L'Oréal devrait réduire ses effectifs de manière "progressive mais significative" | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

L'Oréal devrait réduire ses effectifs de manière "progressive mais significative"

Mardi 17 Fév 2009 à 13:18

L'Oréal, numéro un mondial des cosmétiques, a gelé ses embauches et devrait à terme réduire ses effectifs de manière "progressive mais significative" pour faire face à la crise, a indiqué mardi son directeur général Jean-Paul Agon.

Confronté au net ralentissement du marché des cosmétiques, le groupe a "pratiquement gelé les embauches dans tous les pays développés" et a fait de même "dans tous les pays émergents", a-t-il déclaré lors de la conférence de présentation des résultats annuels du groupe.

"C'est la première fois depuis 1974 qu'une mesure de ce type" est prise, a-t-il souligné.

Combinée à "certaines fermetures comme (celles des usines de) Monaco et Llantrisant (Pays de Galles), cela devrait conduire à une réduction des effectifs progressive mais significative", a expliqué M. Agon, sans préciser davantage les intentions du groupe.

"Les effectifs ont plutôt tendance à diminuer dans les pays d'Europe de l'Ouest et probablement tendance à diminuer en Amérique du Nord", tandis qu'ils "devraient se stabiliser dans les nouveaux pays", a-t-il ajouté.

Interrogé pour savoir si le groupe pourrait prendre des mesures "drastiques de réduction de coûts", M. Agon a toutefois répondu que cela reviendrait à "couper dans les forces vives", ce qui "serait très dangereux".

L'Oréal employait fin 2008 quelque 67.660 personnes dans le monde contre 63.400 fin 2007, une progression liée à l'intégration de 3.400 personnes issues d'YSL Beauté, acquis mi-2008 auprès du groupe PPR.

L'Oréal a annoncé en décembre la suppression de 500 postes sur 10.500 aux Etats-Unis d'ici à la mi-2009, soit 4,8% des effectifs dans ce pays.

A l'automne, il avait également annoncé la fermeture, "pour la première fois depuis de très nombreuses années", de deux usines européennes - Llantrisant (260 personnes) et Monaco (198 salariés) - dont la production sera pour partie transférée vers d'autres sites.

Parallèlement à ces mesures sur l'emploi, L'Oréal réduit "drastiquement les dépenses et les voyages, simplifie les organisations, mutualise les services", et entend "maximiser les économies sur les achats", a énuméré M. Agon.

Malgré le net ralentissement de ses ventes en 2008 et un premier semestre qui s'annonce "très difficile", surtout dans le luxe, L'Oréal table néanmoins en 2009 sur une croissance supérieure à celle du marché mondial.

"Au total, le marché cosmétique mondial devrait rester positif et nous espérons que nous serons capables de réaliser une croissance supérieure", a-t-il déclaré. Mais "ce qui est difficile, c'est de savoir de combien", a reconnu M. Agon.

En 2008, le marché mondial de cosmétiques a augmenté de 2,9%, en net ralentissement par rapport à 2007 (+5%), selon des estimations de L'Oréal.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
La trésorerie des grandes...
Article Suivant :
La zone euro enregistre un déficit...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Crise   Emploi   Etats unis   L oreal   Resultats annuels   Agon   Monaco  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?