LAURENT PERRIER : hausse de 12,7% du chiffre d'affaires trimestriel | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

LAURENT-PERRIER (LPE) FR0006864484


€ 67.65  +0.37%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

LAURENT PERRIER : hausse de 12,7% du chiffre d'affaires trimestriel

Jeudi 10 Fév 2011 à 14:08

Le groupe Laurent Perrier a vu son chiffre d'affaires progresser de 12,7% à 84,2 millions d'euros au troisième trimestre de son exercice clos le 31 décembre 2010. Sur les neuf premiers mois de l'année, l'activité a progressé de 17,6% à 165,4 millions d'euros. « Cette performance confirme non seulement la vigueur retrouvée de la demande, mais aussi la pertinence du positionnement adopté par le groupe », se félicite la direction dans un communiqué.

Les volumes ont progressé de 15,2% au troisième trimestre malgré une base de comparaison moins favorable, souligne-t-il. En effet, ils s'étaient inscrits en progression de 29,6% à la même époque l'an dernier.

Côté perspectives, le groupe s'attend à une stabilisation de son activité au dernier trimestre compte tenu d'une base de comparaison élevée avec le quatrième trimestre de l'exercice précédent. Il rappelle que les ventes s'étaient alors inscrites en hausse de 18,4%.

Sur l'ensemble de l'année, le groupe confirme son objectif de progression du résultat net courant et de poursuite de son désendettement grâce à un flux de trésorerie positif.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Agroalimentaire

Le contexte est marqué par une volatilité des cours des matières premières. Les industriels de l'agroalimentaire s'adaptent en faisant preuve d'inventivité, à la fois sur le plan de leur portefeuille de produits et dans leurs relations avec les consommateurs. Selon certains spécialistes, plus de 80.000 innovations ont été recensées au niveau mondial l'an passé dans le domaine alimentaire, soit 15% de plus qu'en 2008. Le mouvement s'est poursuivi sur le premier semestre 2010. Les grands groupes cherchent ainsi à susciter l'appétit des consommateurs et à se différencier des marques de distributeurs. Côté débouchés, les industriels de l'agroalimentaire recherchent des relais de croissance en France en dehors des grandes surfaces, qui leur imposent une pression croissante.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
CISCO : marge brute et perspectives...
Article Suivant :
SPRINT : pertes légèrement...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Euros   Ca  
Sociétés citées dans cette news : Laurent Perrier  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?