Le pétrole à plus de 71 dollars touche de nouveaux sommets | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

Le pétrole à plus de 71 dollars touche de nouveaux sommets

Mercredi 10 Jun 2009 à 12:39

Les cours du pétrole ont touché de nouveaux plus hauts au-dessus de 71 dollars le baril mercredi en début d'échanges européens, leur meilleur niveau en 8 mois, poussés par le recul du dollar sur le marché des changes et des craintes sur la production au Nigeria.

Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le brent de la mer du Nord pour livraison en juillet gagnait 1,01 dollar par rapport à la clôture de la veille, à 70,63 dollars le baril.

A New York, le baril de "light sweet crude" pour la même échéance prenait 1,13 dollar, à 71,14 dollars.

Il a atteint 71,65 dollars, niveau plus atteint depuis octobre, quand le dollar avait plongé après avoir atteint 147 dollars le baril en juillet.

Le Brent a pour sa part touché un plus haut depuis la même date, à 71 dollars exactement le baril.

Les cours ont été aidés par la rechute du billet vert, qui rend moins chers les achats de matières premières libellées en dollars. En début d'échanges européens, la monnaie américaine s'est affaissée jusqu'à coter 1,4144 dollar pour un euro.

Le dollar reculait également contre la livre sterling, cotant près de 1,65 dollar pour une livre, un niveau de plus bas depuis octobre dernier.

"Sans réel soutien des fondamentaux (offre-demande, ndlr), le mouvement de hausse des matières premières s'explique par la faiblesse du dollar" commentait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

"La peur de l'inflation (dont les investisseurs se protègent en achetant des matières premières, ndlr), sur le retour, apporte d'autant plus d'intérêt à cette catégorie d'actifs" ajoutait l'analyste.

Autre facteur de hausse, le principal groupe armé sévissant dans le sud pétrolifère du Nigeria, le Mend, a affirmé dans la nuit de mardi à mercredi avoir mis le feu à une station de pompage de la compagnie pétrolière américaine Chevron.

Le Mend avait annoncé dimanche qu'il déclencherait une "guerre du pétrole", à l'issue d'un ultimatum de 72 heures aux compagnies pétrolières pour qu'elles évacuent la région.

L'attaque contre la station de Chevron est la première revendiquée par le groupe armé depuis la fin de cet ultimatum qui devait expirer lundi "vers minuit".

En raison de l'insécurité, la production de brut nigérian est tombée de 2,6 millions de barils/jour environ en 2006 à environ 1,76 mb/j en avril, selon des chiffres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Selon les analystes, les marchés misaient moins que dans les semaines précédentes sur l'espoir de reprise mondiale et sur le fait que le pire de la récession serait passé aux Etats-Unis, principal pays consommateur de pétrole.

D'ailleurs, d'après les chiffres de l'enquête annuelle du groupe pétrolier britannique BP, la consommation mondiale de pétrole a baissé de 0,6% en 2008, le premier déclin depuis 1993 et le plus fort depuis 1982, et la production a augmenté de 0,4% à 81,8 mbj.

Ces chiffres confirment ceux du rapport mensuel, publié mardi, du Département américain de l'Energie, qui tablait toujours sur une baisse de 1,8 million de barils par jour cette année avant un redressement de 700.000 barils par jour en 2010 à la faveur de la reprise économique mondiale.

Mercredi sont encore attendues les données hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE), qui révèlera l'état des stocks et de la demande pétrolière du premier consommateur mondial de brut, puis le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), publié jeudi et enfin celui de l'Opep, attendu vendredi.

Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires s'attendent à ce que le DoE annonce une petite baisse des stocks de brut, de 500.000 barils, assortie d'un étoffement des stocks de produits pétroliers (+1,3 million de barils pour l'essence, 1,4 mb pour les distillats). Les raffineries auraient, selon leurs pronostics, porté à 87,1% leur taux d'utilisation.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Pétrole: consommation mondiale en...
Article Suivant :
Le forum économique mondial sur...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Chevron   Consommation   Cours du petrole   Dollar   Dollars   Dow jones   Essence   Etats unis   Euro   Inflation   Livre sterling   New york   Petrole   Petrolier   Baril   Ultimatum   Barils  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?