Lutetia Patrimoine privilégie la stratégie merger arbitrage | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Lutetia Patrimoine privilégie la stratégie merger arbitrage

Lundi 10 Oct 2011 à 11:04

(AOF / Funds) - "Le fonds Lutetia Patrimoine continue de surperformer significativement les indices de référence suivis (le HFRX Equity Market Neutral Index, le HFRX Global Hedge, le HFRX Merger Arbitrage et le HFRX Event Driven) tout en maintenant une volatilité plus faible. Dans cet ENVIRONNEMENT de marché, la stratégie de merger arbitrage doit être privilégiée car elle offre des rendements attractifs et une visibilité unique, qui contraste avec les incertitudes qui pèsent sur les marchés", affirment les gérants.

"Le niveau élevé de volatilité, qui est en définitive un indice de peur, a pour conséquence un écartement sensible des spreads sur les opérations de fusions-acquisitions annoncées, dans certains cas excessif."

"L'impact est évidemment plus important sur les transactions présentant un sujet d'incertitude qu'il s'agisse d'un sujet d'anti-trust (approbation des autorités de concurrence), d'un sujet de financement (notamment sur les LBOs), ou autre. Nous continuons d'optimiser notre portefeuille en allégeant les positions sur ce type de transactions sur les courtes phases de rebond pendant lesquelles les spreads se resserrent, au profit des transactions les plus s-res que nous renforçons lorsque les spreads s'écartent. Dans ce marché, nous privilégions les opérations amicales et stratégiques (par opposition aux offres non-sollicitées ou hostiles et aux transactions financières)."

"Parmi les opérations de type LBO, nous ne conservons que celles qui nous paraissent les plus s-res au niveau du financement, des contrats, et de l'historique de l'acquéreur. La qualité des fondamentaux de la société cible devient également un critère de sélection déterminant. Ainsi, nous étudions actuellement l'acquisition de Pharmaceutical Product Development par le fonds d'investissement Carlyle, offre amicale déjà approuvée par le conseil d'administration de PPDI."

"Notre portefeuille se concentre donc sur les opérations stratégiques et amicales, qui offrent aujourd'hui, malgré leur très faible niveau de risque, des spreads très attractifs. Par exemple, l'acquisition de Motorola par Google offre un spread brut d'environ 5,5%. En considérant une clôture de l'opération à la fin du premier trimestre 2012, le retour annualisé sur cette opération est d'environ 12%. De nombreuses transactions de ce type offrent actuellement des rendements annualisés supérieurs à 10%, avec un degré de certitude très élevé."

"Cette visibilité qu'offre le merger arbitrage contraste avec l'incertitude des marchés. Notre équipe est extrêmement prudente et conservatrice quant aux perspectives de marchés sur les mois à venir et notre portefeuille reflète cette position. Notre objectif sur les mois qui viennent est de continuer à sécuriser des réserves de performance sur les opérations s-res de merger arbitrage. Nous profitons également du flux des nouvelles opérations pour lisser NOS rendements attendus grâce à des durations étalées jusqu'au deuxième trimestre 2012."

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Marché des Treasuries, le meilleur...
Article Suivant :
Forex: la correction de l'aversion au...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Lutetia   Strata  
Sociétés citées dans cette news : Environnement   NOS  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?