UE: les conservateurs déterminés pour l'euro, ouverts sur le taux irlandais | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

UE: les conservateurs déterminés pour l'euro, ouverts sur le taux irlandais

Samedi 05 Mar 2011 à 00:30

Les dirigeants conservateurs européens ont exprimé vendredi leur volonté de renforcer la stabilité et la compétitivité de la zone euro, avant un sommet de l'Union monétaire, sans exclure une éventuelle baisse du taux d'intérêt versé par l'Irlande en échange de l'aide de l'UE.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de la droite européenne, réunis à Helsinki, ont préparé un sommet de la zone euro qui se tiendra le 11 mars "afin de faire de l'euro une monnaie forte et de renforcer la compétitivité européenne", a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, en marge de la réunion.

Les dirigeants se sont "mis d'accord" notamment sur "la nécessité de mesures immédiates pour renforcer la stabilité de la zone euro, y compris des mesures pour renforcer le Fonds européen de stabilité financière", et pour "introduire une coordination renforcée des politiques économiques", ont-ils indiqué dans un communiqué publié à l'issue de la réunion.

Ce sommet est le premier d'une série de réunions des dirigeants européens au cours du mois de mars, afin de mettre en place un ensemble de mesures pour mieux répondre aux crises de la dette à l'avenir.

Il s'agit notamment de renforcer le Fonds de soutien financier actuel de la zone euro, mais aussi de se mettre d'accord sur la contrepartie exigée par des pays comme l'Allemagne, à savoir une plus grande discipline budgétaire, une meilleure coordination des politiques économiques nationales et une compétitivité européenne accrue.

Les dirigeants conservateurs européens se sont montrés aussi ouverts à une éventuelle baisse du taux d'intérêt versé par l'Irlande en échange de l'aide de l'UE, réclamée par le futur Premier ministre irlandais Enda Kenny dans le cadre de ces vastes tractactions, tout en prévenant qu'il y aurait des conditions.

"Aucune voix ne s'est élevée contre" les idées de M. Kenny sur une baisse du taux irlandais, a déclaré le président des conservateurs européens Wilfried Martens, lors d'une conférence de presse.

Il a reconnu qu'aucune voix ne s'était non plus "élevée pour", mais que M. Kenny, également présent à la réunion, avait ensuite rencontré le président de l'UE Herman Van Rompuy pour discuter du sujet.

"Il n'y a pas eu de voix contre" une éventuelle baisse des taux d'irlandais, a également souligné le Premier ministre letton, Valdis Dombrovskis.

Enda Kenny exige une réduction du taux d'intérêt irlandais, actuellement à 5,8% en moyenne, qu'il juge "punitif".

La chancelière allemande Angela Merkel a cependant clairement indiqué qu'il y aurait des contreparties à un éventuel assouplissement du dispositif.

"Il y aura toujours un donnant-donnant", a prévenu Mme Merkel, interrogée pour savoir s'il y aurait davantage d'aide pour les pays endettés.

"Ce qui veut dire que si certaines conditions sont possibles, il y a aussi davantage de conditionnalité, davantage d'engagements" demandés en échange, a-t-elle dit.

"C'est sur cette base que nous parlerons avec différents pays", a-t-elle ajouté. "Nous pouvons seulement sauvegarder l'euro si nous sommes très forts, si nous gardons nos maisons en ordre, si nous renforçons le Pacte de stabilité", a-t-elle encore dit.

Dans le cadre des discussions générales sur le Fonds de soutien de la zone euro, l'Irlande ou la Grèce espèrent un réexamen du taux d'intérêt qu'ils doivent verser dans le cadre du prêt de l'Union européenne, tandis que la Grèce espère aussi un allongement de la période de remboursement de son prêt.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Hausse du prix des carburants: Fillon...
Article Suivant :
La hausse des produits alimentaires...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Dirigeants   Euro   Zone euro   Enda  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?