USA - Les dépenses de consommation réelles mollissent | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

USA - Les dépenses de consommation réelles mollissent

Samedi 28 Mai 2011 à 00:30

Peu de surprises sont ressorties de la publication des revenus et dépenses américains pour avril mis à part la révision de 0,1 % des chiffres du mois de mars pour l'un et l'autre et des dépenses de consommation qui n'ont progressé que de 0,4 % en rythme mensuel le mois dernier contre 0,5 % attendu.

Compte tenu de l'élévation de l'inflation des prix à la consommation ces derniers mois sous l'effet de la hausse des matières premières et du pétrole, les données en réel (c'est à dire hors inflation) s'assombrissent assez nettement sous les taux de croissance nominaux présentés en surface et cités dans le 1er paragraphe.

Les dépenses réelles de consommation ne progressent ainsi en fait plus que de 0,1 % en rythme mensuel comme en mars après une progression assez significative de + 0,4 % au mois de février.

Sur longue période les dépenses réelles de consommation figurent toujours sous leur plus haut de 2007 (courbe rouge ci-dessous), nettement sous le trend haussier qui prévalait avant la crise (en bleu) et évoluent actuellement selon un taux de progression légèrement inférieur à celui-ci.

real-per-person-expenditures.png

Favorisé par un projet de directive qui permettrait aux banques européennes d'intégrer dans leurs ratios de solvabilité une plus grande part des capitaux de leurs filiales actives dans l'assurance par rapport aux normes bancaires internationales Bâle III, le secteur bancaire très représenté au sein du CAC 40 a permis une ouverture à 3958 points qui a très vite aspiré à la hausse l'indice parisien en direction de la borne haute du gap de lundi.

La révision à la baisse de la perspective de la note de crédit long terme AA du Japon par Fitch qui devient 'négative' ainsi que les publications américaines du jour ont douché une nouvelle fois les acheteurs en fin de séance (le sentiment du consommateur s'est amélioré en mai mais les promesses de ventes dans l'immobilier replongent de 11,6% en avril après une hausse de 3,6 % en mars)

Si le gap hebdomadaire est invalidé sur le CAC40, ce dernier reste bel et bien ouvert à l'issue de cette semaine sur le DAX30 à Francfort. Le gap de lundi pèse encore entre 3979 et 3983 points en données quotidiennes et reste coiffé par la death cross (orange) L'ouverture lundi en fonction des seuils déterminants (en blanc) pourrait une nouvelle fois donner rapidement l'humeur du marché.

bourse-cac40-270511.png

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Un rebond technique douché par les...
Article Suivant :
La bourse de Francfort à la...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Cac 40   Cac40   Consommation   Crise   Immobilier   Inflation   Petrole  
Sociétés citées dans cette news : Orange   CAC 40  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?