CAMAIEU : recul de 4,3% des ventes à surface comparable au 1er semestre | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

Camaieu (AMA) FR0004008209


€ 206.46  0%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

CAMAIEU : recul de 4,3% des ventes à surface comparable au 1er semestre

Mercredi 15 Jul 2009 à 17:57

Camaîeu a réalisé un chiffre d'affaires de 348 millions d'euros en progression de 6,4% au premier semestre. Il recule toutefois de 4,3% à surface comparable. Sur le deuxième trimestre, les ventes se sont élevées à 188,1 millions d'euros, en hausse de 9,2%. Elles baissent cependant de 2,2% à surface comparable. Conformément à son plan de développement, Camaîeu a ouvert 61 magasins sur le semestre dont 56 en succursales. Au 30 juin 2009, le réseau Camaîeu se compose de 801 magasins dont 286 à l'International. Début mai, Camaîeu a ouvert son site e-commerce.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Distribution spécialisée

Selon la Fédération pour l'urbanisme et le développement du commerce spécialisé (Procos), le premier trimestre a été difficile pour le commerce spécialisé français. En dépit de politiques commerciales très agressives, qui pénalisent les marges des enseignes, la consommation ne suit pas. Les boutiques de centre-ville et de centres commerciaux ont subi un recul de 3,1% de leur activité sur le premier trimestre 2009. La baisse est de 4,4% sur la période pour les grandes surfaces. Au mois d'avril, la situation ne s'est pas améliorée : les enseignes de centre-ville et de centres commerciaux pâtissent toujours d'un recul de leur chiffre d'affaire (-3,1%) par rapport à avril 2008. Quant à l'activité des moyennes surfaces des parcs d'activité commerciale, elle suit la même tendance, soit -3,2%, à périmètre comparable. Sur le plan européen, les faillites de distributeurs se sont enchaînées sur les derniers mois. En Allemagne, Hertie, une chaîne de grands magasins, et l'enseigne d'habillement SinnLeffers ont disparu. En Grande-Bretagne, une demi-douzaine d'enseignes n'existe plus. Parmi elles : Woolworth, pourtant centenaire. Parmi celles qui n'ont pas encore déposé leur bilan, certaines inquiètent beaucoup les analystes. C'est le cas du deuxième distributeur européen de produits d'électronique grand public, DSG International (ex-Dixons) qui a d- se défaire d'actifs déficitaires.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Nordea 1 - North American Growth Fund...
Article Suivant :
Go Sport: chiffre d'affaires en...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Consommation   Euros   Camaieu   Deuxia  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?