Pictet & Cie favorise les services déréglementés aux collectivités | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Pictet & Cie favorise les services déréglementés aux collectivités

Mercredi 12 Oct 2011 à 16:28

(AOF / Funds) - "Alors que les investisseurs anticipaient un redressement des cours après la bouffée d'oxygène apportée aux marchés par l'adoption de l'accord sur le relèvement du plafond de la dette américaine, les statistiques économiques se sont détériorées. Cette évolution contraire aux attentes a ravivé les craintes relatives à la viabilité du système financier, attisées par les incertitudes entourant la crise de l'endettement public en Europe et la volonté des Etats membres de la zone euro de soutenir durablement la monnaie unique", notent les gérants de Pictet High Dividend Selection.

"La décision de la Réserve fédérale américaine de maintenir les taux d'intérêt à des niveaux bas au moins jusqu'au milieu de l'année 2013 a fait naître l'espoir d'une mise en oeuvre de nouvelles mesures de relance monétaire à brève échéance. La baisse des marchés s'est toutefois poursuivie, accentuée par les craintes liées à l'exposition des banques européennes à la dette grecque ainsi qu'à leur dotation en fonds propres."

"Aucune proposition valable n'ayant encore été émise pour résoudre les problèmes dans lesquels se débat l'Europe, les investisseurs attendent à présent beaucoup des mesures de relance annoncées en septembre par Barack Obama, d'une part, et la Réserve fédérale, d'autre part. Le président américain a en effet présenté un plan d'action visant à stimuler la création d'emplois, tandis que Ben Bernanke annonçait le lancement de l'opération Twist, dont l'objectif est de faire baisser les taux d'intérêt à long terme, sans que ces deux mesures ne se traduisent, pour autant, par une reprise des marchés actions."

"A l'inverse, l'appréciation du dollar américain a fait sentir ses effets sur l'ensemble des marchés où l'aversion au risque s'accroît et les investisseurs, poussés à la prudence, privilégient les monnaies les plus liquides. La nervosité manifestée par ces derniers ne s'apaisera pas avant que les décisions en suspens concernant les banques européennes et la crise de l'endettement n'aient été prises. Dans l'intervalle, les marchés devraient rester volatils."

"Au cours du trimestre sous revue, le fonds a enregistré une performance négative, supérieure, cependant, à celle de l'indice représentatif du marché dans son ensemble. Dominion Resources, Progress Energy et Exelon sont les valeurs qui se sont le mieux comportées. Ces titres de sociétés américaines opérant dans le secteur des services aux collectivités ont particulièrement bien résisté à la forte baisse des marchés et génèrent à long terme des rendements sur dividendes intéressants. Dominion Resources et Progress Energy savent évoluer dans un cadre règlementaire rigoureux."

"En devenant un fournisseur de services réglementés, Dominion Resources, qui bénéficie d'une forte visibilité sur le marché et affiche des résultats stables, a gagné du crédit auprès des investisseurs. Progress Energy attend, de son côté, le feu vert pour sa fusion avec Duke Energy. Enfin, Excelon est en train de finaliser l'acquisition de Constellation Energy, opération qui lui permettra d'élargir et de compléter son portefeuille de production d'énergie."

"Au niveau de la zone Europe, nous avons étoffé notre position dans E.On, rendus confiants par la progression de sa valorisation ainsi que par une meilleure visibilité sur l'évolution de son dividende et la stabilité de ce dernier. Nous avons, à l'inverse, réduit notre position dans RWE, qui n'affiche pas d'orientation stratégique claire et devra, dans les mois à venir, lever des capitaux pour accroître ses fonds propres. Nous avons également allégé notre position dans Centrica, en raison de ses résultats au deuxième trimestre et de perspectives ternes."

"Nous avons utilisé le capital pour investir dans International Power, car nous estimons que le scénario de croissance de l'entreprise et le degré de faisabilité élevé caractérisant son portefeuille de projets n'ont pas été suffisamment pris en considération. Par ailleurs, nous avons allégé notre position dans Red Electrica et liquidé celle que nous détenions dans Enagas. Nous considérons en effet que l'ENVIRONNEMENT réglementaire se durcit en Espagne, à l'approche des élections législatives de novembre. Nous avons en outre pris une position dans Gas Natural et constitué une nouvelle position dans Iberdrola, une décision motivée par la faible valorisation des deux titres."

"Enfin, nous avons réduit notre exposition à Northumbrian Water après l'annonce de son rachat par Cheung Kong Infrastructure. Sur le marché nord-américain, nous avons accru NOS pondérations de Edison International et First Energy, les titres de ces deux sociétés, qui opèrent sur les marchés déréglementés de l'énergie, présentant un potentiel de hausse important. Nous avons financé ces transactions en liquidant deux sociétés de services réglementés aux collectivités, Southern Company et Consolidated Edison, dont les titres avaient atteint nos objectifs de cours."

"Dans le segment des télécommunications, nous avons étoffé nos positions dans AT&T et TeliaSonera, et pris, par ailleurs, une position dans l'opérateur sud-africain MTN après la publication de bons résultats pour le quatrième trimestre. Pour finir, nous avons à nouveau constitué une position dans Deutsche Telekom, tirant profit de la faiblesse de son titre, qui offre un rendement sur dividendes pérenne et relativement élevé."

"Le positionnement actuel du portefeuille nous semble satisfaisant. Nous privilégions en effet de plus en plus les entreprises fournissant des services déréglementés aux collectivités par rapport aux prestataires de services réglementés. Nous estimons, de plus, que l'HORIZON s'éclaircit pour les sociétés opérant dans le secteur des télécommunications, le poids des contraintes réglementaires s'atténuant."

"L'anticipation de perspectives plus favorables nous incite à exploiter les opportunités créées par la volatilité à laquelle ont été récemment soumis les marchés, en vue d'accroître notre exposition mondiale au secteur des télécommunications. Conscients, cependant, de l'évolution rapide des conditions régnant sur les marchés ainsi que des nombreuses incertitudes qui subsistent, nous ferons preuve d'une grande rigueur dans nos analyses et nos prises de décision."

"Nous continuerons de nous montrer très sélectifs à l'égard des positions en portefeuille, en privilégiant les entreprises qui répondent aux critères suivants: visibilité et prévisibilité des opérations et des résultats, capacité à générer durablement un cashflow solide favorisant des rendements en dividendes intéressants et, enfin, très bonnes perspectives de croissance."

"Il convient en outre de souligner que notre processus d'investissement tient compte de la réglementation en vigueur dans chaque Etat et que toute modification dans ce domaine donne lieu à une adaptation de l'allocation au sein du portefeuille. Exception faite des services aux collectivités, nous n'envisageons pas de modifier de façon sensible notre allocation sectorielle, s'agissant en particulier des télécommunications, de l'énergie et de l'industrie (transports), même si nous n'excluons pas de réexaminer certaines valeurs à la suite de dégagements généralisés et d'épisodes de forte volatilité."

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Neuflize Private Assets reste investi...
Article Suivant :
Crédit HY : tout est suspendu à des...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Barack obama   Crise   Dollar   Euro   Fonds propres   Fusion   Zone euro   Pictet   Collectivita  
Sociétés citées dans cette news : Horizon   Deutsche Telekom   Environnement   NOS  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?