Forex: la semaine commence en mode d'aversion au risque (SG) | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Forex: la semaine commence en mode d'aversion au risque (SG)

Lundi 31 Oct 2011 à 11:41

(AOF / Funds) - "Le ministre des Finances japonais a décidé que c'en était assez et est intervenu pour arrêter l'avance inexorable du yen face au dollar ce matin. Les estimations d'ampleur de l'intervention varient, mais un chiffre de 30-40 milliards de dollars est une bonne hypothèse. Le positionnement affiche d'importants achats spéculatifs sur l'IMM, qui devraient désormais être débouclés", estimaient lundi les analystes de SG Cross Asset Research.

La faiblesse de la position du ministre des Finances est que le principal moteur de la vigueur du yen, à savoir l'effondrement des taux d'intérêt américains et européens, qui décourage les investisseurs japonais à recycler leurs excédents de balance courante, reste intact, tandis que l'intervention unilatérale devrait avoir moins de poids qu'une action coordonnée.

"Pour que cette action se solde par un succès, le Japon doit prendre un engagement clair quelle que soit sa décision (telle la position prise par la Banque nationale suisse). Toute nouvelle intervention dans les prochains jours pourrait mettre un terme au positionnement long yen, entraîner le franchissement du niveau des 80 par l'USDJPY (moyenne mobile à 200 jours) et même voir un retour vers le pic qui a suivi Fukushima, mais il est encore improbable que cela marque un tournant à long terme."

"Il est néanmoins plus intéressant de savoir si le ministre des Finances fait désormais plus attention au niveau du yen par rapport à ses partenaires asiatiques. Bien qu'ils soient robustes, les pics de l'USDJPY se produiront uniquement dans le contexte d'une tendance baissière à long terme."

"Le ministre des Finances a brièvement distrait les marchés de leur gueule de bois post-sommet de l'UE." La faiblesse des BTP italiens vendredi a renforcé les craintes de majorité et la presse de ce week-end était pessimiste. "Nous sommes de retour dans un monde familier, craignant (et positionné en faveur) les mauvaises nouvelles en Europe, mais attendant de meilleures nouvelles aux Etats-Unis."

"Nous commencerons la semaine en mode d'aversion au risque, mais un fort PMI de Chicago cet après-midi, ou ISM de demain, le FOMC mercredi et le rapport sur l'emploi vendredi, le flux de nouvelles devrait être plus favourable aux devises à bêta élevé (AUD, CAD, devises émergentes), tandis qu'en Europe, nous surveillerons probablement plus les BTP."

"Les chiffres de cette nuit et les nouvelles révèlent un sondage Hometrack modéré au Royaume-Uni, un gain solide de 0,5% de la croissance du crédit du secteur privé australien, un rebond du PMI nippon au mois d'octobre, des commentaires négatifs de George Soros sur l'opération européenne, un avertissement que la Chine ne peut pas guérir la crise de la dette. Mais le triple A du FESF a été confirmé par Fitch et le Premier ministre japonais confirme qu'ils seront acheteurs."

Partager sur Facebook
Article Précédent :
ING IM serait enclin à passer de...
Article Suivant :
Taux US: la pentification devrait...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Crise   Dollar   Dollars   Emploi   Etats unis   Forex   A  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?