PROCTER & GAMBLE : performance trimestrielle décevante | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

PROCTER GAMBLE (PGP) US7427181091


€ 47.18  0%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

PROCTER & GAMBLE : performance trimestrielle décevante

Mardi 03 Aoû 2010 à 14:33

Procter & Gamble a réalisé des résultats décevants au quatrième trimestre, clos fin juin. Le groupe de produits de grande consommation a dévoilé un bénéfice net en baisse de 12% à 2,185 milliards de dollars, soit 74 cents par action, en raison de la hausse de ses coûts de marketing. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action au titre des activités poursuivies a atteint 71 cents, soit deux cents de moins que prévu. Les ventes ont progressé de 5% à 18,9 milliards de dollars, mais les analystes étaient plus optimistes et tablaient en moyenne sur 19,1 milliards de dollars.

La croissance organique s'est élevée à 4%.

Pour le nouvel exercice, Procter & Gamble table sur bénéfice par action compris entre 3,91 dollars et 4,01 dollars, à comparer avec un consensus Reuters de 3,98 dollars. Les ventes sont attendues en hausse de 2% à 4% et la croissance organique entre 4% et 6%.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Biens de consommation

L'industrie du textile continue à subir des difficultés en France. Selon les données de l'Institut français de la mode (IFM), l'an passé, la consommation de vêtements et de textile a reculé de 3,2%, après avoir baissé de 3% en 2008. 2009 est la pire année pour le secteur depuis 1995, avec une chute de la consommation qui a même atteint 9% durant le troisième trimestre. Les clients sont de plus en plus sensibles aux prix. Pour s'adapter, les professionnels ont proposé des offres promotionnelles avant même les soldes. L'IFM considère que les ventes à prix réduits ont représenté 31% du chiffre d'affaires des distributeurs en 2009 contre 18,5% il y a dix ans. La baisse de la demande n'affecte pas seulement la France et les pays européens. Le textile indien est également mis à mal par la crise, du fait de sa dépendance vis-à-vis des exportations, qui représentent environ 35% de son activité. Pour la première fois en 2009, les ventes à l'export ont subi une contraction du fait du recul de la demande en Europe et aux Etats-Unis.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
BAKER HUGHES : résultats...
Article Suivant :
PFIZER : forte hausse des bénéfices...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Consommation   Crise   Dollars   Soldes   Gamble   Ba  
Sociétés citées dans cette news : Procter & Gamble  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?