LVMH : vers une forte hausse des ventes de montres en Chine | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

LVMH : vers une forte hausse des ventes de montres en Chine

Lundi 21 Déc 2009 à 17:21

LVMH s'attend à une forte croissance de ses ventes de montres et de bijoux en Chine l'année prochaine. C'est ce qu'a déclaré Jean-Marc Lacave, directeur général Asie du Nord pour LVMH Watch & Jewellery, lors d'une interview à Reuters. "Si les choses restent à peu près comme elles sont, sur la base de ce que nous avons vu dans les quatre ou cinq derniers mois, nous partons pour une croissance très importante l'an prochain", a t-il prévu

AOF - EN SAVOIR PLUS

Performances et stratégie

Chiffre d'affaires

- Au 30.06.2009 : 7 811 millions d'euros (+0,2%)

- Au 31.12.2008 : 17 193 millions d'euros en hausse (+4,3 %)

Résultats

- Au 30.06.2009, Résultat opérationnel courant : 1 363 millions (-12%) ; Résultat net part du groupe : 687 millions (-23%)

- Au 31.12.2008, Résultat opérationnel courant : 3 628 millions d''euros (+2%) ; Résultat net part du groupe 2 026 millions (stable)

Prévisions

Pas d'objectifs chiffrés. Néanmoins le groupe devrait moins souffrir du déstockage des distributeurs sur les ventes du second semestre. Les innovations lancées en début d'année devraient également avoir un impact positif. LVMH prévoit la poursuite des gains de part de marché grâce aux nombreux lancements de produits prévus d'ici la fin de l'année et à son expansion géographique.

Stratégie

LVMH va se concentrer sur ses priorités pour sortir de la crise, à travers notamment le renforcement des moyens publi-promotionnels destinés à optimiser ses ventes à court terme. Il cherche aussi à optimiser le niveau des stocks au sein de ses filiales. Enfin, les synergies déjà engagées (dans la logistique et la production, en particulier dans le champagne) vont être poursuivies.

Evènements financiers

LVMH s'est construit grâce à une stratégie active d'acquisitions. Récemment LVMH a acquis deux vins de prestige. Il a repris le Château Cheval Blanc, premier grand cru classé du vignoble de Saint-Emilion et la moitié des parts de la SAS La Tour du Pin, propriétaire du domaine Château Quinault l'Enclos, grand cru classé de Saint-Emilion. Ces opérations renforcent le pôle de vins et spiritueux et remettent en cause les spéculations sur la cession de cette activité.

Forces et faiblesses de la société

Forces

- Le groupe bénéficie de positions concurrentielles extrêmement solides à travers le monde ;

- Les moyens importants dont il dispose lui permettent de soutenir ses marques fortes, en particulier Louis Vuitton, marque phare. Cette dernière a bénéficié d'une croissance à deux chiffres (+14%) sur les six premiers mois de l'année ;

- Sur le premier semestre, les bonnes performances de Sephora ont permis au pôle de distribution sélective de voir son activité progresser de 7% (donnée publiée). La stratégie d'expansion du réseau dans les pays et les emplacements clés (en particulier en France, aux Etats-Unis, et en Chine) est ainsi validée ;

- Sur le premier semestre, le groupe a renforcé son développement dans les pays émergents : cette zone représente désormais 30 % du total des ventes ;

- Les parités monétaires n'ont plus pesé sur les résultats du groupe sur les six premiers mois de l'année : l'évolution des taux de change a eu un impact positif sur le résultat opérationnel courant ;

- Sa structure financière est saine avec un endettement net qui ne représente que 32% de ses fonds propres au 30 juin 2009.

Faiblesses

- Sur le premier semestre, le pôle mode et maroquinerie est le seul à afficher une croissance de son résultat opérationnel grâce aux performances exceptionnelles de la marque Louis Vuitton. Les divisions les plus pénalisées ont été les vins & spiritueux et les montres & joailleries, qui ont affiché des chutes respectives de 41% et 73% de leur résultat opérationnel courant ;

- Dans un contexte défavorable il sera difficile pour LVMH de réussir à réduire encore ses coûts opérationnels car la majorité des synergies, liées aux nombreuses acquisitions réalisées au début de la décennie, ont déjà été opérées.

La valeur et son secteur

Principales activités

LVMH opère dans 5 secteurs : (i) les vins et spiritueux, (ii) la mode et la maroquinerie, (iii) les parfums et cosmétiques, (iv) les montres et la joaillerie, (v) la distribution sélective.

Le secteur

Même si les grands groupes cherchent à réduire leurs coûts, ils ont aussi conscience que les investissements sont nécessaires pour appréhender au mieux l'avenir. La politique menée par Hermès est, à ce titre, emblématique. L'entreprise soutient son activité grâce à ses dépenses publicitaires. Elle a également investi 52 millions d'euros dans le développement de son réseau de distribution. Sur le second semestre, plus d'une dizaine de magasins, notamment en Asie et aux Etats-Unis seront ouverts ou rénovés.

La valeur dans son secteur

Leader mondial du luxe

Comment suivre la valeur

- Le groupe est très sensible aux variations monétaires (23% de son chiffre d'affaires est réalisé aux Etats-Unis et 11% au Japon sur le premier semestre 2009).

- Son activité est également liée à l'évolution des flux touristiques, car une part conséquente de son activité est réalisée par les achats de touristes.

- Les ventes étant traditionnellement élevées durant la période de Noêl, les résultats de fin d'année sont donc à étudier en détail.

Rémunération des actionnaires

Dividendes versés

1,60 euro

Taux de distribution des dividendes

38%

Taux de croissance du dividende par action

Stable comparé à 2007

Rendement

3%

Estimations de dividendes par action

1,56 euro pour 2009

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Luxe et cosmétiques

Les intervenants, dans le luxe comme dans les cosmétiques, cherchent à contrer la crise par diverses stratégies. Hermès parie sur l'avenir en investissant dans le développement de son réseau de distribution. Ce programme va être prolongé au second semestre, à travers l'ouverture et la rénovation de plus d'une dizaine de magasins, notamment en Asie et aux tats-Unis. Quant à L'Oréal, il poursuit sa politique dynamique d'innovation, destinée à soutenir sa croissance interne, tout en s'adaptant. Le groupe cherche non seulement à rationnaliser ses coûts, mais il mise également sur des gammes de produits à des prix attractifs pour élargir sa base de consommateurs. Ces derniers sont de plus en plus sensibles aux prix des articles de cosmétiques. C'est pourquoi l'allemand Beiersdorf bénéficie du positionnement tarifaire de sa marque phare, Nivea. Au contraire, l'américain Estée Lauder a subi un recul de ses ventes en début d'année du fait de prix trop élevés. Il cherche d'ailleurs à rendre ses produits accessibles à une plus large clientèle.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
CASINO : nominations à la direction
Article Suivant :
DECRYPTAGE AOF - Palmarès valeurs SRD

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Crise   Etats unis   Euro   Euros   Fonds propres   Lvmh   Chine   Tra  
Sociétés citées dans cette news : L'Oréal   LVMH  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?