Cartel: série de perquisitions chez plusieurs armateurs européens | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

Cartel: série de perquisitions chez plusieurs armateurs européens

Mardi 17 Mai 2011 à 14:17

La Commission européenne, gardien de la concurrence dans l'UE, a annoncé avoir procédé mardi à des perquisitions chez plusieurs transporteurs maritimes de conteneurs dans le cadre d'une enquête anti-cartel.

Deux grand noms du secteur, le danois Moeller-Maersk et l'allemand Hapag-Lloyd, ont confirmé dans la journée être visés par l'enquête.

"Des responsables de la Commission ont réalisé des inspections non annoncées dans les locaux de sociétés présentes dans le transport maritime de conteneurs dans plusieurs Etats membres" de l'Union européenne, a indiqué l'exécutif européen dans un communiqué.

"La Commission a des raisons de penser que les entreprises concernées pourraient avoir violé les règles anti-trust qui interdisent la constitution de cartels et les pratiques économiques restrictives et/ou un abus de position dominante sur un marché", a-t-il ajouté.

Bruxelles n'a pas révélé de noms de sociétés mais le premier transporteur mondial de conteneurs, le groupe danois A.P. Moeller-Maersk, a annoncé être concerné, de même que, un peu plus tard, l'allemand Hapag-Lloyd.

"Nous pouvons confirmer que la Commission européenne a effectué aujourd'hui (mardi) une inspection non prévue de nos bureaux", indique Maersk dans un communiqué.

"La Commission a indiqué qu'elle était intéressée par de possibles ententes sur les prix et/ou la capacité des lignes de transport maritime depuis et à destination de l'Union européenne et de l'Espace économique européen", a expliqué Christian Kledal, chef de la division maritime du groupe.

La société dit "être clairement convaincue que (ses) pratiques sont conformes à la législation européenne de la concurrence" et qu'elle va "coopérer pleinement avec les employés de la Commission".

Un communiqué d'Hapag-Lloyd s'exprime dans les mêmes termes.

La Commission, gendarme de la concurrence en Europe, peut infliger des amendes très lourdes lorsque des ententes illicites entre plusieurs entreprises d'un secteur sont avérées ou qu'un géant abuse de sa taille sur le marché.

A.P. Moeller-Maersk qui, outre ses activités de transport maritime et d'exploitation pétrolière, opère également de nombreux terminaux portuaires, emploie près de 115.000 personnes dans 130 pays.

Hapag-Lloyd, basé dans le deuxième port européen Hambourg (nord), opère plus de 135 porte-conteneurs, et est présent dans plus de 110 pays avec près de 7.000 salariés. Son ancien propriétaire, le géant du tourisme TUI, en détient toujours un peu moins de la moitié, mais veut se désengager dans les mois à venir.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
La Russie prête à accorder 6...
Article Suivant :
Parmalat rejette l'OPA de Lactalis,...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Armateurs   Hapag  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?