ZODIAC : croissance organique de 0,4% au 1er trimestre, objectifs réitérés | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

ZODIAC : croissance organique de 0,4% au 1er trimestre, objectifs réitérés

Mardi 16 Déc 2008 à 08:17

Le chiffre d'affaires du Groupe Zodiac a progressé de 13,4% à 553,86 millions d'euros au cours du premier trimestre de son exercice 2008/2009. «Cette forte progression provient principalement de la première consolidation des sociétés acquises à la fin de l'exercice 2007/2008 (+9,1%), ainsi que de l'amélioration de la parité de change dollar/euro», a expliqué le fabricant d'équipements aéronautiques. Sur la période, le taux moyen annuel de la parité euro/dollar s'est établie à 1,35 sur la période contre 1,43, un an auparavant. La croissance organique est ressortie à +0,4%.

Côté perspectives, le groupe Zodiac a confirmé les objectifs communiqués aux marchés en novembre dernier pour son exercice 2008/2009, en particulier un résultat opérationnel courant de 306 millions d'euros.

EN SAVOIR PLUS

ACTIVITE DE LA SOCIETE

Créé en 1896 par Maurice Mallet, le groupe Zodiac était à l'origine spécialisé dans le développement des ballons dirigeables et des aéroplanes. L'aventure de la société se poursuit dans les années 1930, avec l'invention du concept du bateau pneumatique qui prendra son essor après la seconde guerre mondiale et imposera l'image de marque du groupe.

La stratégie de croissance initiée à la fin des années 70 viendra accroître la notoriété de Zodiac et transformera la société en un groupe diversifié, présent mondialement et coté en bourse. Aujourd'hui, le groupe est organisé autour de quatre activités : Aerosafety Systems, Aircraft Systems, Cabine Interiors et Technology. Il réalise un chiffre d'affaires annuel de 2,013 milliards d'euros.

En 2007, Zodiac et Carlyle ont finalisé le rapprochement de la Branche Marine de Zodiac avec Jandy Pool Products, pour créer Zodiac Marine & Pool. A l'issue de la transaction, Zodiac détient directement et indirectement 26,8% du nouveau groupe.

FORCES ET FAIBLESSES DE LA VALEUR

Les points forts de la valeur

- La notoriété de la marque Zodiac est extrêmement forte partout dans le monde.

- La croissance par acquisitions est un axe majeur de la stratégie du groupe. Elle est favorisée par le positionnement de Zodiac sur des domaines d'activités très spécialisés, ce qui rend le titre résistant en période de crise.

- La cession de l'activité Marine a permis un très net désendettement, renforçant la stabilité financière du groupe.

Les points faibles de la valeur

- Zodiac est plus exposé que ses pairs à l'aéronautique civile, étant donné qu'il ne réalise que 10% de ses ventes dans le secteur de la défense.

-Les analystes anticipent un net ralentissement du trafic aérien mondial en 2009.

- La branche Technology est moins dynamique que les activités du coeur de métier du groupe.

COMMENT SUIVRE LA VALEUR

- Zodiac dépend de la santé des compagnies aériennes, de leur demande en nouveaux appareils et du cycle général du secteur aéronautique. Airbus et Boeing représentent 16% de ses ventes.

-Zodiac est sensible à toute évolution du dollar par rapport à l'euro.

-Le groupe est engagé dans un programme de rachat d'actions.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Aéronautique - Défense

Les acteurs doivent faire face à des annulations de commandes de la part de compagnies aériennes, qui pâtissent du cours élevé du pétrole. Ainsi la compagnie Azerbaijan Airlines a annulé un B787 sur les trois commandés auprès de Boeing. Quant à Airbus, il pourrait perdre un certain nombre de commandes passées par United Airlines. Sous la pression des compagnies aériennes qui veulent des avions consommant moins de carburant, les constructeurs vendent davantage de modèles plus petits mais aussi moins coûteux. Cette tendance explique la chute de 19% du profit de Boeing au cours du second trimestre. Le groupe américain pâtit également de la grève de ses mécaniciens, qui pourrait engendrer un retard supplémentaire dans la livraison du long-courrier, le 787 Dreamliner. L'appel d'offres du marché des avions ravitailleurs américains qu'EADS avait initialement remporté, et dont la première tranche s'élève entre 35 et 40 milliards de dollars, a finalement été reporté sous la pression de Boeing. Le groupe français a renforcé son plan d'économies. Power8+ devrait générer des économies et des gains de productivité de 1 milliard d'euros par an à partir de 2011. Il succédera au plan Power 8, mis en place début 2007. L'enjeu est, cette fois, le développement des implantations hors d'Europe pour contrer la faiblesse du dollar face à l'euro. Ce plan inclut des mesures structurelles pour externaliser une partie de la production dans des pays à zone dollar ou à faible coût de main-d'oeuvre.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
A SUIVRE AUJOURD''HUI... ZODIAC
Article Suivant :
La valeur du jour en Europe -...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Airbus   Crise   Dollar   Dollars   Euro   Euros   Zodiac   Ra  
Sociétés citées dans cette news : Boeing  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?