à l'export et développer les synergies entre les acteurs, le Conseil de politique nucléaire réunit hier sous la présidence de Nicolas Sarkozy a décidé la création d' « un comité stratégique de l'énergie nucléaire, réunissant l'ensemble des acteurs de la filière nucléaire ».

Celui-ci se réunira sous la présidence du ministre de l'Energie, Eric Besson, et la vice-présidence du président-directeur général d'EDF, Henri Proglio, qui assurera l'animation de son comité de pilotage. Ce comité stratégique de filière aura pour mission « de renforcer les relations et les partenariats entre les différents acteurs de l'industrie nucléaire ».

Dans ce cadre, le rôle leader d'EDF dans la filière a été confirmé. Ainsi, lorsque la France sera sollicitée « pour ses compétences d'architecte-ensemblier », l'électricien public sera le « chef de file de l'industrie nucléaire française », souligne le Conseil de politique nucléaire. Dans les autres cas, il sera désigné « en fonction des besoins du pays demandeur du concours des entreprises françaises ».

Autre bonne nouvelle pour EDF, l'Elysée a officialisé la possibilité pour le groupe de développer un réacteur de 1.000 mégawatts (MW) en partenariat avec le chinois CGNPC au lieu d'utiliser le réacteur Atmea, développé par Areva et son partenaire japonais Mitsubishi.

Concernant Areva, le bilan est plus mitigé. L'Elysée a demandé à EDF de signer un accord d'approvisionnement de long terme en uranium avec le groupe nucléaire public alors qu'EDF envisageait d'autres partenariats.

Mais, le Conseil a une nouvelle fois demandé à Areva de filialiser son activité minière. A noter qu' aucune annonce n'a été faite au sujet d'une éventuelle montée d'EDF dans le capital d'Areva.

Enfin, l'Elysée a décidé de la mise à l'étude d'un projet de construction en France d'un réacteur Atmea 1. Cette décision est favorable Areva et GDF Suez qui est à la recherche de référence dans la construction de centrales nucléaires en France.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Services aux collectivités

Le deuxième acteur mondial dans le domaine de l'électricité est né. Deux ans après la fusion entre Gaz de France et Suez, GDF Suez vient de reprendre le britannique International Power. Il est ainsi propulsé du neuvième au deuxième rang des producteurs mondiaux d'électricité, derrière EDF. Il devient également le leader mondial des groupes de services aux collectivités (utilities) en tenant compte de la production de gaz. Toutefois, cette opération va accroître la dette de GDF Suez, qui va passer de 33,5 à 42,4 milliards d'euros. Le groupe français compte donc lancer des cessions de 4 à 5 milliards d'euros.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
MAROC TELECOM : légère hausse des...
Article Suivant :
Sumitomo Mitsui AM mandaté par EdRAM...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Areva   Euros   Fusion   Gdf suez   Nicolas sarkozy   Sarkozy   Ca  
Sociétés citées dans cette news : Suez (rompus)   Areva CI   Engie   EDF   Areva   MITSUBISHI  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?