Obama verra Sarkozy et Merkel en tête-à-tête jeudi en marge du G20 | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

Obama verra Sarkozy et Merkel en tête-à-tête jeudi en marge du G20

Lundi 31 Oct 2011 à 19:40

Le président des Etats-Unis Barack Obama rencontrera séparément en tête-à-tête son homologue français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel jeudi en marge du sommet du G20 à Cannes (France), a annoncé lundi la Maison Blanche.

"Il s'agit évidemment des deux plus grandes économies de la zone euro et deux dirigeants avec qui le président a été en contact très étroit ces derniers mois sur les questions qui seront discutées au G20 et à propos de la situation dans la zone euro", a expliqué le conseiller adjoint de sécurité nationale de M. Obama, Ben Rhodes, lors d'un point de presse.

Après la fin du G20 vendredi, M. Obama participera à une conférence de presse. "Et il aura sans doute d'autres occasions de passer du temps en compagnie du président Sarkozy", a ajouté M. Rhodes.

"Nous (serons) en France et le président Sarkozy est l'hôte (du G20), donc le président (Obama) voulait passer davantage de temps avec un allié crucial des Etats-Unis", a ensuite expliqué le conseiller, en vantant "la relation personnelle étroite" existant entre MM. Obama et Sarkozy.

Pendant le G20, la délégation américaine a l'intention de demander des "détails" sur l'application de l'accord de sortie de crise de la dette dans l'Union européenne, obtenu lors d'un sommet à Bruxelles la semaine dernière, a souligné pour sa part lors du point de presse Lael Brainard, sous-secrétaire au Trésor pour les affaires internationales.

"Les annonces faites la semaine dernière par les dirigeants européens étaient très importantes. (A Cannes), nous allons en entendre davantage sur les détails" de leur application, a-t-elle développé.

"Avec les autres membres du G20, nous allons être solidaires de l'Europe. L'Europe possède des ressources substantielles qu'elle peut mobiliser face aux difficultés (actuelles) et nous sommes confiants dans le fait qu'elle le fera", a ajouté Mme Brainard, en soulignant l'enjeu pour Washington d'un rétablissement de la stabilité en Europe.

"Evidemment, les difficultés de l'Europe ont des conséquences importantes pour l'économie américaine et l'économie mondiale. L'Union européenne est un point d'ancrage extrêmement important pour la stabilité mondiale, et c'est aussi notre plus important partenaire commercial", a-t-elle dit.

M. Rhodes a également révélé lundi que le président Obama aurait une réunion bilatérale avec son homologue argentine Cristina Kirchner vendredi. Mme Kirchner vient d'être reconduite à la tête de son pays pour un nouveau mandat de quatre ans.

"Il y a eu des hauts et des bas dans les relations entre les Etats-Unis et l'Argentine ces deux dernières années", a remarqué M. Rhodes, alors que Buenos Aires a décidé en particulier de mesures protectionnistes unilatérales au printemps 2011, visant des produits américains comme la populaire poupée Barbie.

"Mais nous pensons que lorsqu'il y a une élection et un nouveau mandat pour un dirigeant, cela représente une occasion de remettre la relation sur de bonnes bases", a estimé le conseiller.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Une erreur de 55 milliards coûte à...
Article Suivant :
Le salaire minimum généralisé fait...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Barack obama   Crise   Dirigeants   Etats unis   Euro   G20   Nicolas sarkozy   Sarkozy   Zone euro   Rhodes   Brainard  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?