Wall Street en baisse, affectée par un rebond du dollar | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Wall Street en baisse, affectée par un rebond du dollar

Lundi 08 Nov 2010 à 18:22

La Bourse de New York s'orientait en légère baisse lundi à la mi-séance, un rebond du dollar poussant les investisseurs à empocher quelques bénéfices après la progression de la semaine dernière: le Dow Jones perdait 0,48% et le Nasdaq 0,06%.

Vers 17H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average abandonnait 54,61 points à 11.389,47 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 1,60 point à 2.577,38 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 cédait quant à lui 0,44% (5,39 points) à 1.220,46 points.

Vendredi, Wall Street avait achevé quasi stable une séance hésitante malgré l'amélioration du marché de l'emploi américain en octobre: le Dow Jones avait gagné 0,08%, le Nasdaq 0,06% et le S&P 500 0,39%.

"Après les éclats de la semaine dernière, avec les élections, les chiffres de l'emploi, et la réunion très importante de la banque centrale, le marché s'offre une profonde respiration", a commenté Craig Peckham, de la maison de courtage Jefferies, rappelant qu'aucun indicateur américain ne figurait lundi à l'agenda.

L'indice phare de la place new-yorkaise a bondi de 2,93% sur la semaine dernière, qu'il a terminée au plus haut depuis début septembre 2008, soit avant la faillite de la banque Lehman Brothers. Il s'est envolé de presque 20% depuis le début de l'été.

Le marché a profité de l'annonce mercredi par la banque centrale américaine qu'elle allait injecter 600 milliards de dollars d'ici à l'été prochain pour relancer la croissance. En annonçant qu'elle allait inonder les marchés de dollars, l'institution a également fait chuter la valeur de la monnaie américaine, ce qui dope les actions des grandes sociétés exportatrices, censées profiter de la faiblesse du billet vert.

Mais le dollar, qui était tombé la semaine dernière au plus bas depuis presque dix mois face à l'euro, rebondissait nettement lundi, sur fond d'inquiétudes sur le niveau d'endettement des pays de la zone euro, notamment l'Irlande.

Les multinationales industrielles en étaient donc logiquement les premières victimes. Le producteur d'aluminium Alcoa perdait 1,36%, le fabricant d'engins de chantiers Caterpillar 0,66%.

Boeing lâchait 1,96% à 69,87 dollars alors que le magazine spécialisé Aviation Week a affirmé vendredi que le programme de son nouvel avion gros porteur, le 787 "Dreamliner", pourrait subir de nouveaux retards.

"L'envolée du marché est allée un peu loin, du point de vue statistique, si l'on se base sur une analyse historique de la volatilité des cours", a jugé Frederic Dickson, de DA Davidson. "D'un point de vue technique, nous ne serions pas surpris de voir les investisseurs, vu l'ampleur de la progression du marché, faire un pas en arrière et attendre de petits replis avant de remettre plus d'argent en jeu dans les actions".

Le secteur technologique résistait, grâce au fabricant de microprocesseurs Intel (+0,90% à 21,41 dollars), qui bénéficiait d'un relèvement de recommandation de la part des analystes d'UBS.

Parmi les valeurs vedettes, McDonald's perdait 0,25% à 79,10 dollars. La chaîne de restauration rapide a pourtant annoncé une hausse de 6,5% de ses ventes en octobre dans le monde. Mais la progression aux Etats-Unis (+5,6%) a déçu les analystes, a relevé la maison de courtage Raymond James.

Au chapitre des fusions-acquisitions, le site marchand Amazon (+0,98% à 172,24 dollars) va racheter le distributeur en ligne de produits d'hygiène et de beauté Quidsi pour 545 millions de dollars, dette comprise.

Le laboratoire pharmaceutique Eli Lilly (-0,11% à 35,68 dollars) a annoncé l'acquisition d'une société d'imagerie moléculaire, Avid Radiopharmaceuticals, pour 300 millions de dollars, auxquels pourront s'ajouter 500 millions de plus en cas de développements positifs.

AOL gagnait 1,40% à 25,27 dollars. Selon le Wall Street Journal, le groupe internet a embauché des conseillers financiers pour l'aider à évaluer diverses options stratégiques, y compris un rapprochement avec son concurrent plus gros Yahoo! (+0,86% à 16,40 dollars).

Le marché obligataire se stabilisait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'établissait à 2,538% contre 2,536% vendredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,114% contre 4,126%.

ALCOA

CATERPILLAR

BOEING

MCDONALD'S

AMAZON.COM

ELI LILLY & CO

AOL

YAHOO!

INTEL

UBS

Partager sur Facebook
Article Précédent :
LA MI-SEANCE A WALL STREET - Les...
Article Suivant :
Wall Street se stabilise après une...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Dollar   Dollars   Dow jones   Emploi   Etats unis   Euro   Lehman brothers   Nasdaq   New york   Wall street   Zone euro   Alcoa   Boeing   Mcdonald   Amazon   Lilly   Yahoo  
Sociétés citées dans cette news : Caterpillar   Boeing   Caterpillar  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?