Le G20 réuni à Toronto pour remédier aux faiblesses de la reprise économique | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

Le G20 réuni à Toronto pour remédier aux faiblesses de la reprise économique

Dimanche 27 Jun 2010 à 02:29

Les pays riches et émergents du G20 achèvent dimanche à Toronto un sommet avec pour objectif de trouver un compromis sur plusieurs sujets polémiques, qui aidera à remédier aux faiblesses de la reprise économique mondiale.

Unis pour soutenir la croissance, mais partagés sur le meilleur moyen de la consolider, les chefs d'Etat et de gouvernement doivent se mettre d'accord sur un texte final qui dessine un consensus très difficile à élaborer.

"Nous sommes confrontés à la nécessité de réduire les différences entre les points de vue au sein du G20", affirmait samedi soir le porte-parole de la délégation japonaise Kazuo Kodama.

Le principal point d'achoppement concerne les déficits publics.

L'hôte canadien souhaite un engagement chiffré: réduire de moitié les déficits d'ici à 2013 et faire diminuer la dette publique rapportée au Produit intérieur brut avant 2016. Une proposition qui pourrait servir de base à un compromis, selon les Européens.

"Le fait que le G20 serait prêt à accepter des objectifs est encourageant", a souligné le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso. "C'est une preuve de bonne volonté à coordonner les politiques", a-t-il ajouté. Car si les Européens veulent faire la preuve de leur sérieux dans la chasse aux déficits, Américains et pays émergents craignent de leur côté que trop de rigueur n'étouffe la croissance.

Les temps ont changé depuis les sommets du G20 de 2009, à Londres en avril et à Pittsburgh (Etats-Unis) en septembre. Des pays émergents comme la Chine, le Brésil ou l'Inde affichent une santé économique éclatante, comparés aux vieilles puissances économiques, Europe en tête.

Selon un projet de communiqué final ayant circulé dans la semaine, le G20 devrait évoquer une reprise "fragile et inégale". Ministre des Finances de la première économie mondiale, le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner a insisté samedi pour que le sommet de Toronto porte "fondamentalement sur la croissance", estimant que "les cicatrices de la crise sont toujours là". Une manière d'enfoncer le clou auprès des Européens.

Il a d'ailleurs expliqué qu'il trouvait insuffisante la promesse de l'Europe et du Japon de soutenir la demande sur leurs marchés intérieurs. Ces propos ont trouvé un écho auprès de son homologue brésilien Guida Mantega, à la tête de la délégation de son pays en l'absence du président Luiz Inacio Lula da Silva, qui craint que les Européens, "au lieu de stimuler la croissance, prêtent plus d'attention à l'ajustement budgétaire".

Le G20 s'est donné pour tâche de trouver "les fondements d'une croissance forte, durable et équilibrée". Il en semble assez loin, malgré le geste de la Chine pour cesser d'arrimer sa monnaie au dollar et les efforts que disent faire les Etats-Unis pour épargner plus.

Il voulait aussi que les "systèmes de régulation des banques et des autres établissements financiers contiennent les excès qui ont conduit à la crise", y compris par le biais d'une taxe spécifique au secteur bancaire. L'idée que les pays du G20 mettent en place cette taxe de manière coordonnée a vécu, aux dires de ses promoteurs européens qui entendent néanmoins aller de l'avant dans ce domaine.

Quant à la réforme de la régulation financière, elle repose principalement sur le renforcement des normes de fonds propres imposées aux banques. Mais ce sera davantage l'objet du prochain sommet à Séoul en novembre.

Le G20 rassemble les pays du G8 (Allemagne, Canada, France, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Italie, Japon, Russie) et douze autres économies parmi les plus grandes du monde (Afrique du sud, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Mexique, Turquie et Union européenne).

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Ajustement budgétaire en Europe au...
Article Suivant :
G20: tous pour la croissance, mais...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Crise   Dollar   Etats unis   Fonds propres   G20   Toronto   Deficits   Chine   Taxe  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?