KAUFMAN & BROAD bénéficiaire sur les 9 premiers mois | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

KAUFMAN & BROAD bénéficiaire sur les 9 premiers mois

Jeudi 30 Sep 2010 à 18:14

Kaufman & Broad a publié un résultat net part du groupe de 4,7 millions d'euros sur les neuf premiers mois de 2010. Ce chiffre se compare à une perte nette de 26,9 millions d'euros sur la même période l'année dernière. Sur le seul troisième trimestre, le groupe a dévoilé un résultat net de 2,3 millions d'euros contre 0,6 million sur le troisième trimestre 2009. Le chiffre d'affaires de Kaufman & Broad a reculé de 8,4% à 604,6 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, et de 9,9% à 218,9 millions d'euros sur le seul troisième trimestre.

Le groupe souligne une forte augmentation du portefeuille foncier, qui a progressé de 41,6% en un an. Il a par ailleurs profité de la publication de ses résultats pour confirmer ses perspectives, à savoir un retour à un résultat net positif en 2010 et une nette amélioration en 2011 grâce à un backlog supérieur à 1 milliard d'euros.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Kaufman & Broad est l'un des premiers constructeurs de logements en France.

- Guy Nafilyan - une des grandes figures du secteur - n'a pas hésité, dès les premiers prémices de la crise immobilière, à y préparer l'entreprise en annonçant des mesures de restructuration visant à réduire d'un tiers ses charges opérationnelles.

- Le promoteur repositionne son offre vers des logements plus petits et moins chers pour répondre à l'évolution de la demande depuis la crise. 82 % de ses logements sont désormais éligibles aux premiers acheteurs ou au Scellier et bénéficient à plein des aides d'Etat à l'achat dans le neuf.

- Le marché parie régulièrement sur une OPA de PAI, qui détient 89% du capital et 92% des droits de vote, afin de retirer le titre de la cote.

Les points faibles de la valeur

- L'offre commerciale du promoteur comprend encore un tiers de produits conçus avant la crise qui ne répondent plus à la demande. Le promoteur souhaite s'en défaire à tout prix quitte à rogner sur ses marges. Le but est de les vendre avant la fin du premier semestre 2010. D'ici là, ils vont continuer à peser sur les comptes.

- Il n'y a pas de visibilité sur le rebond de l'activité. La baisse des réservations se poursuit.

- Malgré des efforts de désendettement, la dette nette représente encore 3 fois les fonds propres.

- Tant que Kaufman dégage des pertes, l'intégration fiscale avec la holding de contrôle n'a aucun intérêt.

Comment suivre la valeur

La structure du capital et la faiblesse du flottant provoquent des mouvements très erratiques en Bourse. La valeur a flambé de plus de 100% en 2009 sans que ses fondamentaux le justifient.

- Kaufman & Broad est fortement exposé à la santé du marché immobilier d'habitation. Dans cette optique, on suivra notamment l'évolution des prix des terrains à bâtir, des prix au mètre carré et l'évolution des taux d'intérêt. La vitesse de commercialisation des logements et les stocks sont également à surveiller.

- A surveiller également les éventuelles limitations du dispositif d'amortissement fiscal.

- Le groupe souhaite céder d'ici fin 2010 sa participation de 33% dans Seniors Santé, acquis en 2007.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Immobilier

La Fédération des promoteurs constructeurs (FPC) anticipe une sensible augmentation de prix pour tous les logements. Cette évolution résulterait de l'arrivée sur le marché à partir du deuxième semestre d'une génération de programmes immobiliers Bâtiments basses consommations (BBC). Ces bâtiments devraient engendrer une hausse de prix de vente comprise entre 3,5% et 5%. A cela s'ajoute la réforme en cours des aides d'accession à la propriété, qui sera effective à partir de début 2011. Cette réforme entraîne la suppression à la fin de l'année du crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt. Les acquéreurs seraient donc incités à prendre leur décision d'achat avant fin 2010. De même, une diminution de l'avantage fiscal dans le cadre de la loi Scellier devrait également accélérer les achats d'ici fin 2010. Autre facteur très important : le niveau particulièrement bas des taux d'intérêt. L'Observatoire Crédit Logement CSA estime qu'ils devraient encore se tasser dans les prochains mois.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
GDF Suez rachète la part de la...
Article Suivant :
Le nouveau patron veut faire d'Axa...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Crise   Euros   Fonds propres   Immobilier   Logement   Loi scellier   Opa   Kaufman   Ra  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?