AB SCIENCE : étude préclinique encourageante pour le Masitinib | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

AB SCIENCE : étude préclinique encourageante pour le Masitinib

Mardi 22 Fév 2011 à 12:45

AB Science, société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (PKI), a annoncé la publication dans la revue "The Veterinary Journal" des résultats d'une étude préclinique montrant que le Masitinib a le potentiel de resensibiliser à la chimiothérapie.

Cette étude, conduite par le docteur Douglas Thamm (VMD, Diplomate ACVIM Oncology; Colorado State University) et ses confrères, a examiné la capacité du Masitinib de sensibiliser à plusieurs chimiothérapies différentes lignées cellulaires de tumeurs canines.

Les résultats ont montré que le masitinib sensibilisait de nombreuses lignées cellulaires de tumeurs différentes (sein, vessie, mélanome, lymphome, etc.) à des chimiothérapies telles que la doxorubicine, la gemcitabine et la vinblastine.

Ces données confortent les résultats d'études montrant que le Masitinib, contrairement à ce qui a été observé avec d'autres inhibiteurs de tyrosine kinases, peut augmenter l'effet anti prolifératif de la gemcitabine dans le cancer du pancréas, notamment dans des lignées cellulaires résistantes à la gemcitabine (Humbert et al. PLoS One, 2010).

Le docteur Douglas Thamm déclare : « Cette étude apporte des preuves supplémentaires que l'activité anti tumorale du Masitinib s'étend au-delà de l'inhibition de ses principales tyrosine kinases cibles, en agissant en SYNERGIE avec les chimiothérapies de référence. Cette sensibilisation à la chimiothérapie pourrait permettre d'utiliser des concentrations plus faibles de chimiothérapie, réduisant ainsi les risques de toxicité ou pouvant accroître l'efficacité aux doses standards. »

Le professeur Olivier Hermine, Président du comité scientifique d'AB Science commente : « Ces données, prises conjointement avec les données obtenues sur les lignées humaines de cancer du pancréas, sont très importantes car une des principales limites de la chimiothérapie est le phénomène de résistance au traitement, et donc un médicament capable de lever cette résistance pourrait faciliter la prolongation du bénéfice thérapeutique de telles chimiothérapies ».

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Pharmacie - Santé

De nombreuses opérations de croissance externe ont déjà eu lieu. Merck & Co. est devenu le numéro deux mondial en rachetant Schering-Plough pour 41 milliards de dollars. Roche a finalement réussi à acquérir Genentech, la deuxième société américaine de biotechnologies, pour 47 milliards. Abbott a repris le pôle médicaments du belge Solvay pour 5,2 milliards d'euros. La phase de consolidation se poursuit. Sanofi-Aventis cherche à acquérir la biotech américaine Genzyme pour 18,5 milliards de dollars. Le leader mondial du secteur, son concurrent américain, Pfizer est également très actif dans le domaine des acquisitions. Moins d'un an après avoir repris son compatriote Wyeth pour 68 milliards de dollars, il est de nouveau prêt à investir plusieurs milliards de dollars pour se renforcer dans les pays émergents et dans plusieurs domaines d'activité : les médicaments génériques, les traitements contre la douleur, le cancer, la maladie d'Alzheimer, les anti-inflammatoires et les neurosciences.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
DECRYPTAGE AOF - Palmarès indice SBF...
Article Suivant :
SOPRA : Gilbert Dupont reste à...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Dollars   Euros   Science   A  
Sociétés citées dans cette news : Solvay   Biotech   Synergie   Sanofi   AB Science   Merck  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?