Analyse clôture AOF France / Europe - La Grèce a pesé une fois de plus | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Analyse clôture AOF France / Europe - La Grèce a pesé une fois de plus

Lundi 03 Oct 2011 à 17:46

Les marchés actions européens ont terminé la première séance du quatrième trimestre sur une nette baisse. La Grèce a déclaré qu'elle ne parviendrait pas à abaisser son déficit public selon les exigences de ses bailleurs de fonds. Athènes vise ainsi un déficit de 8,5% du PIB pour l'année en cours alors que l'Union européenne et le FMI avaient fixé un chiffre de 7,6%. En 2012, la Grèce anticipe un déficit de 6,8% contre un objectif de 6,5%. Le CAC 40 a reculé de 1,85% à 2 926,83 points tandis que l'Eurotop 100 a perdu 0,56% à 1 907,10 points.

Les grands groupes miniers britanniques ont affiché une quatrième séance consécutive de baisse dans le sillage de l'effondrement des cours des métaux de base, cuivre en tête. BHP Billiton et Rio Tinto, les deux plus grandes compagnies minières du monde, ont cédé plus de 2,5% alors que le cuivre a perdu plus de 4%, touchant ainsi son niveau le plus bas depuis juillet 2010. Le métal rouge est pénalisé par le rebond du dollar (qui rend plus cher l'achat de cuivre libellé dans cette monnaie) et les craintes concernant un ralentissement de l'économie mondiale.

Le titre Dexia a enregistré aujourd'hui l'une des plus fortes baisses des valeurs du SBF 120 avec un recul de 10,16% à 1,30 euro. Ce repli s'explique par la décision de Moody's de placer sous revue les notes des principales entités de l'établissement, à savoir Dexia Bank Belgium (DBB), Dexia Credit Local (DCL) et Dexia Banque Internationale à Luxembourg (DBIL), en vue d'un possible déclassement. Cette baisse éventuelle de la note de l'établissement est liée aux craintes de Moody's sur la liquidité de la banque franco-belge.

Alcatel-Lucent (- 11,61% à 1,94 euro) a affiché la plus forte baisse de l'indice CAC 40, notamment pénalisé par la révision en baisse de l'objectif de cours de Nomura de 3,2 euros à 2,50 euros. Le bureau d'études a maintenu sa recommandation Neutre. Il a révisé en baisse ses prévisions pour le marché des équipements télécoms. Selon le broker, le marché des équipements pour la téléphonie sans fil pourrait enregistrer une croissance de 6% en 2011 avant de reculer de 2% en 2012.

Les chiffres macroéconomiques

L'indice PMI manufacturier est tombé au plus bas depuis août 2009 en zone euro au mois de septembre. L'indice Markit est ressorti à 48,5 contre 48,4 en estimation flash et 49,0 en août.

Les dépenses de construction aux Etats-Unis ont augmenté de 1,4% en août alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un recul de 0,3%. Le chiffre de juillet a été révisé de -1,3% à -1,4%.

L'indice des directeurs d'achat dans le secteur manufacturier s'est élevé à 51,6 en septembre aux Etats-Unis, à comparer avec 50,6 en août et un consensus Reuters de 50,6.

A la clôture, l'euro cote 1,3256 face au dollar américain.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Consommation des ménages : elle mesure les dépenses en biens et services. Aux Etats-Unis, la consommation représente 70% du PIB ; son évolution est donc déterminante pour la croissance. Elle est publiée dans un rapport qui dévoile également le revenu des ménages et l'indice des prix PCE «core», c'est-à-dire hors les éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation. Cet indicateur est la mesure d'inflation préférée de la Fed.

Directeurs d'achat (indice des) : cette statistique reflète la confiance des directeurs d'achat. Elle est disponible pour le secteur manufacturier et pour celui des services. Un indice supérieur à 50 signale une expansion de l'activité dans un secteur et un indice inférieur, une contraction. Plus cet indicateur s'éloigne des 50 et plus le rythme d'expansion ou de contraction de l'activité est important.

L'indice composite qui regroupe l'indicateur pour le secteur manufacturier et celui des services est très utile pour prévoir les évolutions du PIB à court terme. Il est considéré comme l'un des indicateurs économiques les plus pertinents.

L'indice manufacturier comprend principalement les composantes production, commande et emploi. La statistique pour les services comprend notamment l'activité en cours, les anticipations d'activité, les prix des intrants et l'emploi.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
!!Le CAC 40 clôture en baisse de...
Article Suivant :
La baisse se poursuit sur les marchés

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Cac 40   Consommation   Dollar   Emploi   Etats unis   Euro   Euros   Fmi   Inflation   Zone euro   Cla  
Sociétés citées dans cette news : Dexia   Moody's   Alcatel Lucent   CAC 40  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?