Analyse AOF clôture Wall Street - Net recul sur les marchés | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Analyse AOF clôture Wall Street - Net recul sur les marchés

Lundi 03 Oct 2011 à 08:08

Les marchés actions américains ont enregistré une forte baisse vendredi, avec un recul de plus de 2%. Les investisseurs se sont inquiétés des indicateurs macro-économiques décevants en Chine. Le problème de la crise de la dette européenne est par ailleurs resté très présent à l'esprit des investisseurs. Wall Street a enregistré au troisième trimestre sa plus mauvaise performance trimestrielle en trois ans. Le Dow Jones a perdu 2,16% à 10 913,83 points tandis que le Nasdaq a plongé de 2,63% à 2 415,40 points.

Les fabricants de semi-conducteurs connaissent décidément une bien mauvaise semaine. Après le plongeon d'AMD jeudi, c'était vendredi au tour de Micron de recevoir un accueil particulièrement glacé de la part des investisseurs. L'action du fabricant de mémoires informatiques a en effet chuté de 14,14% à 5,04 dollars après la présentation de résultats trimestriels décevants. La performance de Micron a été pénalisée par la baisse des prix des mémoires DRAM, qui sont utiliser pour stocker les données des ordinateurs lors de leur traitement.

Les chiffres économiques du jour

Les dépenses des ménages américains ont progressé de 0,2% au mois d'août, conformément aux attentes des analystes. En juillet, elles avaient augmenté de 0,7% (chiffre révisé de 0,8%). Les revenus des ménages ont reculé de 0,1% en août contre une hausse de 0,1% attendu par le marché. En juillet, les revenus avaient progressé de 0,1% (chiffre révisé de 0,3%).

L'indice PMI de Chicago est ressorti à 60,4 au mois de septembre contre 56,5 en août. Les analystes anticipaient un recul à 55,5.

L'indice du moral des ménages de l'Université du Michigan est ressorti à 59,4 en septembre contre 57,8 attendu par les analystes. Le chiffre provisoire était lui aussi de 57,8.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BOEING

Boeing pourrait régler son différend Qatar Airways à l'occasion de la visite du patron qatari Akbar Al Baker, aux Etats-Unis, rapporte l'agence Reuters. Il y a 10 jours, le transporteur de fret luxembourgeois Cargolux Airlines International a refusé de réceptionner la commande d'un premier Boeing 747-8. Pour les observateurs, cette décision s'explique par la récente prise de participation de 35% de Qatar Airways dans Cargolux. En effet, la compagnie aérienne ferait ainsi pression sur Boeing pour renégocier un autre appareil de Boeing, le 787 Dreamliner, dont la livraison a pris du retard.

INGERSOLL-RAND

Ingersoll-Rand a révisé à la baisse sa prévision de résultat pour le troisième trimestre et pour l'ensemble de l'exercice en raison de la baisse d'activité plus marquée qu'attendu dans le climatisation et le chauffage. Le conglomérat industriel irlandais prévoit un BPA du troisième trimestre entre 0,77 et 0,80 dollar pour les activités maintenues et hors éléments exceptionnels, contre une précédente prévision de 85 à 95 cents. Le chiffre d'affaires devrait ressortir entre 3,9 et 3,95 milliards de dollars. Le groupe visait auparavant 4,05/4,15 milliards de dollars.

MICRON

Le fabricant de mémoires informatiques Micron a présenté des résultats trimestriels décevants. Au quatrième trimestre, clos début septembre, le groupe a essuyé une perte nette de 135 millions de dollars, soit 14 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de 342 millions de dollars, ou 32 cents par action, un an plus tôt. Les analystes interrogés par Factset anticipaient un bénéfice d'1 cent par action. Le chiffre d'affaires a reculé à 2,14 milliards de dollars, contre 2,493 milliards de dollars au quatrième trimestre de l'exercice précédent. Wall Street visait 2,11 milliards de dollars.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Indice PMI (US) : Le PMI, tiré de l'anglais " Purchasing Managers Index ", est l'indicateur de l'activité dans le secteur manufacturier aux Etats-Unis. Il est fondé sur une enquête mensuelle réalisée auprès de directeurs d'achat de l'industrie américaine et donne une image immédiate de la santé de l'activité manufacturière. Baromètre de l'état de santé de l'économie américaine, cet indice est très suivi par les institutions financières pour décider de l'évolution des taux d'intérêt outre-Atlantique.

Indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan : très surveillé par les investisseurs, cet indicateur est le résultat d'une enquête mensuelle réalisée par l'université du Michigan auprès de plusieurs centaines de personnes au sujet de leur situation financière et de l'économie américaine en général. Une hausse (baisse) prolongée de cette statistique est considérée comme le signe avant-coureur d'une accélération (ralentissement) de la croissance économique.

Consommation des ménages : elle mesure les dépenses en biens et services. Aux Etats-Unis, la consommation représente 70% du PIB ; son évolution est donc déterminante pour la croissance. Elle est publiée dans un rapport qui dévoile également le revenu des ménages et l'indice des prix PCE «core», c'est-à-dire hors les éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation. Cet indicateur est la mesure d'inflation préférée de la Fed.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Wall Street finit septembre dans...
Article Suivant :
Analyse AOF pré-ouverture Wall...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Consommation   Crise   Dollar   Dollars   Dow jones   Etats unis   Inflation   Nasdaq   Wall street   Cla  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?