Taux US: la pentification devrait s'essouffler rapidement (Natixis) | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Taux US: la pentification devrait s'essouffler rapidement (Natixis)

Lundi 31 Oct 2011 à 11:59

(AOF / Funds) - Depuis le lancement, fin septembre, de l'opération Twist par la Fed, la courbe des rendements des obligations souveraines US, comme celle des swaps, n'a cessé de se pentifier, et ce sur tous les segments. "L'opération Twist consiste à acheter pour 400 milliards de dollars de T-notes de maturités supérieures ou égales à six ans en vendant le même montant de papiers de maturités inférieures ou égales à trois ans. Elle est explicitement destinée à aplatir la courbe des taux", note René Defossez de Natixis.

"Associée à la politique de taux zéro (ZIRP), enrichie par l'annonce d'un objectif pour les fed funds inchangé jusqu'au moins mi-2013, elle permet en théorie à la Fed de contrôler toute la structure des taux."

"Mais en théorie seulement, puisque, dans les faits, cette courbe se pentifie. Les raisons en sont multiples." Natixis cite notamment plusieurs indicateurs (PIB, production industrielle) publiés récemment, qui semblent indiquer que le risque d'un double dip s'amenuise (le PIB en volume a retrouvé, au troisième trimestre, son niveau d'avant-crise) ; les actions, qui enregistrent une de leurs plus belles performances depuis longtemps (+20% en un mois) ; l'inflation, qui reste sur une tendance haussière (3,9% en septembre) ; le fait que depuis longtemps maintenant, avec la mise en place de la ZIRP, la volatilité s'est déplacée sur la partie longue de la courbe.

"Cela dit, plusieurs des facteurs évoqués plus haut sont réversibles. La forte hausse des actions est liée au fait que le marché était prêt à utiliser n'importe quel prétexte pour remonter (surréaction)." La meilleure tenue de certains indicateurs économiques ne doit pas faire oublier que la situation dans le marché du travail ne s'améliore pas (comme l'ont de nouveau montré les initial claims), et que l'immobilier demeure un énorme frein à la croissance, ajoute l'analyste.

"Il est très probable que quatrième trimestre soit nettement moins positif que le troisième. Enfin, l'inflation est essentiellement liée à la hausse passée du prix des matières premières et à quelques phénomènes de pass-through. Elle va rebaisser très prochainement (l'inflation sous-jacente, celle qui est suivie par la Fed, est à 2%). Il est donc très probable que la tendance à la pentification de la courbe (en particulier du segment 1-5) s'essoufflera rapidement. Les prochains chiffres du BLS pourraient constituer un bon argument pour les flatteners."

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Forex: la semaine commence en mode...
Article Suivant :
M&G juge les actifs risqués exposés...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Crise   Dollars   Immobilier   Inflation   Funds   Opa  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?