Gagné à son tour par la crise, Microsoft licencie | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

Gagné à son tour par la crise, Microsoft licencie

Vendredi 23 Jan 2009 à 00:33

Gagné à son tour par la crise, le géant américain des logiciels Microsoft a annoncé jeudi le départ de 5.000 employés, en réaction à une baisse de ses bénéfices plus prononcée qu'escompté.

"Nous ne sommes pas immunisés contre les effets de (la dégradation de) l'économie", a reconnu le PDG Steve Ballmer dans un communiqué.

M. Ballmer a assuré que les départs seraient partiellement compensés par des embauches pour aboutir à des suppressions nettes de 2.000 à 3.000 emplois dans les 18 mois à venir. 1.400 salariés devaient quitter leurs fonctions dès jeudi.

Cette annonce coïncide avec l'annonce d'un déclin de 11% du bénéfice net du groupe pour ses trois mois d'activité allant d'octobre à décembre, à 4,17 milliards de dollars. Rapporté au nombre d'actions, il s'élève à 47 cents, inférieur aux 49 cents attendus par les analystes.

Les investisseurs ont aussitôt sanctionné le titre, qui a plongé de 11,59%, au plus bas depuis 11 ans à 17,16 dollars.

Le cabinet de ressources humaines Challenger, Gray & Christmas soulignait de son côté qu'il s'agit de "la première annonce de licenciements de cette envergure dans l'histoire" du groupe fondé par Bill Gates.

Microsoft, qui comptait jusqu'à présent 91.000 employés, avait pris l'habitude d'accroître ses effectifs de 15% par an ces dernières années.

Les licenciements représentent "une décision nécessaire pour satisfaire Wall Street", soulignait l'analyste Matt Rosoff, du site d'informations spécialisé DirectionMicrosoft.

Microsoft est confronté au ralentissement des ventes d'ordinateurs, qui pèse sur son coeur de métier: ses ventes de logiciels et systèmes d'exploitation.

"Les ventes de PC ont stagné", a souligné le directeur financier Chris Liddell, alors qu'il y a quelques mois encore le groupe de Redmond (Etat de Washington, nord-ouest) tablait sur une croissance de l'ordre de 10% à 12%.

Pour M. Rosoff, le fait que les résultats de Microsoft épousent de si près la courbe des ventes de PC montre que "la stratégie de diversification de Microsoft est la bonne, mais qu'elle n'est pas assez rapide".

Ajoutant à la sinistrose, M. Ballmer a souligné que ses hypothèses de travail ne tablaient "pas sur un rebond rapide". "L'économie va rester au fond un moment avant de remonter lentement", a-t-il prédit.

Après avoir revu à la baisse ses prévisions annuelles en octobre, Microsoft a annoncé jeudi qu'il renonçait désormais à avancer des pronostics.

Pour le deuxième trimestre de son exercice décalé 2008/09, Microsoft a vu son chiffre d'affaires atteindre 16,63 milliards de dollars, en hausse de 2% par rapport au dernier trimestre 2007.

"Le fait que nous gardions de la croissance dans la récession la pire depuis deux générations reflète les fondements solides de nos affaires", a toutefois fait valoir M. Ballmer.

Les mesures d'austérité déjà prises ont permis une réduction de 600 millions de dollars des coûts opérationnels entre octobre et décembre. Les dépenses de voyages seront encore réduites de 20%, et des travaux d'agrandissement dans la région de Seattle, berceau du groupe, ont été revus à la baisse.

La principale activité de Microsoft, la vente de logiciels, a reculé de 8%, en raison à la fois de la faiblesse du marché et de la pression sur les prix apportée par les miniordinateurs (netbooks).

Les services en ligne, (moteur de recherche, publicité sur internet...) ont continué à grever les comptes: cette division a presque doublé ses pertes opérationnelles en un an, à 471 millions de dollars.

M. Liddell s'est toutefois félicité de la croissance de 7% des recettes publicitaires sur internet, et il a confirmé que cette activité restait un axe de développement prioritaire. Le groupe reste convaincu des "bénéfices qu'apporterait une solide activité en ligne à Microsoft", a-t-il dit.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
La banque belge KBC renflouée pour...
Article Suivant :
Plan de relance américain: les...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Crise   Dollars   Wall street   Microsoft   Licencie   Logiciels  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?