AIR FRANCE-KLM : augmente sa surcharge carburant | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

AIR FRANCE-KLM : augmente sa surcharge carburant

Mercredi 09 Jul 2008 à 08:44

En raison de la hausse du prix du baril de pétrole, Air France et KLM a décidé d'augmenter leurs surcharges fuel sur les billets au départ de France et des Pays-Bas émis à partir du 10 juillet 2008. Chez Air France, la hausse est de 2 euros par tronçon sur les vols domestiques, 4 euros par tronçon sur les vols moyen-courrier, 10 euros par tronçon sur les vols long-courrier et 14 euros par tronçon sur les vols très long-courrier.

Chez KLM, la hausse est de 4 euros par tronçon sur les vols moyen-courrier, 10 euros par tronçon les vols long-courrier de moins de 9 heures et 14 euros par tronçon sur les vols long-courrier au-delà de 9 heures.

La moitié de ces augmentations sera supprimée dès que le cours du baril se stabilisera durablement au-dessous de 130 dollars et l'autre moitié dès que le cours du baril se stabilisera durablement au-dessous de 125 de dollars, a précisé Air France-KLM.

EN SAVOIR PLUS

ACTIVITE DE LA SOCIETE

Air France est devenue la première compagnie mondiale en terme de chiffre d'affaires depuis sa fusion avec la société néerlandaise KLM, avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 19 milliards d'euros et des perspectives de synergies importantes. Le groupe Air France-KLM concentre ses activités autour de trois métiers principaux : le transport de passagers, le transport de fret et les services de maintenance et d'entretien.

FORCES ET FAIBLESSES DE LA VALEUR

Les points forts de la valeur

- La fusion Air France-KLM s'affirme de plus en plus comme une très grande réussite. Les synergies montent en puissance, ce qui, combiné à une politique stricte de contrôle des coûts, permet d'améliorer fortement la rentabilité du groupe.

- Les "hub" (plate-forme de correspondance) d'Air France et de KLM, respectivement Roissy et Schiphol, assurent au groupe une capacité de développement unique en Europe, et un énorme avantage stratégique sur ses concurrents.

- L'appartenance à l'alliance Skyteam constitue un atout commercial majeur. Desservant 684 destinations dans 133 pays, SkyTeam s'est imposée en cinq ans comme une alliance de référence.

- Air France bénéficie d'une situation financière saine, et d'une forte réactivité aux évolutions économiques et géopolitiques, grâce au contrôle des coûts et à l'ajustement des capacités.

Les points faibles de la valeur

- Les compagnies à faible coût comme EasyJet ou Ryanair avivent la concurrence sur les trajets court-courriers.

- La hausse des prix du fuel est susceptible de peser sur les résultats du groupe, malgré les couvertures.

COMMENT SUIVRE LA VALEUR

- Comme Air France et KLM l'étaient, le nouveau groupe qu'ils forment reste sensible au niveau du trafic aérien, et donc à la conjoncture, aux flux touristiques et à la confiance des voyageurs.

- En outre, en particulier lorsque le climat général est perturbé (guerres, craintes d'attentats, épidémies), les mesures de protection des marges (adaptabilité de la flotte, réduction des coûts) et parallèlement, le coefficient de remplissage des avions, indicateur clé, sont à suivre.

- Gros consommateur de carburant, Air France-KLM est aussi sensible à l'évolution du prix du pétrole, bien que sa politique de couverture atténue cet impact.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Transport aérien

Le carburant représente le tiers des coûts d'exploitation des compagnies aériennes. Selon l'Iata, si le baril de pétrole reste sur l'année à un cours moyen de 107 dollars, les pertes globales du secteur en 2008 s'élèveront à 2,3 milliards de dollars, contre 4,5 milliards de dollars de bénéfices prévisionnels encore attendus en avril. Avec un cours moyen à 135 dollars, les pertes s'élèveraient à 6 milliards. Dans un secteur où les marges sont parmi les plus faibles (inférieures à 3%) les compagnies aériennes, qui ont déjà souvent réduit radicalement leurs coûts, cherchent à accroître le prix des billets. Selon certains analystes, les compagnies américaines vont devoir augmenter leurs tarifs de 15% à 25% pour atteindre la rentabilité avec un baril de pétrole à 125 dollars. Air France a récemment annoncé une nouvelle surcharge tarifaire, la troisième depuis le 22 avril, et a choisi de majorer, pour la première fois, sur son réseau long-courrier, les vols très-long-courrier. Dans ce contexte le modèle des compagnies « low-cost » est remis en cause du fait de leur marge de manoeuvre presque nulle pour contrer le renchérissement du prix du carburant.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
A SUIVRE AUJOURD'HUI ... MAUREL & PROM
Article Suivant :
VIVENDI : rapprochement approuvé par...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Dollars   Euros   Fusion   Ryanair   Baril   Pa  
Sociétés citées dans cette news : Air France KLM  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?