OCDE: le G20 doit adopter des "mesures énergiques" pour rétablir la confiance | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

OCDE: le G20 doit adopter des "mesures énergiques" pour rétablir la confiance

Lundi 31 Oct 2011 à 15:20

Les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 doivent "impérativement" adopter jeudi et vendredi des "mesures énergiques" pour "rétablir la confiance", a déclaré lundi l'ocde dans une note de synthèse publiée en prévision du sommet de Cannes (sud-est de la France)."La faiblesse actuelle (de l'économie) est en grande partie due à une perte généralisée de confiance dans la capacité des décideurs à mettre en place des réponses appropriées", écrit l'OCDE.

"Il est par conséquent impératif d'agir de manière énergique pour rétablir la confiance et de mettre en oeuvre les politiques appropriées pour retrouver une situation budgétaire soutenable", poursuit l'organisation au sujet du G20.

"Une première avancée importante a déjà été entreprise avec le plan de sauvetage de la crise bancaire et de la dette annoncé par les dirigeants de l'UE le 26 octobre 2011 mais ces mesures doivent être mises en place rapidement et vigoureusement", a déclaré lundi le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria.

L'OCDE appelle également les pays de la zone euro à "clarifier" leurs décisions en donnant notamment de plus amples informations "sur les options permettant de renforcer" le Fonds européen de stabilité financière (FESF). Une avancée rapide et ces clarifications sont nécessaires pour "rompre le lien entre dette souveraine et détresse des banques (et) pour traiter le problème de la Grèce".

Il s'agit aussi de "s'assurer que la crise de la dette souveraine ne se répande pas dans d'autres pays" ainsi que d'une capitalisation adéquate des banques.

L'OCDE prévoit "dans un scénario +dénué d'événements+ et en l'absence d'une action conjointe pour résoudre les problèmes actuels", un PIB réel pour l'ensemble du G20 en croissance d'environ 3,9% cette année, 3,8% en 2012 et 4,6% en 2013 dans les pays du G20.

"Mais la perspective pourrait être plus sombre si les engagements pris par les dirigeants de l'Union européenne ne parvenaient pas à rétablir la confiance (...) et/ou si une politique budgétaire trop restrictive se concrétisait aux Etats-Unis", avertit l'OCDE.

L'OCDE préconise aussi "une politique monétaire conciliante dans les économies avancées". "Dans certaines régions où un resserrement de la politique monétaire a déjà été engagé, les taux d'intérêt devraient être abaissés, comme dans la zone euro".

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Grèce: encore un "dur travail" pour...
Article Suivant :
Zone euro: le chômage à son plus...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Crise   Dirigeants   Etats unis   Euro   G20   Zone euro  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?