L'Espagne détrône la France comme roi européen de la grande vitesse | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

L'Espagne détrône la France comme roi européen de la grande vitesse

Dimanche 19 Déc 2010 à 00:30

La ligne de train à grande vitesse Madrid-Valence sera mise en service dimanche, permettant à l'Espagne de doubler la France et devenir championne européenne dans ce domaine, avec l'espoir que ce coûteux chantier réveillera son économie convalescente.

Le tronçon de 438 kilomètres reliant en 90 minutes (au lieu de 4 heures) la capitale à la troisième ville du pays, sur la côté méditerranéenne, fera passer le réseau espagnol à un total de 2.056 kilomètres en service, contre 1.896 pour la France et 1.285 pour l'Allemagne.

Si l'on y ajoute les lignes en construction ou programmées, le pays est déjà, virtuellement, numéro deux mondial avec 5.525 kilomètres, derrière la Chine (13.134) mais devant un autre pays pionnier des trains rapides, le Japon (3.625). Elle vise 7.000 kilomètres en 2015.

Cette ambition a un coût: 6,6 milliards d'euros pour Madrid-Valence, quatrième axe après Madrid-Séville en 1992, Madrid-Valladolid en 2007 et Madrid-Barcelone en 2008.

"Avec la crise, certains projets ont dû être réduits", indique Enrique Urkijo, directeur général voyageurs de Renfe, société espagnole des chemins de fer.

Sortie de la récession début 2010, l'Espagne peine à rebondir, avec une croissance nulle au troisième trimestre, tandis que sa solidité financière inquiète toujours les marchés.

Certes, "l'AVE (cousin espagnol du TGV, ndlr) coûte très cher", reconnaît M. Urkijo, mais "c'est un investissement qui génère beaucoup d'emplois et contribue à stimuler l'économie, ce qui est bien en temps de crise". Le pays a le taux de chômage le plus haut en zone euro (environ 20%).

Selon une étude de la société de conseils Accenture, la nouvelle ligne créera 136.000 emplois directs et indirects.

Mais l'Espagne, avec ses 47 millions d'habitants, offre des bassins de population, donc de voyageurs potentiels, inférieurs à ceux de la France ou du Japon.

Pour Ramon Lopez de Lucio, professeur à l'Ecole d'architecture de Madrid, la stratégie de miser sur la grande vitesse n'est que "l'autre visage de la bulle immobilière", qui a porté sa croissance pendant des décennies avant de la faire brutalement retomber.

"Qu'un pays comme l'Espagne ait plus de kilomètres d'AVE que n'importe quel pays, à part la Chine, ça n'a pas de sens", estime-t-il.

Si la bulle immobilière s'est dégonflée, réduisant au minimum le rythme de la construction, le pays affiche encore selon lui un "sur-investissement en infrastructures", auxquelles il a consacré en 2009 1,79% de son PIB, trois fois plus que l'Allemagne.

"Nous avons fait des autoroutes avec un trafic très limité et pour l'AVE Madrid-Valence, nous avons rajouté 100 kilomètres pour qu'il passe à Cuenca et Albacete, soit une centaine de voyageurs par jour!", raconte-t-il, "au lieu d'améliorer les trains de banlieue et de transport de marchandises par rail", peu développé en Espagne, ou d'investir dans "l'éducation et la recherche".

"L'investissement accumulé dans l'AVE approche en 2010 les 45 milliards d'euros", notait l'économiste Germa Bel, de l'Université de Barcelone, lors d'un colloque en novembre. Face à ce volume de dépenses "impressionnant", "le trafic total est très faible".

Si 16 millions de personnes par an utilisent déjà l'AVE, ce chiffre ne représente que 15% du nombre de voyageurs du TGV en France, 5% de ceux qui prennent le Shinkansen japonais.

L'Espagne veut croire en tout cas que son avancée dans ce domaine donnera un coup de fouet à son image à l'international: Renfe a choisi le même jour, dimanche, pour ouvrir le tronçon Paris-Barcelone (en partie à grande vitesse).

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Italie: les ateliers chinois de Prato...
Article Suivant :
Etats-Unis: sous l'influence de...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Chomage   Crise   Euro   Euros   Zone euro   Detrone   Madrid   Valence   Troncon   Espagnol   Chine   Trains   Barcelone   Urkijo   Renfe  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?